Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BG d'Hazgha [officiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: BG d'Hazgha [officiel]   Dim 3 Déc - 9:16

Bon, j ai pas trop compris si ca servait a quelque chose de poster son BG dans cette section, ou bien si c etait juste pour le rendre disponible a la vue de tous.
Dans le doute, je le met.


Traine was ici mon teldilim, ce n'est was un endroit pour toi... Tel était ce qu'entendait à son quotidien Cefindir Luleiril. De nature tres timide, ce jeune Daëlwena de 92 ans, qui mesurait 176 centimètres, passait son temps à écouter ses amis tout en respirant lentement ayant sur son visage une expression de bonheur. Son peuple savait que Cefindir était un descendant de deux Daëlwena qui partirent explorer de nouvelles foret sans jamais revenir, alors que Cefindir était encore un bébé. Cefindir n'avait jamais connu l'effort. Il errait en Ilidelwis en accomplissant ce qu'on lui demandait, mais il ne prenait jamais d'initiative.
Cefindir adorait tout de même regarder travailler son oncle alchimiste. Lorsqu'il entrait dans sa maison, il passait un petit bout de temps à sentir les odeurs des différentes plantes, à regarder les couleurs diverses. Son oncle lui demandait souvent d'aller chercher quelques plantes, ce qui faisait le bonheur de Cefindir.

Cefindir, peux tu aller me chercher une de ces magnifiques plantes bleutées? Lui montrant un androgone, mais fais attention, il faut que le coeur soit orange et violet, siwas cela risque d'être une violine. Disait doucement Undirei à son neuveu, tout en versant un liquide verdâtre dans un flacon. Il ne voyait pas que Cefindir était encore en train de sentir les fleurs sans être vraiment attentif aux paroles de son oncle. Et cela peut être mortel fils. Précisa Undirei en clignant doucement des yeux. En entendant ce mot, Cefindir secoua la tête et fit mine d'avoir écouter son oncle en hochant la tête.Wis Undirei, avec plaisir répondit fièrement Cefindir d'un air convaincu.
A plus tard alors ! Ajouta Cefindir en fermant la porte doucement.

Cefindir savait où trouver cette plante, car son oncle lui en avait beaucoup parlé. Il se renseigna d'abord dans la taverne où un bon nombre de Daëlwena se trouvaient pour savoir où étaient les terres mortes. Tout le monde lui répondit qu'elles se trouvaient non loin d'Ilidelwis en prenant la route qui menait vers le Nord, puis en suivant les corbeaux. Cefindir partit apres avoir emprunter quelques sacoches pour y mettre les plantes.

Apres quelques heures de marche, Cefindir finit par trouver les corbeaux, et suivit leur direction. Le nez en l'air, il avait une parfaite confiance en ces animaux qu'il ne connaissait pas si bien que cela. Cefindir respirait doucement pour profiter de toutes les différentes ôdeurs, lorsque soudain, il ne sentit plus rien. Aucune ôdeur, rien... Il baissa la tête et vit des arbres morts, sans feuilles. Une terre sèche où seuls poussaient des champignons. Cefindir fut impressioné mais savait que si son oncle l'avait envoyé la, il ne risquait rien. Il se mit alors à chercher les plantes.
Il trouva apres une heure et quart une plante bleutée. Cefindir se souvenait que son oncle lui avait vaguement parler d'une plante bleutée, alors il mis ses gants et la coupa délicatement. Certes ces terres etaient mortes, mais il y poussait encore des choses, et il lui fallait les respecter.
Il mis les plantes dans sa sacoche et continua sa recherche, lorsqu'il vit des plantes bleutées mais aussi orangées et violettes.. Ne sachant que faire, il décida de les prendre aussi. Il en cueilla sept lorsqu'il entendit un bruit d'ossements. Une sorte de cliquetis assez rapide ainsi qu'un bruit sombre et sourd ressemblant à une lourde respiration. Il ferma les yeux pour se concentrer afin de découvrir d'où venait le bruit, il enleva ses gants afin de mieux sentir son environnement. Lorsqu'il ouvrit les yeux, il vit en face de lui à environ quatre cent mètres un dragon squelette, qui s'avancait doucement vers lui. Pris d'une panique soudaine, Cefindir se lança dans une course folle pour revenir en Ilidelwis, sa facilité pour courir dans la fôret l'aidait grandement, mais en se retournant pour voir si le dragon le suivait, il vit qu'il avait fait tomber toutes les plantes bleutées et orangées. Il ne voulait pas perdre la derniere qu'il lui restait, alors il la prit a pleine mains et continua sa course.

Cefindir arriva chez son oncle dans la nuit et déposa la plante dans la sacoche devant la porte de la maison de son oncle. Et rentra se coucher chez lui.
Le lendemain, personne ne vit Cefindir, son oncle lui, en se reveillant, compris tout de suite que la plante ramenée était une violine et non pas une androgone.
Il alla à la rencontre de ses Teldilims et apprit que personne n'avait vu Cefindir. Undirei frissona et accouru chez Cefindir. En entrant dans la maison, Undirei ne ressentit acune energie vitale, aucun signe de vie, aucune ôdeur corporelle. Il ouvra la porte de la chambre et vit son neuveu allongé sur son lit, sa peau n'était plus verte mais grise. Le poison de la violine lui avait retiré tous ses pigments de peau. Undirei tomba à genoux et se mit a pleurer lentement, tenant la main de son neuveu. Tout lui revenait en tête, son frère à qui il s'était promit de garder son fils, la mission qu'il lui avait confiée qui était peut-être trop dure. Le fait de ne pas avoir bien vérifié si Cefindir avait bien compris.
Le peuple Daëlwena ressentit à ce moment l'émotion qui émanait de cette maison, comprenant le fait, le peuple se dirigea doucement vers la maison. Il sortit le cadavre de la maison en ayant pris soin de le déposer sur un lit de feuille d'armroden, un arbre dont les feuilles maintenaient à jamais les côtés purs des morts Daëlwena. Puis ils recouvrirent le corps d'un linceuil de couleur verte afin que la peau demeurre en sa couleur naturelle.
Ils déposirent l'ensemble à coté d'un champ de justicia, des fleurs roses qui évoquaient la paix. Et s'en allèrent en deuil.
La nuit venant, Undirei ne put s'empecher d'aller revoir le cadavre de son neuveu. Lorsqu'il souleva le linceuil, il ne vit que des vêtements déchirés et plusieurs bouts de peaux. Il recula rapidement avec un air de dégout, lorsqu'il sentit une main se poser sur son épaule. Undirei n'avait pourtant sentit aucune présence, il se retourna rapidement un peu effrayé et vit une chose, qui ressemblait à une de ces créatures qu'il avait déjà vu dans les fôrets mortes, un zombie.
Il fit un pas en arrière, et vit le zombie avancer vers lui, en tendant la main comme pour lui prendre quelque chose. Les bouts de chair tombaient encore et le zombie était tout tremblotant. Les yeux jaunâtres semblaient être le signe d'une magie. Undirei effrayé resta figé, il ne pouvait s'empêcher de penser que ce zombie était son Cefindir.
Le zombie arracha la clé de la maison d'Undirei que celui ci avait attaché autour de son coup.
Undirei était de nature pacifique et c'était un artisant, il savait qu'il ne ferait surement pas le poid contre cette chose, alors il se laissa faire. La sâgesse d'Undirei lui avait fait aussi prendre conscience que le zombie ne lui voulait apparement rien. Le zombie se mit alors à marcher lentement dans la direction de la maison d'Undirei, trainant ses pieds sur le sol et éparpillant ses bouts de chair.
Arrivé devant la maison, le zombie défonça la porte et entra lentement. Undirei suivait la scène depuis le début, mais il n'avait pas pensé à appeler la garde. Il était intrigué par ce zombie qui pouvait être son neuveu. Le zombie se dirigea vers le laboratoire et pris la plante bleutée. Le zombie la mangea lentement sans faire attention à Undirei. Les morceaux de chair devinrent plus durs, et soudaint, le zombie se mit a cracher du sang qui avait déjà coagulé. Undirei regarda le zombie et comprit qu'il s'agissait bien de Cefindir. Foudroyé par ce qui venait de se passer, Undirei resta figé alors que le zombie sortait de la maison.

Le zombie marcha vers le nord puis suivit les corbeaux. Il s'arreta sous un arbre mort et commença à réaliser son existence. Tout était nouveau, il ne comprenait rien, il ne se souvenait de rien, mais il avait conscience de son existence. Un corbeau arriva du ciel et se posa pres de lui, à côté de l'arbre. Le corbeau semblait agité, le zombie le regardait. Le corbeau grattait avec ses pattes la terre sèche avec acharnement. Ceci dura un bon bout de temps puis le corbeau s'envola. Le zombie était intrigué, il se leva et tenta de lire ce qui était marqué. En lisant, il vit « Hazgha-Kajgul » inscrit sur la terre. Il tenta de le prononcer, HaZghA-kAjGuL, il avait beaucoup de mal à faire fonctionner sa machoire, mais il voyait qu'il pouvait en sortir du son, alors il décida de s'entrainer à le prononcer. Il reprit son chemin à travers la forêt morte tout en prononçant ce mot. Il se mit soudain à se demander comment il avait pu lire cela tout en continuant son chemin..
Le zombie continua instinctivement de marcher vers le Nord, quand il croisa deux squelettes qui s'empressèrent de l'appeler "frère".
Hazgha-Kajgul ne comprenait rien de ce qui se passait, il décida alors de suivre les deux squelettes qui lui racontaient qu'il avait eut un grand honneur et qu'il lui fallait en apprendre plus sur sa nouvelle famille.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent C., Hastane.

avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 29
Localisation : Ste-Catherine, Montérégie
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: BG d'Hazgha [officiel]   Dim 3 Déc - 10:33

Bien, beau Bg en général. La seule chose que je puisse voir à première vue c'est les "Cefindir" "Zombie" "Il" répétés beaucoup trop souvent. Simplement dans ton premier paragraphe, j'ai compté 10 "Cefindir" ce qui est beaucoup trop selon moi.

Le seul point, que certains sauront répondre ... je ne suis pas trop familiarisé avec le BG Daelwëna mais ... ils peuvent faire ça? Ressentir les émotions? Sinon, je comprend pour l'odorat développer, qui permet à la limite de sentir la vie à proximité. Pour les émotions par contre, j'aimerais avoir un éclaircissement.

M'enfin, bon travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BG d'Hazgha [officiel]   Dim 3 Déc - 12:11

Quand je dis ressentir l emotion, c est une image en fait.
Je part du principe que les Daelwena sont un peuple assez solidaire et qu ils se connaissent tous.
Je suggere donc que comme Undirei cherchait Cefindir partout, et qu il se met a pleurer dans la maison, le peuple petit a petit entend Undirei pleurer, et cela passe vite de bouche a oreille et tout le monde vient le voir...
A ce moment, il faut vraiment voir le "ressentir l emotion" dans ce sens la.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent C., Hastane.

avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 29
Localisation : Ste-Catherine, Montérégie
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: BG d'Hazgha [officiel]   Dim 3 Déc - 13:55

Ah d'accord, si c'est dans ce sens du terme alors, c'est très bien. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BG d'Hazgha [officiel]   Mar 19 Déc - 12:53

J'aime bien ton bg qui prétend a rien exceptionnel Hazgha-Kajgul, Mortanyss. Pour ce qui est de la lecture enlèverait ital. et je changerais écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BG d'Hazgha [officiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
BG d'Hazgha [officiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau supplement-non officiel?
» Texte officiel des amendements de la constitution de 1987
» Site Officiel du Pool
» [Question] Format officiel des socles à Mordheim
» Diamond & Fashion S - Site officiel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Grimoire-
Sauter vers: