Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Bg] Zxi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zxi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 509
Age : 24
Localisation : Los Angeles, California, USA
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: [Bg] Zxi   Jeu 30 Oct - 15:46

L'annee est baser sur l'age de mon personnage, pas la ligne du temps de teilia.

Journal d'Iviilix


Citation :
Duodi le 9, 742 -C'est alors, Journal, que je commencais mon troisieme verres... de lait, que je l'ai appercu. Etais-ce le surplus de calcium? Parce que je doute qu'une femme si belle puisse exister. Je devais rever, j'etais surment fatiguer, et ces verres n'ont pas du aider... c'est promis j'arrete demain! Je ne pouvais la quitter du regard, chaque microcentimetre de sa personne etait plus ravissant que toute les femmes que j'avais vu auparavant. Elle etait hivernal, magnifique, ces cheveux etaient blanc et long, arrivant a ces genous. Ca peau etait bleu, bleu pale, et elle etait vetu de blanc, un habit simple mais ravissant, je doute quel puisse porter quelque chose de laid, de toute facon. Elle se tourna vers moi, semblant presque au ralentis, et elle me sourit. J'aurais pu mourir sans le regretter, je ne pourrais dire combien de temps c'est ecouler, je fut jetter dehors au lever du soleil et retourna chez moi, d'une certaine maniere. Je crois avoir dormis, un peu, je revais deja, donc, dur a dire.

Tridi le 10 Pluviose, 742 -Je suis retourner a la meme taverne, esperant la revoir, et mes voeux furent realiser, l'ange repassa. Je me demandais si j'etais le seul a la voir, si elle etait vraiment un reve, les autres ne semblait pas lui porter tant d'attention, pas autant qu'elle deservait. Je voulais aller lui parler, mais j'etais gener simplement en y pensant. Et j'avais toujours l'impression de rever... j'esperais ne jamais me reveiller.

Quartidi le 11 Pluviose, 742 -Une autre jours a passer, et encore je ne fais que l'epier, j'ai vu d'autre hommes tenter leur chance, mais peut-etre que ca fait partie du reve. Et tous furent rejetter, avec un de ces sourire, les plus beaux.

Quintidi le 12 Pluviose, 742 -Aujourd'hui, je vais lui parler.

Sextidi le 13 Pluviose, 742
-Demain, je vais lui parler...

Septidi le 14 Pluviose, 742 -C'est aujourd'hui que je le fais, j'irai lui parler!

Octidi le 15 Pluviose, 742 -Bon, aujourd'hui je le fais vraiment.
J'ai demander a quelqu'un, elle n'est pas un reve, elle existe et je vais lui parler demain.

Novindi le 16 Pluviose, 742
-Et c'est aujourd'hui, que je l'ai fais. Tremblottant, le visage appeurer, tiquant de l'oeil, les cheveux melanger, un sourire incertain au visage, mes habits deplacer... Pourtant, elle ne refusa pas la danse, elle refusait toujours d'habitude, mais pas cette fois, elle dansa, avec moi...
Peut-etre que c'etait mes yeux ? On m'a toujours dit qu'ils etaient etrange, surtout pour un Nebulix Estival. Mes yeux etaient bleu pale, et maintenant que j'y pense, comme elle. Pas que ces yeux etaient bleu pale, maintenant que j'etais pres je pouvoir voir leur couleur presque noir, refletant la lumiere des bougies. Avec l'eclairage, on aurait dit que le ciel etait dans ces yeux, les reflet formaient des etoiles. C'etait magnifique. J'etais plus heureux qu'un ... tres heureux. J'etais gener, distrait, maladroit... pourtant elle souriait a mes faux pas, m'aidant a me reprendre avec gentillesse. J'aurais aimer que la chanson ne finisse jamais. Mais l'autre commenca... et nous continuons de danser, toute la soirer. Elle m'a dit son nom ... Steila. Elle a meme donner rendez-vous, pour demain. Je croyais voler et le ciel tournait, dans ces yeux.

Quintidi le 4 Ventor, 742 -Elle veut qu'on demenage... ensemble chez moi, dans la meme maison, dans la meme chambre, avec les memes affaires, partageant notre intimiter, notre amour, notre vie... Je vais lui demander demain, le marriage.

Octidi le 7 Ventor, 742 -Restaurant de luxe, nourriture delicieuse, le vin delicieux inventer, et un gateau delicieux pour desert. Ensuite, je l'ai apporter a mon endroit favorit; pres d'une des sorties d'Hildrim, vers la foret des Daelwenas. Nous nous sommes assis sur les roches si trouvant, observer le coucher du soleil. Il etait magique aujourd'hui, le plus beau jamais lever, tout etait plus beau lorsqu'elle etait la. Alors que le soleil allait se coucher, j'offris ma bague une bague dorer, sertie d'un saphire etoiler, le saphire etait... presque blanc, bleu pale, unique et magnifique, comme elle, et fit ma demande. Elle accepta, la ceremonie aurait lieu bientot... je ne pouvais mieu aller, aucun jour ne serait plus beau!... sauf le mariage... et tout ca... sinon c'etait le plus beau. Le reste de la soirer fut tout aussi merveilleux, nous n'avons meme pas dit un mot, l'on pouvait se comprendre, parfaitement sans parole, sans expression.

Octidi le 34 Ventor, 742 -Je me rend compte que ca fait longtemps que je ne t'ai pas ecrit, Journal, surment parce qu'il n'y a pas de probleme, aucun questionnement. Tout va pour le mieu. D'ailleur, je ne sais pas pourquoi j'ai recommencer a t'ecrire, apres tout, c'est le reve ici ... aucun probleme. Bon, peut-etre qu'il y a quelque probleme. Mais rien de grave, je m'en fait pour rien. Steila a simplement rencontrer un vieu ami, je suis trop jaloux, je ne veux pas la partager, c'est de ma faute. Je dois la laisser aller, je la garde trop pres. Elle est libre aussi, je ne dois pas m'en faire.

Septidi le 7 Mortor, 742 -Je suis sur qu'elle me triche, je dois la prendre a l'acte, mais elle m'observe plus souvent... elle doit m'avoir vu, elle se mefie de moi, Elle ne me fait plus Confiance! Je vais lui montrer moi, je vais aller voir une femme, et on verra qui sera fou. On verra qui est jaloux.

Novindi le 18 Mortor, 742 -J'ai pousser trop loin Journal, je ne voulais pas que ca se rendre jusqu'a la... c'etait l'alcool, j'en suis sur. J'arrete demain, promis. je l'ai embrasser, la conquete, elle etait saoulle aussi. Et Steila nous a appercu. Elle est rester calme cependant, elle m'a dit... On doit se parler. Cette phrase ... devait etre si belle avant que les femmes s'en empare. On va se parler, demain, demain soir. Sur les rocher, ceux ou je l'ai proposer. Je dois apporter un cadeau. Un collier? Deja fais, une bague... non. Une fleur? Si simple mais tellement apprecier, ca sera parfait. Je dois trouver une solution pour me faire pardonner aussi, j'y penserai durant la journer. Je doute que je puisse trouver une reponse, cependant.

Primidi le 19 Mortor, 742 -C'est elle qui trouva la reponse, un moyen de me pardonner. C'etait asser simple, mais complettement fou en meme temps. Pour chaque mauvaise action d'un coter, l'autre ferait la meme chose. Donc... elle embrassera un homme, pour me punir. Cette solution semble fou, impensable, idiot, vouer a l'echec, mais je veux me faire pardonner, et il n'y a pas d'autre moyen. D'un coter, cette solution est senser. Le coter fautif comprendrais la souffrance, et l'autre comprendrais les raisons de l'acte. Pourtant, je ne peux m'empecher de penser que c'est idiot.

Octidi le 35 Mortor, 742 -C'est terrible Journal, mes parents, pere et mere, sont mort... terrible, simplement terrible. Je ne sais pas si je pourrais me presenter au funerail, je ne suis pas completement moi meme. Mais je ne peux laisser Mimey, ma soeur seul, je dois la consoller. Je ne peux pas etre absent.

Novindi le 1 Germinal, 742 - C'est tot le matin qu'ils furent enterrer... ensemble. C'etait triste, tout le monde a pleurer. Il ne pleuvait pas, malheureusement, les larmes etaient toutes visible. Ca faisait longtemps que je n'avais pas vu ma soeur, elle a un marie, il est gentil. Ils sont heureux ensemble. Elle est toujours aussi belle aussi, toujours souriante. Ma femme discute avec le mari de ma soeur, alors que je m'entretiens avec elle, c'est plutot silencieux de notre coter, nous comprennons notre tristesse. La journer ne semble pas se terminer.

Sextidi le 25 Germinal, 742 -Elle est parti, je ne sais pas ou, elle ne l'a pas dit sur la note, juste qu'elle rentrait a 5 heures, mais qu'elle heure est-il? J'ai briser l'horloge, non, l'horloge etait briser. L'horloge indiquait 5 heures, et elle n'etait toujours pas la, elle etait retarder, l'horloge, pas elle. Je devrais aller acheter une autre horloge, mais elle pourrait venir entre temps. Peut-etre qu'elle est aller acheter une horloge? Ou voir un autre homme, je l'ai tuerai tous, ceux qui s'approche d'elle. Elle est a moi, il me reste juste elle, juste elle qui compte. Mais si elle me fait souffrir, elle souffrira. Ou sont les bieres, il n'y a plus de biere... elle doit etre parti en acheter, elle va revenir bientot.

Quintidi le 33 Germinal, 742 -Elle etait avec le mari de ma soeur... Patox, encore. Ils s'entendent bien, si bien. Elle veut me laisser, je la vois venir. Je l'obligerais de rester pres de moi, dans la maison, mais Mimey est la pour moi, on s'entend bien elle et moi. Nous sommes tout les deux tristes, elle me reconforte et moi aussi. Mais je suis incapable de la reconforter, j'en suis incapable. Steila me triche, je ne peux l'enlever de ma tete. Je n'ai aucune preuve, je le sais simplement, c'est clair dans mon esprit. Je veux lui donner une lesson, lui faire comprendre, la rendre triste, aussi triste que moi. La faire souffrir... mais je ne peux pas. Je l'aime trop, elle est toujours gentille avec moi, je suis le seul qui est mechant, mais ca reste sa faute. Je trouverai un moyen.

Quintidi le 6 Floreal, 742 -J'etais saoul, elle aussi. Mais je ne m'attentais pas a se resultat, ca n'est jamais ete si loin, ou si proche. Je ne sais pas se qu'il nous a prit, ca semblait la chose a faire, la solution a tout, mais quand meme. C'est quelque choses que nous regretterons toute notre vie, elle comme moi. Mimey... elle est enceinte. C'est une des pires choses qui aurait pu arriver. L'on ne fait pas se genre de chose, l'on n'y pense pas. J'espere que Steila ne l'apprendra pas, sa serait encore pire. Ce n'est pas comme si Mimey pouvait le cacher par contre. Nous avons promis de ne plus se voir, plus se parler, plus se rencontrer. J'ignore comment je ferai sans son soutient. Mais son mari penserait que c'est lui qui a... fait ca, et ils seront heureux ensemble, avec un beau/belle enfant. Ma femme ne doit pas l'apprendre, elle ne doit pas revoir le mari de ma soeur, il pourrait avoir des doutes.

Duodi le 12 Floreal, 742 -Elle l'a apprit, elle m'en veut, beaucoup. Je ne pourrai jamais me faire pardonner, jamais. Mais elle me pardonnera, elle l'a fait, je savais qu'elle utiliserait cette technique, ca technique, pour resoudre les problemes. Elle ne m'en a meme pas parler, elle a juste ete voir un homme, et une chose menant a l'autre, son ventre a grossis. Si je connaitrais l'homme, il serait mort, je l'aurais tuer. Elle m'a pardonner, mais jamais je ne la pardonnerai. Et jamais je n'accepterai cette enfant, ce dechet. Je vais m'en debarasser, le tuer.

Tridi le 13 Floreal, 742 -C'est une mauvaise journer Journal, la derniere que j'ecris en tes pages. J'ai remarquer, apres un long moment de luciditer, toutes les erreures que j'ai fait. Je n'arriverai jamais a me pardonner, ma vie ne sera pas asser longue. Je compte en finir aujourd'hui, je n'ai plus rien, mais je vais perdre plus si je reste. J'ai detruit tout se que j'avais, il ne reste plus que moi. Je voulais juste tuer l'enfant, je ne savais pas qu'elle le protegerait ainsi, ce n'est pas un enfant de nous deux apres tout. C'etait se que je pensais, avant de commencer a ecrire, avant de reflechir. C'etait son enfant, peut-etre pas le mien, mais le sien. Elle est parti, mais j'irai la rejoindre. Je ne peux vivre sans elle, sans ma soeur. Je ne peux vivre seul ou plutot, je ne peux plus vivre avec moi. Je vais chercher une corde et en finir une bonne fois pour toute.
Malheureusement, on dirait que je n'ai pas de corde chez moi, j'ai une dague par contre. Mais a present, il y a certaine chose que je ne comprend pas, une question dans mon esprit, quelque chose qui m'enerve, une question sans reponse. Quel oeil dois-je percer avec la dite dague ? Y a-t-il une difference dans l'oeil ? Vais-je regretter de me percer un oeil de toute maniere ? Vous direz peut-etre que c'est inutile, mais c'est une question que je me pose vraiment. Gauche ou droit, Droit ou gauche. Gauche le mot le plus long, mais droit est le mot le plus court. Je prefere les choses courte ou les choses longues ? Je n'y avait jamais reflechis. On commence a ecrit de la gauche, mais on fini a la droite. Ma mere m'a toujours dit que je devrais mettre les points sur les I. Mais les points sur les I ne sont pas les points a la fin d'un phrase. Les lettres majuscule son grande par contre. J'aime les grande choses ? Je crois. Je suis droitier par contre, s'il me manque l'oeil droit, ca va peut-etre, je ne peux dire exactement n'ayant jamais manquer d'oeil, me rendre moins habile. Quoi qu'etre habille ne sera pas tres utile quand je serai mort. A moins que ca le soit ? Je n'ai jamais ete mort encore, je ne pourrais le savoir. Ca me fait penser a toute les choses que je vais essayer, ma soeur aurait ete fiere de moi. Je ne fais rien d'habitude. En faite, je croyais avoir tout vecu. Mais revenons a nos moutons, si je continu de m'eloigner, je ne vais peut-etre pas me tuer et ca serait dommage. Je me couche du coter droit du lit, et ma femme du gauche. Ca n'aide pas vraiment. J'aime mieu mon voisin du coter gauche que du droit. Le droit m'a pris plein de chose sans les retourner. Le gauche m'a apporter une tarte. Mais sinon, je perce mon oeil preferer ou selui que je n'aime pas ? L'utile ou l'aimer ? Le droit est l'utile, tout les choses que j'aimais son a gauche je me rend compte. Je me demande si c'est une coincidence ou un signe de la presence d'un destin... J'ai deja tuer se que j'aimais plus que tout, pourquoi ne pas continuer?
Je sens la folie retourner alors que j'ecris toute ces lignes sans sens. Percons le gauche, apres se long texte sur rien je me rend compte que je dois aimer les choses longue, je vais donc tuer tout se que j'aime. Adieu Journal, Adieu Mimey, ma soeur, j'arrive Steila, ma bien aimer, Grandit bien mon fils ... Je veillerai sur toi, toujours. J'aimerais juste pouvoir me rappeller comment elle voulait t'appeller...


Dernière édition par Zxi, Mortanyss le Dim 8 Mar - 13:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zxi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 509
Age : 24
Localisation : Los Angeles, California, USA
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: [Bg] Zxi   Jeu 30 Oct - 15:47

Date inconnu, l'annee 4000

C'est sombre, j'ignore ou je suis, qui je suis, quand je suis, pourquoi je suis. Tout est noir, peu d'espace. Mes mouvements sont mal coordiner, lent, imprecis, j'ai 10 milles questions mais aucune reponse. Je me debat, je veux sortir mais rien n'y fait, je suis toujours prit. J'ai par contre senti une presence a mes coter, une autre forme semblable a la mienne. Alors que j'y reflechissais, mes mouvements ont enfin apporter quelque choses, un trou dans mon espace reserver. Mais cela n'aida pas comme je l'avais esperer, de la terre sortie du trou, m'enfoncant encore plus dans l'immobiliter. Des longues heures plus tard, a avancer a travers la terre de mouvement las, imprecis et faible, je reussis a sortir une main, a un endroit sans terre. Apres plus de temps, je ne pourrais dire combien, je suis finalement sortie. J'etais dans un trou, apparament, encercler de pierre. Je marche, sans raison ou destination, je sais simplement que je dois me rendre a un endroit, cette endroit qui est la bas, l'endroit ou je me rend. Apres un moment un mur se dresse devant moi, les gardes a celui ci m'acceuil, ca doit etre ma destination. A l'interieur se trouve un foret macabre, morte, bienveillante. Apres avoir traverser une grotte, j'arrive a une grande citer, remplis de personne semblable a moi, et d'autre complettement different. Voyon ma confusion, l'un d'eux s'arrete pour m'approcher. J'etais legerement retissant, il m'inspirait d'un certain degout, mais aussi un sentiment de reconfort. Il se presente, je ne me rappelle pas se qu'il a dit, mon esprit etait brouiller, confu. Il dit d'autre chose aussi, des choses que je ne pourrais me rappeller, puis je sens que ca voix change pour l'une de questionnement, il me pose une question. Je ne l'ai pas entendu mais il se repete, "Quel est ton nom?" Je ne savais quoi lui repondre, rien de senser ne me venait en tete. Il me reste des morceaux de boue dans la bouche, rendant mes paroles encore plus incomprehencible que ma machoire pourrite. "Hghskhi!...". "Zxi donc", Me repondit-il. Zxi, oui, ca doit etre ca. Il me parle de d'autre chose, cette fois j'ecoute, plus qu'attentif les paroles de mon tout nouveau frere.


Date inconnu, l'annee 4007


Assis sur une pierre, au milieu du Qartagh, le faucheur observait les âme défiler tout autours de lui. La plupart des âmes se tenait loin de lui, mais certaine l'approchait, comme pour lui parler, lui dire un secret. Mais aucun son ne sortait jamais des âmes. Le faucheur ignorait la plupart des âmes. Il cherchait une Âme en particulier, et il avait apprit a différencier les âmes ne répondant pas a ces critères. Il cherchait une Nébulix, une parmis des milliers. Il ne savait même pas s'il l'a remarquerait, s'il ne l'avait pas déja vu, ou même si elle était au Qartagh. Mais, toujours, il revenait jetter un coup d'oeil. Et peut-être que son jour de chance était enfin arriver, au loin, il appercu une Âme Nébulix, la forme de celle ci, ca ne pouvait être qu'elle. Se levant brusquement, laissant sa canne a côté du rocher, il courru vers elle. L'Âme ne se tourna pas vers lui, elle continuait son chemin lent vers un endroit particulier, ou pas. Elle avancait du moins. L'a rattrapant, il pu a peine contenir sa joix, la retourna violament vers lui pour avoir un meilleur regard. Ca joix fut briser, ce n'était pas elle. Les fils n'était pas bon, blâmant l'ennuie et la fatigue, il retourna vers sa pierre, prit sa canne et se dirigea vers la sortie. C'était inutile, elle n'était pas là, et ne le sera jamais. J'ai perdu m'a chance, mieux vaux l'oublier, j'ai ... mieux ... a présent. M'enfin, c'est décider, je ne reviens plus ici... Le lendemain, assis sur un rocher, un faucheur observait les âmes passés. Il ignorait la plupart d'entre elle. Il en cherchait une en particulier, l'âme d'une Nébulix pâle, la plus belle âme qu'il n'ait jamais vu ...

La perte de l'Eruuth


La pluie tombait battante sur les feuilles des arbres. Sous cette pluie, nous ne pouvions entendre les pleurs désespérés d’un homme ailé, détruit sur le sol humide, devant la pierre tombale au nom de Steila Firidixi. Les larmes chaudes se camouflaient dans l’eau glacée de la pluie. Le chapeau melon sertit d’une longue plume dorée de l’homme cachait ses yeux gonflés. Les mains entre les genoux, le dos courbé, il n’avait rien de valeureux dans cet être qui devait être si beau avant.

Ses mains glissèrent doucement sur la pierre froide, suivant les engravures destiné à sa bonne amie, pleurant tout son cœur et ses chagrins. “Toi...” dit une voix froide derrière le Nébulix. Sans le moindre son, la silhouette d’un grand faucheur à l’œil unique avait apparu derrière Patox, qui sursauta de surprise... Puis de peur... Le faucheur s’avançait, menaçant. “Vous êtes... Zxi? C’est bien ça?” dit le pauvre homme, se trainant au sol, finissant par tomber dos à la pierre tombale, tremblant.

S’avançant toujours, faux sur l’épaule, le faucheur acquiesça. Il s’approcha du Nébulix, le prit par le collet et le souleva du sol, murmurant son nom. Rendu à la hauteur de son visage, le fixant de son seul œil, Zxi, le grand faucheur d’âmes, parla avec confiance et gravité : “Patox... Gatox... Qui suis-je réellement, te demandes-tu? Hey bien tu me connais... Oh oui... Je suis ce que tu crains le plus... Ton bon ami, Iviilix Firidixi. Oui... Je sens ta peur... Pourquoi pleure tu sur la tombe de MA femme? Il faudrait te punir... Mais te tuer serait beaucoup trop facile... Et bien moins amusant... Oui. J’ai une idée...” Déposant le Nébulix, mort de trouille au sol, il fit mine de se reculer, mais au dernier instant, il abaissa sa faux sur le visage de notre ami ailé...

Se réveillant aux lueurs du beaux soleil, Patox se réveilla, bien en vie, au bord de la marre en plein Hildrim, avec sur son torse, une lettre et son chapeau. La seule différence était son esprit, qui était troublé... Et... Vide. Il prit la peine de s’assoir, confus, et ouvrit la lettre... Dans celle-ci était écrit les mots suivant : Tu es Patox Luth (qui veut dire Ennemis, en mortan), Grand Nébulix D’Hiver de Hildrim. Mais bien sûr, tu n’en savais rien. Je ne te donne aucune autre piste... Sauf peut-être celle-ci : Tu es pas comme tes frères ailés... On se retrouvera...

Se relevant, essuyant ses vêtements poussiéreux, Patox Luth errant un moment dans Hildrim, se demandant bien qui il était censé devenir, visiblement confus...




Dernière édition par Zxi, Mortanyss le Ven 25 Sep - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zxi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 509
Age : 24
Localisation : Los Angeles, California, USA
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: [Bg] Zxi   Lun 21 Sep - 3:47

Meme si ce ne soit que des histoires inventer qui ne sont jamais vraiment arriver sauf dans l'esprit de ces persos, voici leur histoire.

Tout d'abord, voici Qare. Il vous donne peut-etre mal a tete, mais au moins, il essait de vous apprendre la langue morte!

http://www.youtube.com/watch?v=UCKMl6w9-qA


Citation :
Ma Chere Nebix,

Comment allez-vous? Moi je vais bien! Cependant, n'envoyez niox une missive pour repondre a cette question, je ne pourrai la recevoir pour l'instant. Vous auriez peut-etre remarquer le jeune enfant portant cette lettre. Niox Niox, ce n'est pas du hasard que ce soit lui en particulier. Je vous l'ai envoyer! Viox Viox, j'ai besoin d'un service de votre part... occupez vous de lui un moment! Voyez-vous, je me remarie et j'ai besoin que quelqu'un le garde un moment pendant que je vais completer un certain voyage... J'ai tout de suite penser a vous! Il ne devrait etre trop difficile, il est plutot vieu malgrer son apparence d'enfant. Et il ne m'a jamais causer de trouble encore. Ca ne devrait durer trop de temps et puis je reviendrai le chercher!

Mes Nebixiter,

Manaxia Similix.


L'enfant Nebulix de saison printaniere releva le regard vers la Hastane. Immediatement il se dit qu'elle etait plus jeune que lui, mais peut-etre plus experiencer. Un homme la rejoint, les deux fixant l'enfant avec un regard incertain. La femme fronca les sourcils avant de passer la lettre a se qui devait etre son amant. La jeune femme sourit, quelque peu forcer mais asser sincere au gout de l'enfant. L'homme soupira avant de retourner dans la demeure, soupirant doucement. La femme detourna le regard en murmurant quelque chose avant de se retourner vers l'enfant.

"Mes Alios petit... Je me nomme Maxine et on dirait que je vais m'occuper de toi un moment!... Soit le bienvenu chez m... nous!", en lancant un regard vers l'homme plus loin. "Rentre, je te presente a Jonathan et je te ferai visiter!... Alors Jonathan... voici... heum..."


"Maarex Similix.", repondit l'enfant dans un leger sourir.

"Maarex! Voila, et Maarex, voici Jon!"

"Enchanter... petit..."

Elle souria avant de ce tourner, lui faisant rapidement visiter la petite demeure. Il allait devoir dormir au sol lui expliqua la femme, legerement gener de ce fait. Ce n'etait pas grave repondit-il. Ce ne serait pour tres longtemps. Il visita la citee, les muser et autre lieu interessant. Il etait tres intelligent pour son age et le savait. C'etait surtout pour son apparence en faite. Pour une certaine raison, il n'avait jamais vraiment changer. Tout Il pensait tout savoir. Il y avait un sujet dont il ne connaissait rien par contre, et il allait l'apprendre de la maniere difficile. Jon etait partie pendant un moment vendre quelque objets a Tyrimar. Maarex ne pensait pas que cela allait changer grand chose, l'homme etant difficilement bavard, ce n'etait qu'un instrument de decoration. Mais il appartenait a une bonne famille de marchand. Maxine l'invita a dormir dans le lit pendant qu'il etait partie. Il allait avoir de la place apres tout. il n'y vu pas d'inconveniant, peut-etre aurait-il finalement une bonne nuit de sommeil. Mais il n'eut trop de sommeil. Elle lui toucha des endroits, lui demanda de faire des choses, touchez des choses... Il n'avait aucune idee de quoi il s'agissait, mais cela etait plaisant et nouveau, il ne voulait arreter. Puis deux ou trois jours plus tard, Jon revenu et il ne fut acceuillis dans le lit. Il remarqua que Maxine etait differente par contre, et en parla dans une rare discution avec l'enfant.

"Vous avez fait quelque chose pendant que j'etais partie...?", il etait curieux...

"Elle m'a inviter dans son lit pour qu'on joue a l'amour.", j'etais innocent...

"Qu... a...Maxine?! Vi...vient ici... Maintenant...", il etait facher...

"Qui a-t-il Jon?", Elle etait troubler...

Puis s'en suivis un echange de crie, avant que l'enfant soit jetter dehors par le couple. Il s'en suivit une longue discution. Qu'il ne pu trop entendre. Le lendemain, le couple annonca son mariage a des amis, et la citee. Les jours d'apres, ils apprirent a la garde et le clerger que l'enfant avait toucher la femme. Celui ci fut saisis, juger, et bruler. Tout ceux qui lui avait parler savait qu'il etait asser intelligent malgrer sa forme pour penser a se genre de chose. Il ne recu de pitier. Ca mere venu le querir quelque jours plus tard et s'effondra en larme. Jon et Maxine avait prevu le coup, inventer une histoire. Jonathan ne pouvait etre insulter ainsi... et Maxine allait souffrir si ca se savait. L'enfant l'avait toucher, puis Jon avait vu et reporter a la garde... ce n'etait pas de la faute de Maxine, elle etait innocente elle...



"Mes Freres, je crois que nous pourrions...", commenca l'enfant squelettique avant d'etre interrompu.

"Qare... sauf ton respect, tu n'es qu'un enfant... je doute que tu comprennes vraiment se qui se passe. Laisse les ainer discuter." Dit une liche qui l'observait, en froncant les sourcils.

"Je ne suis PAS un enfant! Je sais des choses, je peux aider laisser moi ju...", commenca l'enfant pour se defendre.

"Qare... laisse les Grands discuter et va jouer..." Repondit la liche, plus froidement.

Le squelette fit comme demander, malgrer qu'il n'appreciait visiblement pas le ton ou les mots de la liche. C'etait toujours le meme refrain, et il en etait franchement fatiguer. Il fit donc se que tout enfant ferait en sa position, il s'enfuit au Qartagh, ou les ames lui apprit leur langue et leur savoir. Il ecoutait les defunt, apprenant de leurs histoire. Il ne dit qu'une phrase a la fin de chaque recit. Cette phrase comprennait l'erreur que la personne avait fait, celle qui avait conduit a ca mort. Il continua ainsi pendant des anner, abandonnant completement la langue commune, celle qui lui apportait tant de probleme. La langue morte ne lui en avait jamais causer...




L'enfant etait assis sur un rocher au Qartagh, il regardait les ames filer, se rappellant lorsque d'autre etait venu le rencontrer. Il y avait eu Manaxia, triste, briser. Elle n'avait sourit a nouveau. Jusqu'a son suicide. Puis il y avait eu Maxine, triste et honteuse d'avoir abuser de l'enfant. C'est elle qui a dit la veriter a Manaxia, qui l'a tuer avec celle ci. Puis Mana l'a dit a tout le monde, et Maxine fut bruler comme l'enfant. Meme Jonathan passa, le blamant pour tout les trouble de sa defunte femme. Il avait ete assassiner par sa seconde femme. L'enfant les ecouta simplement, il ne dit rien au Hastane, mais dit une phrase a sa mere.

"Je t'aime Mamman."




Dernière édition par Zxi, Mortanyss le Mar 22 Sep - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zxi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 509
Age : 24
Localisation : Los Angeles, California, USA
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: [Bg] Zxi   Lun 21 Sep - 15:34

Et voici Az. Vous l'avez surment jamais vu, mais si vous l'avez vu, vous savez qu'il est desagreable.


C'etait de la fumer. De la terre. De la poussiere. C'etait la guerre, et il s'y trouvait. Tout mouvement etait important, plusieurs avait et allait succomber au attaque qu'ils ne pouvaient voir. Mais le Nebulix ne se laisserait pas avoir ainsi. C'etait du moins se qu'il se disait, et malheureusement pour lui, la fumer n'etait pas la seule chose de difficile a remarquer. Un fantome le prit de face, brisant completement sa concentration. Il tenta de riposter mais c'etait sans espoir. Bientot, il sombra dans la noirceur.

Mais ca fin n'etait pas la.

Il ouvra les yeux pour appercevoir divers Mortanyss devant. Il etait attacher, dans une salle sombre. Remplis de rouge et de cris. Cette premiere vue fut la derniere, alors que ces yeux furent arracher. Puis se poursuivis les centaines, milliers d'autre forme de douleur. Il etait rendu a prier Kalos pour une fin a tout ca. Quand finnalement se souhait fut presqu'exaucer. Il fut jetter dans un trou, mourant et affamer, attacher et recouvert de cadavre et squelette. Ca fin allait arriver eventuellement, et s'etait le plus beau cadeau qu'il aurait pu demander. Il ecouta les cris de souffrance jusqu'a ce qu'elle arriva, Finnalement.

Du moins. Presque.

Il ouvra ces yeux vers la noirceur, il n'en avait plus depuis longtemps. Il n'y avait pas un son, pas un mouvement possible. Apres un eterniter ou deux, il entendu un simple murmure, d'un ouverture plus haut. C'etait le regroupment de ces souhaits et desirs. Quelque chose! N'importe quoi, tant que c'etait... autre chose. Il ecouta les mots, comme si ca vie en dependait. Et a ces yeux, elle le faisait.

"Meme le Nebulix resista plus longtemps..."


Puis il y eut un son terrible, tellement elever qu'il ne voulait que crier. Mais ca gorge ne lui laissa pas le plaisir d'un son. Un cadavre tomba a ces coter. Il ne dit un mot ni ne fit un mouvement. Il etait seul a nouveau, mais il avait de l'espoir se coup ci. Ces morceaux ont tomber avec le temps et il peut s'enfuir de ces cordres. Apres plusieurs tentative, il ne reussit toujours pas a sortir de ce trou cependant. Il continua d'ecouter ces murmures, ces bruits avec joie, plaisir, la seule chose qui etait importante a ces yeux. Plus le temps passa et plus son corps changea, il finit enfin par s'enfuir de son tombeau. Il ne parla pas pour autant, il ne l'avait jamais fait. Il devait apprendre plus avant, il devait savoir, il devait ecouter ces murmures. Il ne fut qu'appercue par une personne, un cryptique au allure de chauve-souris. Il se montra gentil a son egard et ne dit a personne ou il se trouvait mais alla lui parler.

Kreczxaer s'appellait-il. L'Ombre ne connaissait aucun nom lui allant, mais Kreczxaer le nomma Az. Celui ci lui apprit beaucoup, en demande comme change que des information sur lui. Plus il apprennait de cet Ombre, plus il savait qu'il etait different, trop... indifferent. Il fit parvenir ces informations au clerger et celui si le captura. Il fut dit qu'une malediction fut placer sur lui. Et que s'il ne disait tout ce qu'il apprenait, il allait mourir dans une semaine.

Des eterniter plus tard, le cryptique le revu. Il s'excusa, encore et encore. Il dit que la malediction etait un mensonge. Az ne reagit pas du tout, il ne le faisait jamais. Il prit son...

...Quittant le trou de sa seconde vie, il se diriga loin pendant un moment, pour qu'on l'oublie. Peut-etre les vivants avait-il a apprendre aussi...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zxi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 509
Age : 24
Localisation : Los Angeles, California, USA
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: [Bg] Zxi   Mar 22 Sep - 14:34

Ce qui etait ecrit ici ne merite meme pas d'etre lu, vu, ou partager.


Dernière édition par Zxi, Mortanyss le Sam 22 Mai - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zxi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 509
Age : 24
Localisation : Los Angeles, California, USA
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: [Bg] Zxi   Sam 22 Mai - 16:33

Je devais vraiment refaire l'affreux Bg de Tza qui semblait une bonne idee au debut. Voici donc la version reviser, ameliorer, et merveilleuse.

http://www.youtube.com/watch?v=oDB-MGsWzQQ

Il etait une fois, un paradoxe d'une sorte. Il s'agissait d'un Nebulix dit estival, qui s'amusait au travail. Pour poursuivre la description, malgrer que surment inutile puisque celle ci n'a pas vraiment d'importance pour quiconque, il avait une chevelure blanche, au charme angelique pourrait-on dire, une peau un peu plus pale que la normal, ne donnant pas au rose au moins, mais plus une simple paleur par le fait qu'il ne sortait pas beaucoup. Parce que je sais que tout se que je pourrais vous dire sera interessant, il venait d'une famille plutot hivernal, du moins pou se qui attrait a ses parents et autre figure proche. Mais ce cher Nebulix protagoniste n'avait pas la force de suivre leur voie et rejoindre une part puissante et populante de l'AdH, qui se trouve a etre une forme de garde moins comique. Non, ce Nebulix que nous allons nommer Tzarlax faisait partie de l'AdA d'un morceau, travaillant pour l'AdH, AdE, AE, AdA, et AdP en forme de gerant des economies. Voila, son travaille regroupait la ville en faite, se chargeant de toute forme de paperasse qui passait a la ville a son bureau. L'on pouvait croire que se travaille le stimulait d'une maniere que si quelque chose d'autre l'aurait stimuler de cette maniere il en sortirait un "Aaah, Supercoquentieux" le seconde surment plus bas pour soit meme. Pour faire une histoire de sa vie vraiiiment ennuyeuse pour ceux normal, il travaillait avec une douce femme de nature automnial. Banal a vrai dire, pas si douce, distante et endormie. Il faut specifier qu'il travaillait des journer ou semaine sans pluriel, et ils travaillaient les nuits ou ils n'etaient endormis. Ils passaient leur annees dans se bureau avec deux tables. Il faut donc voir que Tzarlax etait un charmeur de nature, mais jamais il n'avait progresser vraiment plus loin qu'une relation d'amitier un peu plus avancer. Disons qu'il bloquait au baiser, il cherchait la bonne, et il croyait que cette employer serait la bonne. C'etait durant la fete d'ete, l'unique conger qu'il prennait la chance d'emprunter, qu'il parla d'affaire differente de la norme. Oh oui, il demanda de l'aimer, de se partager. Je precise inutilement qu'ils etaient retourner au bureau, la fete arrivant a sa fin et desirant un peu de calme. Cette femme, pas une a se faire prendre par la surprise, tira sa pipe, l'alluma, prit une pouffer, se mit a fumer, bref, se qu'on fait avec ce genre d'outil. Puis elle redressa les yeux devant la beauter estival qui attendait avec la plus grande insistance une reponse et prononca de maniere formel et detailler un refus. Elevant des point tels l'amitier a ne pas briser, travail a ne pas devier, difference a ne pas oublier et demanda conger pour que les deux parties puissent digerer l'idee et la depasser. L'homme se dit d'abord, "Wow, je l'aime pour des reponses complete comme ca". Puis des cris, insultes, des Non!, et une tristesse profonde. Etrange pour un si hypothetiquement beau Nebulix d'etre detruit d'un simple rejet d'une femme banal. Mais bon, il etait Etrange et je veux le preciser parce que vous avez rien de mieu a faire pour m'ecouter et que meme si vous voulez pas que je le dise a nouveau, oui, le Paradoxe au debut etait pour ca, et que je ne vais pas continuer l'histoire avant que vous m'entendiez le dire. Donc, maintenant que c'est passer, conger accorder puisque s'il savait quelque chose, c'est qu'on argumente pas avec une femme. Ca engendre des jours d'idee, des papiers sur toute les erreur passer, des situations exemplaire, des plans de bataille. Bref, on n'en sort pas vivant. Sans parler de Compromis, qui signifie en faite fait se que je veux, stupide. Donc, elle a quitter en vacance alors que dans sa tete germait des idees d'amour passager qui le tuait a l'interieur. Il s'est mit a l'idee d'etre plus detailler, et commenca a ecrire une lettre, missive, bout de papier sur tout se qu'il ressentait pour elle. Elle aimait le papier, c'etait connu. Le travaille s'accumulait mais ce n'etait pas important. Il ecrivit pour trois jours complet, 46759 pages. Quoi! Avant de mourir de soif, faim, sommeil, et tout ca. Elle revenu apres la semaine de vacance, oui s'etait une semaine je n'avais pas a le dire s'etait pas important et puis je le dit maintenant en quoi sa vous regarde se que je dis s'est mon histoire!, pour le voir recouvert de papier amoureux, mort et decomposer. Elle appella la garde pour recuperer le corps, sortie sa plume, et se remit au travail qu'il avait laisser. Elle lira la lettre plus tard, quand le travail sera calmer, quand elle aura plus d'employer. Elle posera une main sur son coeur, soupira dans un sourir amoureux, sera attrister de sa mort, puis se remit au travail. Et elle vecu heureuse jusqu'a la fin des temps. Fin !

Fait moi taire, restons seul,
Parfum, le vent et les feuilles,
Touche moi, ne part pas,
Cendre, les trous dans les draps,

J'espere fumer et tourner la page,
Cacher la honte que j'ai au visage,
Cognac oublier et verre briser,
Toute ces annees j'etais ton cendrier.

Pas aujourd'hui.

J'ai trouver une pipe rose,
Sur le lit le jour ou tu es partie,
Comment oublier que t'es levres etait sur cette chose,
Tes baiser vont partout, et sauf moi elles touchent tout.

Fait moi taire, approche d'un pas lent,
Champagne, tes cheveux dans le vent,
Touche moi, oublions le dragage,
Rouge a levre, une claque au visage,

Tes yeux qui ont pleurer en dernier,
Mon montrer se qui m'effrayait a demander,
Maintenant je suis deposer dans le bois,
Et tu m'as bruler pour la derniere fois,

Ce n'est pas la derniere fois.

J'ai trouver une pipe rose,
Sur le lit le jour ou tu es partie,
Comment oublier que t'es levres etait sur cette chose,
Tes baiser vont partout, et sauf moi elles touchent tout.

Tu trouveras une note et tu veras ma silhouette.

Plus que 5 heures avant que tu trouve mon corps,
Plus que 4 heures avant que tu vois mon corps,
Plus que 3 heures avant que tu remarque mon corps,
Plus que 2 heures avant que tu vois mon corps,
Plus qu'une heure et tu me trouveras mort,
Plus que ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Bg] Zxi   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Bg] Zxi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Grimoire-
Sauter vers: