Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BG Xorth [officiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Lun 29 Déc - 20:21

Un homme apparait à la fenêtre d'une petite maison, s'appuyant de ses avants-bras, la tête au creux des mains.

-Chérie, je vais aller chasser un peu dans le vielle forêt, tu viens ?
-Non merci, je vais rester ici.
-Aller, je vais faire attention à toi, promis.
-Bon...daccord.

[...]

Un paysage horizontal, des arbres poussant sur ma droite et à gauche un ciel orangé, taché de quelques poussièreux nuages. J'ai relevé mon regard en serrant les dents. J'ai la tête qui tourne et dont ma vie. Du revers de la main, j'enlève en grimacant la terre que j'ai sur les lèvres. Ma veste est en éclats et j'ai l'impression que ma tête veut exploser. Qu'est ce que je fais ici au juste ?

Je me redresse difficilement sur mes pieds et porte mes yeux, par dessus mon épaule droite, derrière moi. je peux appercevoir ma femme qui me regarde, les yeux sévères. Un sourire se dessine lentement sur mes lèvres le temps d'un instant.

-Qu'est ce que tu fais là ?

Je m'approche d'elle en titubant comme sur les planches d'un navire...Mes iris s'imprègnent d'une couleur ocre et le temps me frappe au ventre. La vision me plit en deux, ma respiration décide de lever l'ancre et j'embrasse le sol d'une frayeur grandissante. Mes jambes flanchent et je tombe, comme mes espoirs, dans les herbes ce matin-là. Je sens ces frissons griper le long de mon échine, tu sais ceux qui sont présages de malheur, mais qu'on refuse de croire. Mes sourcis se froncent lentement, je me redresse violement, mes jambes frappent le sol. Je cours, je cours....je cours et les abres défilent et se défilent autour de moi. Les branches me poignarde dans ma course et je hurle tellement fort que mon âme en tremble. J'ai terminé ma course, ce matin-là, à tes pieds ma chérie, glissant sur ton sang et m'écroulant violement près de toi...

[...]

J'ai regardé les étoiles avec toi cette nuit-là. Aucune n'a osé briller pour toi. La seule étoile qui méritait réellement de briller s'est éteinte ce matin, à l'ombre des peupliers. Tu as accroché tes ailes ma belle et je ne comprend pas pourquoi. En fait, c'est peut-être de ma faute...

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Dim 18 Jan - 17:42

Ton regard est froid pour la toute première fois...

Tu t'es endormie au creux de mes bras cette nuit, c'est ce que je veux me faire croire. Je sens que mon dos veut m'abandonner, il courbe bien malgré moi, et mes muscles tremblent à chaque empreintes sur le sol froid de la côte. Le bruits des vagues, ce martèlement infinie, vient porter son écho aux fond de mon crane et mes pieds s'enfoncent dans un sable en deuil. Tes bras balancent lentement sous le rytmhe de ce dernier tour d'honneur, on dirait que tu es encore en vie. Tu bouge pourtant chérie...Tu bouge...

J'ai le regard froid ce soir de printemps, il est fixé droit devant moi, absent. À chaques pas qui se posent entre les pierres de la grève, ton poid se fait de plus en plus lourd. Sur ma route, je croise cette petite orchidée solitaire. Tu sais, celle qui se laissait bercer par les murmures chauds des vents de la mer, mais qui, ce soir, semble lui manquer une pétale. Comme en ma vie, une pétale vient de tomber et ce n'est qu'une question de temps avant que la fleur cesse d'exister à jamais. Courbant lentement le dos, elle se fânera un jour, un nuit, seconde insouciante passée au gré d'une vie oubliée. C'est étrange que l'on ne porte pas attention à ce qui est, à ce qui régie le présent. Que l'on oublie tellement vite qu'on existe et que la vie elle-même prend une seconde, voir une troisième place dans ce qui nous est important. Et c'est en te portant chérie que je m'en veux, je suis aveugle.

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Lun 19 Jan - 13:41

<< Les premiers pas >>

Cette plage semble triste, à première vue, je ne crois pas qu'elle a eu de visiteurs dans le dernière centaine d'années. Personne n'a osé poser le pied sur sa peau si ce n'est que moi et mes empeintes qui s'impriment délicatement sur le sable. Un sourire se dessine sur mes lèvres, le soleil me caresse lentement et ses bras réchauffent mes espoirs. Mon regard dérive sur la gauche où je peux distinguer une petite orchidée solitaire. Perçant le sable, pétale silencieuse, seraine par manque de compagnie. Elle agite les bras lentement et danse avec les vents de la mer, tu sais, ceux qui console les âmes seules. Ces même vents qui m'ont bordés plusieurs fois, murmurant l'echo de la douceur, portant étreinte aux délaissés. J'étais un peu comme cette fleur par le passé...

-C'est l'endroit idéal.

J'ai redressé légèrement mes manches à mi-bras et fait volte-face vers la falaise derrière moi. Il m'en prit une minute ou deux pour en atteindre la cime, zigzagant entre les pierres cassées de la vielle parroi, me hissant, suivi de mon ombre, sur chaque rochers pouvant supporter mon poid sans chigner.

Mes pas traçent les empreintes que j'ai fait plus tôt dans la journée, les herbes se sont prosternés sur mon passage et il est facile de retrouver le petit chemin par lequel je suis arrivé. Les fines branches de ces arbres autour semblent me saluer, elles se courbent lentement, me caressant de leur feuillage et murmurant leur doux bruissement. Un sourire presqu'invisible se dessine sur mes lèvres, aurais-je enfin trouvé l'emplacement de ma maison ?

Une dizaine d'enjambées plus loin, creusant mon chemin dans ces longue herbes, mes pieds s'embriquent dans le sol et détourne les yeux vers l'horizon sur ma gauche, j'entend le combat éternel des vagues sur la grève, je vois un jeune soleil qui ne veut que réchauffer une aventure débutante, ode à la vie et à la beauté de ce monde.

( accepte les commentaires aussi ^^ )

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xhilyan'ntru, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1785
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Lun 19 Jan - 18:31

Je m'abstenais de commenter pour ne pas créer d'interruption et retontir comme une pub de frites surgelées dans une zone de climax....heu, bon.

Comme toujours, ta plume est excellente, je dirais presque sans égale mais il y a bien des doués sur le forum. L'aspect dramatique des textes se démarquent un peu du Xorth calinours qu'on connait, c'est une facette qui serait intéressant d'exploiter IG. À toi de voir, si le jeu d'un juggernaut de câlins te plait mieux, ce n'est pas moi qui t'empêcherai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent C., Hastane.

avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 29
Localisation : Ste-Catherine, Montérégie
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Lun 19 Jan - 18:49

Mon hésitation à poser mes commentaires était identiquement justifiée que celle de Xhil. Je me suis dit que ça ''salirait'' ces beaux textes. Smile

Alors doooonc ...

J'adore. C'est très profond et intéressant à lire. Et ... j'appuie Xhil. ^^ Pour l'une des rares fois que je t'ai vu joué un jeu (Ne le prend surtout pas mal, j'aime bien le calineux aussi hein. Smile) ''plus sérieux,'' j'ai vraiment adoré. ^^ M'enfin, keep it up. En attendant je te lis et j'apprécie bien ce que je vois. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xenshi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1572
Age : 31
Localisation : Saint-Jean Chrysostome, Lévis
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Lun 19 Jan - 19:54

Comme V et Xhil l'ont dit... mais surtout Xhil Razz

Ca devrait être un aspect de Xorth qui se retrouverait IG plus souvent, du moins ca rendrait le personnage vraiment beaucoup plus profond qu'un Juggernaut calineux Razz. Mais bon encore là comme l'a dit Xhil, je ne suis pas celui qui t'empechera d'être le frère calin Razz ça peut être drole.

Encore une fois nice job pour tes textes.

_________________
-Anima Draco Immortalis-
Senseï Xenshi, Merci Xhilyan'ntru ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalhaxa, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 2222
Age : 29
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Lun 19 Jan - 20:33

Que dire mis a part que j'adore tout simplement?
Je n'ai pas osé commenté ton poste qui aurait été comme un cheveux dans la soupe mais puisque tu le demandes, je le fais avec joie!
Un style d'écriture profond et unique en son genre. Contrairement aux autres, j'avoue ne pas ressentir une nécessité a voir cet aspect de Xorth retranscrit ig ou tout simplement a découvrir cet aspect qui fait partis de lui. J'aime le personnage que j'ai pu côtoyé a travers Zalhaxa et ce que je peux lire sur le forum. Pour donner un exemple de ce que je ressens a travers ce qui est dit et ce qui est écrit, c'est comme lire les pensées écrites par le gars au fond de classe qu'on a jamais pris le temps de vraiment connaître. C'est surprenant et intéressant et j'aime ce qui est surprenant alors tu m'as entièrement conquise Xorth Wink

_________________
Approchez.
La Forêt vous offrira ses plus Beaux Secrets,
La seule chose qu’elle vous demandera,
C’est un peu de votre personne…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Jeu 22 Jan - 0:59

La traitrise d'un pierre chancelante me glace le sang et je frappe violement le sol avec toi tombée à mes côtés. Le visage contre terre, vision horizontale, je croise ton regard.

-Dit quelques chose...

Le regard pétillant, ma main droite s'ouvre et caresse doucement ton visage déjà blème.

-Parle, je t'en prie.

Rien, toujours rien...

[...]

Poème gravé sur la troisième pierre près du foyer.

<<Le son vide du marbre froid
Frappe les couleurs d'un vieux vitrail
Volent, les poussières sous mes pas
D'une souvenir perdu, en éclats de corail

Les cloches n'ont jamais sonnées
Si ce n'est qu'une fissure éphémère
Au bronze d'un cris étouffé
Qu'un murmure laissa derrière

Puis, sur la pierres qui s'effondrent
Les jours furent comptés
En moi, un millier de tombes
Qu'un ongle eut gravées

Voilà ces chants qui me rongent
Cette sourde chorale éthérée
Qui m'enlace aux creux d'un songe
Et moi, le fou, j'eus rêvé..
.>>

[...]

J'ai le monde sur mes frêles épaules et mon coeur n'est qu'hécatombe sanglant, mais j'avance toujours et à jamais, un peu absent, ne réalisant peut-être pas réellement que nos doigts ne s'entrecroiseront plus jamais, chérie, que nos sourires ne s'embrasseront plus et que nos yeux ne croiseront plus cette flame écarlate. Mon regard sanglant brille quelque peu, l'aube s'est réveillée doucement autour de moi, elle s'étire à l'horizon et ses rayons me percent le coeur d'une réalité violente. Mon visage semblent luire à la lumière du matin, ce sont des larmes qui ne sècheront jamais.

Portant une main tremblante vers l'avant, je traverse une rivière de rosiers dont les épines arrachent les dernières parcelles d'espoirs que ma peau pouvait serrer contre elle. Te portant contre moi, je grimpe une dernière triste pierre, puis arrive enfin devant notre maison. J'examine rapidement les lieux et peut constater que rien n'a réellement bougé. Les vents gênés du matin berçent les tissus blanc que forment l'une de tes robes sur une mince corde près du murret de pierre. Je te dépose doucement sous les cerisiers, un matin égaré dans l'histoire, un matin ou l'encre à bafouée, où l'encre s'est étendu sur les pages du livre de nos vie. Très sincèrement, je ne crois pas être asser fort pour terminer l'histoire seul.

Ce matin-là, j'ai frappé le sol de trois ou quatres milles coups de poings.

J'ai fait de mon mieux je t'assure, j'ai placé quelques fleurs ici, rendant le tout un peu plus à ton image. Quelques coeurs de jonquilles, placés là, réconfortent l'air en donnant leurs arômes aux vents. La dimension est bonne chérie, tu n'y sera pas coincée. Ne m'en veux pas si je t'ai placé légèrement de côté, tu comprend, je ne veux pas que la terre lacère ton visage. Je me suis redressé lentement, m'appuyant sur mes genoux, grimançant la douleur d'une nuit à marcher avec toi.

Je suis resté debout, devant ta nature morte, devant la mélancolie d'une margueritte qui murmure pour une dernière fois : je t'aime à la folie. Égrainant les pétales de mon coeur, ne sâchant que faire d'un vide grandissant. Je suis resté debout, une éternité ou deux et mon ombre, trainée par le soleil, à eu le temps de faire plusieurs fois le tour de ma carrure de pierre. Je suis le centre de cette horloge cassée, mes aiguilles ont cessées de tourner quand ton temps c'est arrêté. Puis, j'ai tenté quelques mots d'adieu.

-Je...

Ma poitrine cogne, il m'ent prend une nausée, mon coeur veut sortir, hurler sa peine à s'en saigner la gorge, mais je ravale ma détresse tout en laissant brûler une larme sur mon visage crispé. Mes iris sont faiblement attachés à toi et dans un gémissement je coupe ce dernier lien. Mon esprit traverse la douce ligne de non-retour et je m'élance, en serrant les dents, sur le monticule de terre humide près de toi. C'est en criant, les yeux fermés, que j'ai réeussi à envoyer un peu de terre à grand coups de poings dans la tombe où tu est couchée. Ne pouvant m'empêcher d'ouvrir les paupières, je t'ai regardé disparaître : à chaque secondes qui passent, s'éteint une partie de l'ange que j'ai aimé...

Mélange de terre et de sang sous les ongles, m'écroulant dans l'herbe froide, j'ai pleuré cette nuit-là, le manque d'étoiles dans le ciel, ta peau ternie par la rocaille et le rêve qui a prit fin à ce moment précis.

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Lun 26 Jan - 0:47

(c'est pas écrit dans l'ordre, donc ceci se passe avant le dernier texte)

Les saisons passèrent dans l'oublie. Dans le silence d'une nature naissante, les matins se sont enchaînés comme passent les nuits qui les ont succédées. Les jours se sont suivis sans histoires et sans réel bruit. Les vagues combattent toujours au colisé de la mer, frappant la côte et les falaises de leurs pleintes éternelles. Et c'est dans cette danse que plusieurs mois passèrent.

[...]

Mais un jour inconnu, il revint...

-regarde chérie, c'est ici !

Je me suis approché lentement, repoussant quelques feuillages du revers de la main , donnant une vision de l'endroit à la femme à mes côtés. Jai tirai sur son bras légèrement et elle me suivit d'un pas rapide jusqu'au centre de la petite clairière.

-reste là, j'ai quelque chose pour toi.
-Qu'est ce que tu fais ? Dit-elle avec un sourire amusé.

J'ai fait quelques pas devant moi avant de me retourner vers elle. Le foulard qu'elle porte au cou ondule timidement et sa robe se froisse sous les vents de la grève. Quelques mèches de ses cheveux passent devant son visage et le regard qu'elle pose sur moi est brûlant. Abaissant le mien, je glisse ma main gauche dans la poche de mon pentalon pour en tirer un petit bout de papier. Le portant à la hauteur des mes yeux, je lui sourit un instant, avant de m'éclaircir la gorge et d'ouvrir ce que je lui ai écrit pour souligner ce nouveau départ.

-Tu es mon manque. Sans toi, je suis le poète sans sa plume, l'épervier sans ses ailes et autant que je puisse me battre, j'avancerai vers ta silhouaite à contre-jour d'un amour immortel.

Mes yeux, l'instant d'une douce seconde, se posèrent sur son visage souriant. Elle semblait me regarder un peu gênée, les doigts croisés devant elle.

-Laisse-moi, je t'en prie, dessiner tes contours à la lueure d'un frivole espoir. Je tracerai ta lumière d'un peu de mon amour sur la toile de l'éternité, tu sais, celle qui tisse le ciel d'un tapis d'étincelles. Laisse-toi sombrer dans ce rêve, je suis le navire et tu es ma figure de proue, que j'aurai sculpté, à travers les secondes d'une Ère à ton nom dédiée. Je ferai tout en mon pouvoir pour faire de cette vie, celle qui t'est destinée. Je t'aime.

Il ne s'écoula que quelques secondes avant qu'elle ne tombe dans mes bras. Glissant rapidement ceux-ci autour d'elle, je l'enlace de tout l'amour qui m'enflamme et je sens une main se crisper sur ma nuque. Sa respiration est forte et trahi ses pensées, j'incline lentement la tête et croise son regard qui tremble.

C'est ce matin là, près de la falaise, avec une chorale de vagues derrière nous, que nous nous sommes embrassés pour la toute première fois.

[...]

Quelques lignes écrites sur le rebord intérieur de la fenêtre qui donne sur la forêt.

<<Ce n'était qu'une futile pensée,
Larmes sèchées au creux des mains,
Celle d'un jour m'y résigner
Au détour d'un ciel lointain

Aujourd'hui, les dents serrées
Sous les cerisiers je t'ai vue
Ce désert d'eau que je braverai
D'un peu de prose, je fût vaincu.>>

[...]

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Sam 14 Fév - 13:40

Prologue.

Il était une fois la fin; d'une Ère, d'un homme, d'une histoire sans personnage. D'un oeil ternie par le sable et d'une mémoire en éclats de corail. Le conte éphémère d'un homme et son destin. Que quelques parcelles écarlates d'une vie brûlée au fer de l'amour. Les pas oubliés de celui qui pleure le monde, sur les grèves de nulle part, de partout. L'histoire d'un petit coeur cendré et la bataille de sa démesure...

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalhaxa, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 2222
Age : 29
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Sam 14 Fév - 14:35

Spoiler:
 

_________________
Approchez.
La Forêt vous offrira ses plus Beaux Secrets,
La seule chose qu’elle vous demandera,
C’est un peu de votre personne…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Dim 22 Fév - 21:56

Un peu plus loin, au détour d'un petit sentier oublié maintenant presque entièrement recouvert de feuillages, se dessine les contours d'un petit lac noir. L'eau ne bouge pas. Certains fous, iraient à la dire mirroir. Tout au centre de l'ébène surface, se dresse un petit ilot de roc ou repose les pieds,les racines d'un géant de jadis.

C'est un arbre millénaire; les années ont gravées sous ses écorces les rides que forgent les saisons. Les branches en bataille témoignent de la guerre qu'elles ont menées au temps. Celles-ci vont dans tous les sens et craquent fébrillement sous le poids des vents de la côte. Le tronc est massif, protégé d'une carapace de noeuds, il se tord lentement vers les cieux qui semblent s'écraser contre sa cîme. Les racines s'enfoncent, autour de la rocaille, dans l'eau et disparaisse dans les sombres abîmes. En cet endroit mystérieux, plus aucun son ne résonnait. Si ce n'est que le bruit de mes pas dans les feuilles mortes et le grincement de l'arbre géant.

Je continuais de marcher lentement, un peu dans ma tête, repoussant les herbes devant moi. L'endroit à peine découvert, disparaissait lentement derrière les feuilles, puis, je détournai mon regard vers la route.

Je passai mon chemin me jurant d'enmmener, un jour, ma femme à cet endroit.

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Dim 22 Fév - 22:09

Épilogue.

Il fût une fois la fin; d'une Ère, d'un homme, d'une histoire sans personnage. D'un oeil ternie par le sable et d'une mémoire en éclats de corail. C'était le conte éphémère d'un homme et son destin. Que quelques parcelles écarlates d'une vie brûlée au fer de l'amour. C'était les pas oubliés de celui qui à déjà pleuré le monde, sur les grève de nulle part, de partout. Je vous ai présenté l'histoire d'un petit coeur cendré et la bataille de sa démesure...

Spoiler:
 

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Ven 6 Mar - 15:57

Ce fût d'un pas lourd et poussièreux, les avants-bras en lambeaux, un foulard perdant son parfum noué au cou, que l'homme disparu dans les feuillages et les ronces d'un espoir fuyant.

Il était partit depuis quatre ou cinq millions de secondes et on entendait déjà les battements de la vie reprendre son rythme d'autrefois. Les arbres prirent un instant pour reprendre le souffle, le goût de respirer. Les silences laissèrent place à d'autres silences et c'est ainsi que les années écrasèrent ce petit coin de bout du monde. Les rochers des falaises ont survécus, mais certains d'entres-eux ont lachés prises, s'écrasant contre ce désert mauve, inondé et qui s'étendait à en perdre la vue. Un soleil viellissant, frappait aux fenêtres de la maison trop vide. Le temps passa à l'offensive en comprimant les vieux murs de pierres qui s'éffritaient par manque d'amour. Les gravures, les poèmes, écrits de sang et de larmes, s'effaçaient avec les sourires, les pleurs et cette existence vaine. Les lettres se sont cassées fébrilement, perdant leurs significations et leurs essences. La nature semblait triste, elle comprenait tout le drame de cette solitaire demeure. Le soir, on pouvait entendre les plaintes de la vielle maison; ici, une pierre qui tombe, frappée d'une minutes trop longue à souffrir. Une parcelle de toit qui abandonne, elle ne se sentais sans doute plus d'attaque; ne pouvant plus résister aux injures d'une seconde de trop. Un peu d'encre qui coule d'un livre inachevée, un lit encore craquée de la forme humaine et des planches qui ne grincent plus sous les pas, mais sous la lourdeur d'un souvenir haché d'amertume. Une vitre qui éclate; mettant en abîme le combat éternel de la mer. La berge repoussait toujours les assauts des vagues, mais se sentait viellir.

Des flocons par milliers avaient déjà embrassés le troisième poème du côté de la porte quand un bourgeon de cerisier grimaça à la fenêtre du côté de la forêt. La chaleur de la côte perçait le toit qui, à demi éfondré, laissait à un rayon la chance de chanter sa précense. Près de la porte, les feuilles mortes et délaissée, frappaient les pentures qui grinçaient tendrement. Les Arbres avaient perdus leurs bijoux quand les nuages sont tombé sans bruit sur la région...

Et c'est dans cette étreinte langoureuse que les saisons ont passées, les années s'égrainèrent au calendrier de la vie et l'homme disparu, le vent même ne l'a revu, qui sait ce qu'il devint...

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Jeu 12 Mar - 12:18

À l'aube des temps, au crépuscule de l'espoir, grandissait une aurore seraine. Quelques mèches gênées de cheveux dormaient sur le sol. Je me suis mis beau. Un long menteau noir tombant à mi-cuisses. je me suis mis propre. Un foulard rose pendu au cou, ton foulard rose pendu au cou; ondulait timidement sous les echos et les plaintes de cris par milliers. Le temps c'est arrêté dans mon coeur. Les vieux arbres ont arrêtés de pleurer ce matin, les oiseaux ne chantent plus et l'abscence de vagues sur la mer me rappelle que tout est éphémère. Tout finiera par disparaître. Et pour la première fois depuis plusieurs années, les banches ont cessées leurs grincement infinie. La nature est en haleine, elle s'est tue.

Bien que j'ai vécu, que restera-il dans cent ans du passage d'un pauvre fou sur ces landes incongrue. Le temps ronge la pierre et la mort englobe les souvenirs. Ces mémoires, les songes de ceux qui furent, se sauvent pour ne plus jamais revenir; comme la jeune pétale d'orchidée, un vieux soir d'orage...

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Mer 18 Mar - 21:09

Et c'est de cette étreinte éternelle que j'ai entrepris la dernière croisade de ma vie. J'ai fais notre lit, pas un pli. Je me suis levé lentement avec le poids du monde sur mes légères épaules; sans un sourir, je coince entre mes doigts le bout de papier encré de ma prochaine révérence.

Mes iris sont à mi-ton, faibles de leurs couleurs. Ma peau traces les rides et le passage des âges. Dans mon âme, des empreintes, longues d'une ou deux éternités; èrent entre les dunes d'un désert oublié. Le puit de l'errance regorge de ces souvenirs lointains, ceux que j'y perds et ceux que j'y lance. Cette amertume millénaire me ronge les trippes, mais je n'ai plus peur d'affronter ce que je fuis...

Sans mots dire, j'entreprend le dernier droit d'un rêve égaré, celui de ma faible existence et d'un amour raté. Celui d'un jour percer le ruban rougeâtre du coureur déternimé. Mais je le sais beaucoup trop; au lieu d'une victoire souriante, moi, je cours après ma fin. Et étrangement je crois qu'elle me laisse la rattraper. À la grande course de la vie, j'aurais au moins gagné la mort.

Maigre consolation pour l'homme accompli, mais dans mon cas, l'aube pleure ses cendres et l'époque frivole de ma jeunesse c'est éteinte avec les derniers battements de ton coeur. Dire que j'ai, jadis, été heureux. Ironie, triste ironie...

D'un pas fébrile et d'une pensée certaine, je m'approche du muret de pierre situé juste à l'extérieur de notre demeure. Sur le morceau de rocaille que je pris entre mes doigts, on pouvait y lire;

<< Désolé chérie, si je ne pû me supporter pour ce que je fuis...>>

Ce matin là, les nuages ont quittés l'éternel des cieux pour laisser mes yeux savourer son immensité. Mais mon coeur est ailleur. J'ai enchainé le pas jusqu'où je t'ai laissé dormir, ma belle. Les fleurs sont morte depuis toujours et les ronces portent sous emprise la croix penchée portant ton nom. Ton si jolie nom.

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Mar 21 Avr - 16:37

Et j’y étais; cette fois-ci ce serait la bonne. Portant une rocaille empreinte de tristes histoires au creux des bras. J’avance lentement à travers les ronces qui perdent leurs épines.

Il est monté ce matin là, à la hauteur du grand chêne sans feuillage, on pouvait voir un homme soigné, rasé et propre avancer dans un petit sentier égarée. Une veste sombre sur une chemise de neige et à son cou, les ondulements timides d’un foulard rose. Ce bout de tissus battait derrière l’homme qui marchait d’un pas criant de lourdeur.

J’étais à la seconde d’enfin vaincre mon pire ennemi; celui qui aura fait de mon passage parmis eux, qu’un faible drame même pas triste. Je suis celui qui aura pris les armes contre moi et pour une minutes, j’ai cru gagner. Je suis retourné devant ce lac d’ébène où jadis mes yeux s’y ont posés. Par contre, aujourd’hui, le soleil n’arrive plus à soutirer une parcelle de ce qu’était ma vie. Mes yeux sont gris, les couleurs ont été pleurées. Je suis seul contre l’armée de ma tête. Seul, l’armure trouée, le bouclier fendu à mes pieds et dans ma main serrée, hurle une épée au courage rouillé. Je ne suis pas si fort. Dans mon combat, j’en tuerai peut-être deux ou trois avant de tomber, face contre le vide. Et j’ai choisi d’en finir autrement. Ne m’en veux pas, je ne suis pas si fort. Tu vois ma belle, j’ai déjà commencé à trembler. Les poings serrés sur la pierre et les lèvres pincées, je fixe l’eau sans vagues à seulement deux ou trois pas devant moi...

-Quand j’arriverai chérie, je t’expliquerai pourquoi le sourire m’est disparu quand le tien à fondu...

Je redresse la tête faiblement, poussant d’une main les rêves qui fûrent et ces espoirs vains. J’embrasse du bout des lèvres le bout de tissus soudé à mon cou et je n’ai même pas pris le temps de respirer avant de m’y engrouffrer. Un pas vers l’avant et j’ai sauté. Et me voilà suspendu entre terre et mer, le temps s’était arrêté l’instant d’une vie. Ce moment précis, figé entre deux secondes, sur la tranche d'un grain de sable, où l'on doute enfin...

-Et si le monde existe encore demain ?

Et c’est tout mon corps qui s’enfonce dans l’eau glacial du petit lac perdu. De mes doigts saignants, glisse la pierre que je retenait contre moi. Je la vois disparaître sous mes pieds et ainsi ,la corde se tendre rapidement; sans aucun bruits.

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Lun 4 Mai - 16:29

Si tu avais attendu, nous ne serions pas à ce point, oçillant entre terre et mer; les talons balançant le vide d'une falaise trop creuse. Si tu m'avais attendus, nous ne serions pas à ce point, éclatant mes ongles sur les pierres; d'une écritures qui de toute façon mourera. Si tu m'avais attendu, nous ne serions pas à ce dernier point. Comme le dernier point d'un trop long chapitre. Celui qui s'étire et ne semble vouloir se terminer, celui ou l'encre est lourde et les mots illisibles. D'une page de vie craquante au contact et d'une poussière gênée d'y effacer une histoire, aussi mauvaise soit-elle.

Et si tu m'avais...attendu...

Nous aurions pû vivre une vie éclatante. Que seul les fous osent y rêver. Le temps nous était prêté, nous étions ces fous; ne posant aucun regards derrières, préférant garder cette fougue pour combattre les années à venir. Se battre à deux, la sensation de traverser le temps et que rien au monde ne peut nous arrêter, sauf un matin perdu de printemps.

Ce matin où tu as oser me laisser seul, seul contre le monde, seul contre moi.

[...]

L'homme était assis près de la falaise, les mains en appuis, tendus derrière lui. Ses épaules soutenaient une légère chemise ocre, dont les quelques boutons avaient éclatés; mille ans auparavant. Ses cheveux en batailles, menaient une guerre au vent. Quelques mèches restaient contre son visage, gardant le fort, armé jusqu'au crane. À son cou, toujours le même foulard rosé, parfumant l'air d'une odeur d'orchidée.

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Jeu 28 Mai - 12:21

Le vieux foyer ne chante plus sous la chorale des flammes.


Et je suis là, devant une page blache, la page blanche de mon avenir. Je sais que c’est à moi de poser la plume sur ce bout d’histoire et d’écrire la suite, mais je n’y arrive pas. Je ne me vois aucun futur. Le livre qui régit ma vie, celui où j’ai construit de si belles phrases avec toi, se termine ici. Comme di au détour d’un chapitre, lorsque l’on pouvait appercevoir l’apogée, il ne me restait plus d’encre... Je vois la fin de l’histoire, celle qui pose le point final, mais ne puis l’atteindre. Le bras m’est tendu futilement vers l’arrogance d’une fin prématuré. Je devient peu à peu aveugle, mes yeux, recouverts d’un faible linceul, abandonneront et je le sais. Ce n’est pas que je ne veux pas combattre, sâche le chérie, je n’ai simplement plus d’armes. C’est un duel que je ne peu remporter, celui où ma tombe est déjà creusée. Et moi, dans l’arène aux parroies fatiguées, celle de ma vie; aurai laissé, sans un murmures, filler la tienne. Comme le sang qui me glisse entre les doigts, laissera ses sillons dans mes rides d’autrefois. La douce raison n’est plus et les émotions auront prit le dessus.

C’est, à ce point tournant, j’ose avancer, que je me suis perdu.

L’homme était debout, la chemise hachée, devant le foyer vide de la maison. Les cendres semblaient s’évader avec les vents. Le pentalon de celui qui pleure se froise fébrilement sous les coup vain de la brise sèche. Au travers la porte qui béguaillait d’un grincement triste, la silhouaite droite de celui qui était frappé, ce soir là, d’une pluie d’étoiles cendrées. Témoin de la bataille qu’elles menaient au temps avant de disparaitre. Personne n’a oser penser ce qui advenait d’une petite cendre lorsqu’on nous pousse à l’oublier. Et c’est de cet oublie, que l’homme cessera d’exister, car comme l’âme d’une bûche, son passage n’était qu’éphémère...

Et le soir semble vouloir s’étendre sur la froide cîme des arbres entourant l’endroit. La nuit est tombée de son trône sans aucun cris. Et pendant plusieurs heures, on pût appercevoir une ombre toujours dressée devant un foyer en larme.

Un instant, j’ai cru qu’il allait se rallumer...

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Mar 4 Aoû - 14:52

J'ai blottis contre moi, l'espoir de jours heureux.

Je t'espionne cette nuit. J'essais de comprendre ce que tu es, de savoir si tu m'aime autant que je puis te l'avouer. C'est les yeux fermés et une mèches de cheveux en travers du visage que tu semble rêver. J'ai décidé de vaincre les heures et de combattre le someil pour t'admirer. Tu souris, je te sens heureuse. Que tu ne regrette pas, l'instant d'une pensée, l'amour et le temps que j'ai à t'offrir. Cette nuit, les étoiles en seront témoins, je te remercis en silence. J'admire que tu es osée exister avec moi. Je n'ai pas besoin d'un oracle pour m'annoncer que la vie n'est qu'éphémère. Qu'une minute perdue ne se retrouve pas. Bien à moi de me croire aux anges lorsque j'entrevois le femme que j'aime; daigner épousseter un petit bout d'existence avec la chose que je puis être. Je ne t'offre pas mille mercis, mais qu'un seul, vrai.

Demain, lorsque l'aube écorchera ce qui restait d'ombre, nous irons visiter la douce archipel, celle juste au bas de la falaise. J'ai apperçu les ruines d'anciennes vies lors de ma dernière expédition. Ce sera l'endroit parfait pour lui annoncer que j'aimerais qu'elle pave mes côtés pour le meilleur et pour le pire. Je pose encore mon regard sur elle, son sourire est timide, mais bien réel. Mes pauières tanguent, se ferment et je suis bousculé dans un univers qui m'est inconnu. Le temps d'une nuit.

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Mar 8 Sep - 15:16

Au bas de la falaise, creusée dans les sables, tombent les pétales d'une petite fleur. Je me sens mélancolique; aurait-elle murmurée au silence. Celui-ci n'aurait rien dit pour la consoler, il aurait préféré se taire, laissant cette peine mourir en solitaire. La douce orchidée semble ternie par ce manque d'amour, ce manque de lumière. Les pas de l'homme dans le sable c'étaient effacés depuis au moins milles ans, et pourtant le monde semblait vivre sans lui. La maison qui jadis surplombait la falaise s'est enterrée avec le temps; ne laissant qu'une fine clairière...Malgré tout, le soleil revait toujours d'étoiles éclatantes et la lune drapait encore les cieux d'un vieux mystère et d'un sourire serain. Il y a mille ans, eut existé un homme et sa peine, une maison et son histoire; une odeur d'orchidée. Il fut un moment qu'on a oublié, comme toutes ces vies inconnues qu'on ose à peine croiser.

Et si le monde existe encore demain...?

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Lun 12 Oct - 17:06

Au travers la croix de la fenêtre, j'appercois l'été faire ses valises. Le froid en vient à me ronger les doigts tranquilement lorsque je serre les poings. Au creux de mon cou, mon parfum se nomme nostalgie. Je fixe ces feuilles abandonner la course et j'essais d'imaginer ce qu'elles peuvent bien se dires, et je tresaille.

-Encore un peu !
-Je ne suis plus capable, l'ami...
-Non, je ne te laisserai pas tomber comme ça !
-J'ai froid...
-Accroche-toi !
-Ma peau se craque, j'ai peur...

Et voilà le premier suicide de l'automne. Un corps vient paver le sol, puis un autre...Et en voici des centaines; morts de ce vent glacial, les doigts ont cassés à force d'efforts. Les arbres auront froids; je les entends déjà se plaindre et j'envisage le pire...

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Mar 13 Oct - 13:42

Je pense à ces écrits qui me servent de béquille, ces même lettres qui me tiennent éveillé hors de la tombe que je me suis jadis creusée. L'encre est la cascade de ces mots que l'on oublie trop facilement. J'ai tangué mon regard carmin sur la vielle bibliothèque tordue au fond de la pièce. Sur une étagère penchée, est déposé un livre qui pleure quatre ou cinq voyelles. Histoire inachevé, personnages incongrus, par cause d'une plume cassée. Au creux de mes paumes cendrées, j'ai déposé l'oeuvre craquante de sa poussière puis le bout de mes doigts secs glissa contre le bas relief de ce titre anodin. << Il était une fois la fin...>>

Mon regard se figa juste asser longtemps pour que je puisse te voir. La reliure si doucement gravée heurta la sol violement et les pages furent battus d'un hurlement étouffé de sa peine. Les chiffres des pages se sont succédés dans un ocillement incertain. Le livre, maintenant évantré sur un tapis de lettres, perdait ses entrailles. On pouvait y voir des éclats de phrase baigner dans l'encre maintenant sèche de se plancher humide de larmes. Dans ma colère, l'ouvrage millénaire c'était ouvert sur un passage qui m'était alors inconnu. L'un de ses passages que l'on lis trop vite, sans réellement porter attention à l'âme de ces mots souvent bafouée de par une lecture diagonale insensible. Mon corps se courbe maladroitement pour m'attarder à cette page...

<< Cette douce inquìétude tenaille l'esprit cloitré de l'homme aux yeux vides. Ces orbites creux ne démontre aucune parcelle d'émotion. La mine grave, il discourt devant les siens, au travers d'un haume fissuré d'une quarentaine de coups de dagues. Sa voix semblait résonner comme sur les parrois d'un trop vieux puit dont l'eau paraissait solide...>>

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Sam 24 Oct - 15:12

Les pages du mystérieux livre se frappent lourdement et j'enferme ces mots solitaires une seconde fois. J'ai relevé l'échine un court moment pour poser mes iris éreintés au travers des careaux de la fenêtre sur ma gauche. Le soleil, peint d'orangé, ocille fébrilement derrière quelque uns de ces nuages qui tissent mon regard. Ce n'est qu'une épreuve comme les autres arès tout, je me sortirai...sans doute.

Le soir venu, je n'avais pas réellement faim, mais me suis forcé tout de même. J'ai mis la table rapidement, cloué deux bougies; ici et là. Tiré ta chaise, mais chérie, tu n'est jamais venue t'asseoir. Je suis resté debout, le regard terne avec une main sur le dossier que j'avais écarté pour toi. Les bougies, tistes de la situation, pleuraient leur cire et l'étalaient sur le bois comme une plaie ouverte que j'eut appreçus un matin perdu de printemps. Et voilà une première flamme qui s'éteint.


-Pourquoi...Pourquoi tu ne viens pas ? j'ai placé la table, préparé le repas et toi tu préfère rester dans ta putain de tombe ? Tu ne penses qu'à toi ! Et moi là-dedans; as-tu seulement pensé à moi ?

La flamme de la dernière bougie m'abandonne à son tour et la pièce meurt d'une noirceur prématurée. La silence engouffre la maison et même les planches n'osent plus craquer sous le poid d'un fou, d'une homme qui aime trop et la lourdeur de son coeur.

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xorth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1715
Age : 28
Localisation : Hall of empty melody
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   Mar 24 Nov - 11:57

Court passage du livre millénaire; Il était une fois la fin. Trouvé dans la vascillante bibliothèque près du mur Nord de la maison.

<<Une eau translucide ruisselait sous son armure et sa lourde cape frappait l'air derrière lui, comme sous le fouet d'un trop vieux bourreau. Les bras fermés, scellés à l'incertitude, il creusait le ciel; fourvoyant ses nuages éthérés d'un perçant regard. Mine grave, lèvres pincées, il ne disait mots, mais son corps hurlait tirades. Puis, une pétale de rose noire se suicida au vent. Au creux de la main du chevalier, était serrée sa vocation.>>

_________________
Bien sûr, j'ai vu des amours infinis finir
Et j'ai même vu mourir des immortels
Et j'ai vu des chemins qui n'menaient pas à Rome
Et j'ai cru en des dieux inventés par des hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BG Xorth [officiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
BG Xorth [officiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» nouveau supplement-non officiel?
» Texte officiel des amendements de la constitution de 1987
» Site Officiel du Pool
» [Question] Format officiel des socles à Mordheim
» Diamond & Fashion S - Site officiel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Grimoire-
Sauter vers: