Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BG de Mortancia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur Allakhazam

avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 29
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: BG de Mortancia   Ven 24 Oct - 12:02

Citation :
MORTANCIA
Prologue

La mort n’aura jamais connu si grand confort qu’à Mortancia, cité des cauchemars et du venin. Dominé par une Théocratie très ouverte à l’endroit des Mortanyss et implacable face à l’immigration, le Sanctuaire de la Mort est un endroit peu hospitalier pour le commun des mortels. La xénophobie et piété des uns y contrastent continuellement avec la curiosité et avidité intellectuelle des autres. Cité fondamentalement unique, elle polarisera éternellement les perceptions des landes entières. Son aura constant de mystère laissera, semble-t-il à première vue, éternellement les autres nations dans l’incertitude face à ses intentions à court terme. Quoiqu’il en soit, à long terme, tous savent que Mortancia n’aspire qu’à une seule chose : sa propre transcendance.


Politique

Mortancia, sanctuaire des ombres stériles et de la nuit éternelle; Mortancia, nul ne peut plus ignorer ce nom. Alors que les cendres des conquêtes stagnent depuis 15 années, la Nécropole, elle, s’illumine par sa grâce divine. La théocratie du Triple Kalos, menée par Revhan le Haut Thanataucrate et Guide du Peuple de l’Ombre, veille d’un regard d’argent sur la nation prospère.

Les Mortanyss régnant en caste noble et majoritaire sur la cité, vivent dans le faste général, d’un caractère qui leur est proprement lugubre. Bien qu’on ne connaisse plus la démocratie d’autrefois, l’on observe une liberté de parole encouragée à travers une communauté resserrée dans sa gloire, du moins, pour ceux qui ne vivent guère encore.

Les cercles d’autrefois désormais dissolus, le Conseil d’Inquisition assure la seconde autorité suprême à travers ses membres nominés par le Haut Thanataucrate Revhan. D’office s’y trouvent d’ailleurs le Chancelier, ministre des Corberos et du R.E.M.; le Seigneur Noir, recteur de l’Ordre des Abysses et Inquisiteur de la production en temps de guerre; ainsi que l’Inquisiteur funèbre, doyen et juge de la Foi et de son exercice à Mortancia. Seule la Praetoriat, garde Divine de la Cité et de Son Guide, est absoute du regard du Conseil.

Dans l’ombre de l’Ombre elle-même, se cache un effroyable revers. La noblesse Mortanyss ne se gênera rarement pour réprimer sous le silence les conditions épouvantables, inhumaines que connaît sa population immigrante… mortelle. Les étrangers qui attirés par la gloire Mortane tentèrent d’y trouver la leur et sombrèrent, d’une part aux mains de Son Culte absolu et sectaire, de l’autre, sous la xénophobie constante, la répression générale et l’absence de droits devant Son Tribunal. Plusieurs mortels tentent la voie de la conversion pour survivre… mais un tel choix revient à abandonner son corps, son esprit et son âme entière à la Nécropole… un chemin que peu mènent à terme.


Économie

L’économie de la Morte n’est guère comparable à celle des autres régions : elle dispose d’une saveur toute particulière. Cloîtrée sur elle-même, Mortancia n’est que très peu attrayante pour les grands marchands de ce monde. Le dicton de l’époque est bien connu : « Commerce avec la Mort et c’est elle qui te prendra à profit! » Bien des artisans et marchands perdirent tous leurs avoirs aux mains des Mortanyss si bien réputés pour ne faire que très peu de concessions à l’étranger. Les Mortanyss disposant d’un vaste réseau de troc et d’entreposage communautaire sous la direction du REM, il est presque impossible de percer le marché intérieur, d’autant plus que les mortels de la cité vivent généralement sous une pauvreté crasse.

Toutefois, les plus malins et audacieux, ainsi que les moins superstitieux et craintifs, trouvent tout de même richesse à travers le commerce de quelques denrées précieuses : les bien militaires, la traite d’esclave, l’ingénierie en tout genre et les arts Mortulars. Il est bien connu que Mortancia achète généralement à prix fort tout ce qui a trait à l’immonde et l’amoral. L’on raconte même, d’un murmure sinistre dans les tavernes mal famées, d’une voix comme si l’on n’osait le croire, que quelques haut théocrates achetaient à prix fort les cadavres… frais et en quantité massive…

Alors que les Mortanyss vivent dans l’aisance, parfois même l’opulence, à l’exception de quelques fanatiques vivant avec la plus strictement moindre possession, les mortels, eux, sont contraints pour la plupart à travailler dans d’effroyables conditions dans les excavations de Cristal Nox, le joyau économique Mortan, aussi sous la direction du REM. La majorité des résidents mortels de Mortancia sont si fauchés, fréquemment dû au commerce local très sauvage, qu’ils ne peuvent songer à quitter Mortancia. Le Nécropole offre un « logement » gratuit, qui se résume souvent à un trou dans le sol à peine assez grand pour s’y étendre, à la totalité des mineurs de Cristal Nox, une profession qui consiste à l’un des très rares moyens d’obtenir un permis de résidence à Mortancia. Les résidents clandestins sont pour la plupart du temps trainés devant le Tribunal et exécutés le jour même de leur capture. Les rumeurs racontent aussi que le taux de mortalité dans les mines de Cristal Nox y est alarmant, mais qu’étrangement… jamais l’on y trouve le moindre cadavre…


Religion

La ville de l’Ombre sous le joug de sa Théocratie dédie l’entière attention du centre de son culte vers Kalos le Triple : Père, Créature et Cilias. Revhan, le Haut Thanataucrate et Guide du Peuple, est le plus haut dignitaire du clergé de Mortancia. Toutefois, en raison de son rôle central d’emblème et de coordinateur, la plupart de la besogne pieuse est déléguée à l’Inquisiteur Funèbre qui assure une mainmise sur l’ensemble des activités religieuses de la Morte. Le Tribunal, formé d’une élite mystique, assure quant à lui la propagation, l’application et la rédaction des Lois et Textes divins.

Quatre institutions sont coordonnées par l’Inquisitrice, soient le Clergé des Ténèbres, qui renferme l’ensemble de l’élite fervente de Mortancia, vouant un culte primordial à Kalos; l’Ordre des Templiers, qui recèlent les lames les plus fanatiques de toute la Nécropole; l’Archivage, qui ne renferme que quelques érudits avides de savoir et d’art littéraire; ainsi que la Vermine, institution centrale de la fidélisation des mortels envers le Culte de Kalos. Ce dernier est l’un des éléments les plus mis de l’avant par la Théocratie, tentant de raffermir la ferveur du peuple dominant. Les cultes aux diverses entités sont permis à Mortancia, et même encouragés comme figure secondaire à la puissance de Kalos. Les doyens d’un sous-culte d’une entité à Mortancia sont nommés les Avatars. Le Conseil d’Inquisition, conjointement au Tribunal, pourchassent d’ailleurs férocement toute forme d’Hérésie.

Les mortels de la Cité, quand à eux, vivent dans une certaine tolérance religieuse de la part de la Théocratie. Les mortels disposent du droit, en privé, de rendre hommage au Circan, bien que toute exposition d’une foi autre que celle du Mortulum est strictement prohibée en publique. Néanmoins, la proclamation sur la « liberté » religieuse du Tribunal interdit toute manifestation, quelle qu’elle soit, d’une révérence envers une divinité du Natiris et ce, même en privé, sous peine d’exécution sommaire.

La Praetoriat, Garde Divine, assure quant à elle la garde des lieux sacrés de la Cité et de son Tribunal. Les Praetors, sous le commandement de l’Archpraetor, sont l’emblème de la stabilité et de l’ordre de la Théocratie. Aussi appelée Main du Tribunal, la Praetoriat assure la protection de Revhan lui-même. Une certitude demeure, un Hérétique ne peut avoir aucune pire crainte qu’une rencontre avec un Praetor, car sans doute sera-t-elle la dernière…

Relations

Les relations que maintient Mortancia avec les autres cités dépendent davantage du regard de ces dernières envers celle-ci. Les relations avec le Cités à population majoritairement fervente du Mortulum ont toujours suscité une meilleure stabilité diplomatique, puisqu’il semble les seuls peuples tolérant moralement la Cité morte. La Grande guerre, quant à elle, n’aura fait que confirmer la haine immuable de Mortancia envers les peuples fervents d’Aeltesis. Non seulement l’entrée sur terres mortanes de ces individus est strictement proscrite, mais la diplomatie avec ceux-ci est réduite, voire nulle et voire même découragée.

CitriaTensions froides
La dite Cité blanche, la pure, juste et droite, s’étend aux abords même de la Nécropole comme rivale limitrophe. Bien que les tensions militaires sont aujourd’hui presque inexistantes, les tensions politiques, elles, n’ont jamais réellement diminuées. Les individus de cités respectives entretiennent souvent des relations très personnelles et subjectives et l’on observe une forte hétérogénéité des perceptions. Malgré les efforts constants de certaines autorités des deux peuples, les valeurs morales fondamentales des populations majoritaires ont toujours maintenu tout au plus une paix glaciale.

HildrimOuverture tiède
Le royaume des Nébulix suscite inévitablement une curiosité aiguë de la part des Mortanyss, pouvant à l’extrême se manifester en crainte. Pour la Théocratie mortane qui scande la divine mission d’ascension, les promesses d’un savoir infini et de finesse arcanique ne sauraient que séduire. Les philosophes et scientifiques de la Nécropole dévorent Hildrim telle une boîte de pandore, alors que les militaires, eux, veillent sur elle d’un œil vigilent.

KarProspérité relationnelle
La cité de Kar est reconnue pour son quasi absence de préjugée et sa tolérance sans pareil envers les divers peuples de Teilia. Mortancia s’engage dans une relation stable et prospère avec Kar, et les liens commerciaux qu’entretient la Nécropole avec le comptoirs sont plutôt lucratifs pour les deux partenaires. Sans aucun doute, les deux cités savent depuis des années maintenir entres elles un respect exemplaire, compte tenu des divergences fondamentales dans leur culture respective.

Luk’MaarPresque indéfectible allié
La cité de guerre Luk’Maar, si turbulente, est le principal allié officiel de Mortancia. Bien qu’aucun papier réel n’existe pour certifier le tout, les landes entières tremblent à l’idée, qu’un jour, peut-être, ces deux cités s’uniront de nouveau pour réaliser leur soif d’expansion. La turbulence des habitants de Luk’Maar confronté à l’intolérance Mortanyss auront toutefois toujours su alimenté diverses représailles individuelles, mais la plupart du temps ces querelles restent dans l’indifférence des autorités respectives qui maintiennent d’une main de fer une alliance militaire tacite.

Najar’HimTensions froides
Le désert aride lointain n’attire sans doute pas la crainte des morts, mais leurs cavaliers leur auront prouvé par le passé qu’il ne s’agit pas d’une cité à prendre à la légère. À première vue, le peuple du sable de moins en moins nomade ne semble rien à voir pour attirer l’attention de Mortancia. Il n’est pas erroné d’affirmer que les deux cités entretiennent peu de liens et ni ne désirent véritablement en créer, étant indifférente l’une de l’autre. Néanmoins, la ferveur religieuse qui anime les deux cités contribue souvent à de sanglantes vendettas entre groupuscules, sans pour autant que la paix entre les deux cités soit ébranlée.

SombrumHaute complicité
La cité aux milles malices et mystères suscite des opinions très hétérogènes à Mortancia. D’une part, une élite intellectuelle la considère comme une sœur d’esprit, alors que de son côté, les reines militaires l’observent avec mépris pour son absence de fiabilité. Les Nargoliths ne portent pas réellement l’étiquette d’alliés, mais l’on les considère tout même parfois en tant que frères d’âmes.

TyrimarIndifférence
Cette cité suscite peu d’intérêts à Mortancia. Tout au plus, l’on dira à la Nécropole qu’il s’agit d’un bon point pour s’arrêter un moment sur la route vers Kar. La Cité morte n’a jamais réellement accordé de crédibilité à la mission drakanne, mais elle n’a quand même pas une seule fois chercher le moindre conflit avec Tyrimar.

La Forêt ÉternelleNémésis inconditionnel
Brûlez-la et qu’on n’en parle plus! D’une part, le Sanctuaire de la Vie, et de l’autre, la tanière de la Mort, s’observent avec dégoût et haine. Même, il semblerait à première vue que la faune et la flore respective des deux endroits soient hostiles aux habitants de la cité rivale. Une paix ne sera jamais possible et leur regard se croisera éternellement sous l’emblème du Némésis.

Les Cents PointesIntérêt notable
Mortancia ne possède pas le moindre scrupule ni tabou quant au commerce et les Cents Pointes s’avèrent un marché très attirant. Bien que les hautes instances de la Nécropole n’affectionne en rien la racaille qui pullule les galeries clandestines, les commerçants, agents et espions de la morte, eux, vous diront le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BG de Mortancia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Armoire Poussièreuse-
Sauter vers: