Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Eraz'x.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eraz'x, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation : France.
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: [BG] Eraz'x.   Dim 18 Jan - 6:49

Citation :
Aurore originel.


Tout commença lors d'un accouchement dans l'ombre. Une jeune Gorlak, son conjoint et quelques shamans étaient présents dans cette antichambre, pas une once de lumière ne traversait, seuls les shamans semblaient voir à travers cette obscurité. "Pas une once de lumière"...Si, une apparaissait doucement, c'était un mâle.
Baptisé Gralag, ce fils était unique à la famille. Dès que l’âge lui permit de tenir assez fermement une arme, son père enorgueillit et ne voulant pas d’une progéniture faible, débuta ses rudes entraînements, rendant ainsi effréné le rythme de vie du jeune mâle. Mais le petit Gorlak avait d’autres idées en tête, il trouvait refuge dans les livres. Bien qu’il ne savait pas lire, une énergie quelconque l’attirait dans ces bouts de papier délaissés. Il regardait les écritures, les dévorait avec la même fascination qu’un jeune guerrier utilise sa toute nouvelle épée.
Gralag grandit alors. Son père plia à ses désirs, il savait intimement que sa seule progéniture n’était pas destinée à être ce qu’il n’avait jamais été. Les années passaient, les événements s’enchaînaient dans la vie du désormais Chaman de Narshoul ; du Mortulum, se proclamait-il.
A la recherche de la grande vérité, il ne put s’empêcher de s’exiler, de partir exécuter plusieurs pèlerinages pour par la suite devenir totalement nomade.



Aube dernier.


Un Gorlak sur les hautes cimes d’une montagne enneigée était assis, là et las, méditant. Depuis bien des années il mûrissait, songeant, traversant montagnes et forêts, déserts et toundras. Les sites dits « mystiques », il les connaissait, ces lieux de recueillement où il avait, à maintes reprises, établi son campement. Mais celui-ci lui semblait différent, si différent que ses paupières libérèrent ses yeux, livides d’apparences, purs de substances. Le Gorlak semblait gêné, comme s’il ressentait quelque chose…

Combien de temps s’est écoulé ? Le dernier souvenir de mon peuple : Fratricide. Trois, peut-être quatre années. Quelque chose doit se dérouler en ce moment même pour me troubler ainsi. Comme la dernière fois…

Le Gorlak se leva alors, nous laissant apercevoir sa faible carrure. Il avait la peau sur les os, et se tenait difficilement debout. Son visage ne semblait néanmoins pas tiraillé par les marques de l’âge, sa jeunesse s’était offerte à la sagesse qu’il convoitait tant.
Sa canne en main, il avança de quelques pas, observant au loin ce qui l’aurait dérouté lors de sa méditation pourtant si profonde. Il ne vit rien. Il se sentit étrangement affaibli et dût s’assoir par nécessité, le froid qui ne le touchait habituellement pas le prit soudainement. Ses forces le quittaient peu à peu, il ne pourrait bientôt plus articuler.

L’heure est arrivée Narshoul.. ? L’heure pour moi de te rejoindre en ton royaume ? D'alimenter le Grand-Flot...? Murmurait-il, haletant, désormais allongé dans la neige. Et dans un dernier soubresaut, il cracha ce qui restera ses dernières paroles.

La flamme ne s’éteint-elle pas trop vite, mon savoir n’est pas ce qu’il devr…

Ses yeux se fermèrent, il plongea dans un état de méditation avancé, de coma. Pendant ces quelques minutes qui lui semblèrent une éternité, il vit nombre de souvenirs le rattachant au monde des vivants, ces images défilaient à pleine allure : son enrôlement dans le Cercle Chamanique, son premier sacrifice, sa place de Chaman, la magie divine. Puis d’autres, celles-ci semblaient plus sombres, comme si elles se distinguaient des précédentes : sa rencontre avec Haze, sa rencontre avec Kamerka, la nécromancie, la méditation prolongée ; et enfin lui. Il se voyait, là, allongé dans la neige, il s’éloignait de lui-même à mesure que le temps passait. Son lui inerte disparaissait bientôt, un long et funeste couloir jonché de roses noires le remplaçait alors. Il marchait vers un endroit qu’il semblait étrangement connaître… Le Qartagh.
Erre, erre petite âme…Tu ne prendras conscience de ton destin que bien après…



Crépuscule premier - An 4021


Il faisait nuit, le ciel était vide de nuages et l’on pouvait voir toutes les constellations, toutes les étoiles de l’univers scintiller. Il était dommage que le nouveau non-né ne puisse apprécier ce vaste décor éclatant depuis son lieu de renaissance.
Il se tenait debout, un air ahuri lui habillant le visage, le zombie regardait tout autour de lui, avant de revenir sur son propre corps. Ses globes oculaires se fixèrent rapidement sur ses mains, bien que la chair en putréfaction ne permettait pas de les voir parfaitement, il distinguait encore les cicatrices de sa vie antérieure. En fronçant les muscles sourciliers il arriva à déchiffrer des lettres écrites dans ces cicatrices :

E…Era…Eraz’x ! S’enthousiasma-t-il après plusieurs essais.

Eraz’x s’émerveillait de chaque chose, bientôt il comprendra où il se trouve. Mortancia.

Citation :
Volupté Florissante.

L’on entendait, à travers les rues et ruelles de Mortancia, un nouveau son. Un son parfois long et envoûtant, parfois horrible et déconcertant.
Il n’était pas bien difficile de situer ce son, bien qu’il semblait se mouvoir à travers toute la citée, sa vitesse de déplacement pouvait s’associer à celle d’un escargot dans les hautes terres enneigées. Pour la plupart cette mélodie était en réalité un massacre pour les oreilles, et la plupart s’en éloignait lorsqu’il l’entendait.

Peu de curieux s’en était allé voir d’où provenait ce mystérieux son, mais pour la minorité, ils eurent été déçus du voyage.

Le jeune zombie, pour le moins qu’on puisse dire, vaguait à ses occupations zombiesques, sifflotant plus que maladroitement et marchant d’un pas lourd et nonchalant. Il découvrait tant la vie que la non-vie, et sa première découverte fut le fait qu’il pouvait émettre un son à travers ce qui lui restait de bouche, et quelle était-elle ! Il ne se lassait donc plus de siffler, arpentant les couloirs sombres de la Morte, parfaisant sa connaissance de l’inconnu, s’exaltant d’un rien.

Il passa rapidement à une étape supérieure, ne laissant pas pour autant son siffle de côté, il commença à toucher. Toucher devint alors sa seconde découverte, quelle étrange chose, tout objet a sa propre forme, son propre contact.

Il marchait à présent, sifflotant et touchant, grattant mélodieusement les arbres morts, triturant harmonieusement les pauvres insectes lui passant sous la main. Chaque mur était son fil d’Ariane, il gardait un contact permanent avec quelque chose, et s’il n’avait rien sous la main, il se touchait lui-même, le plus souvent au visage : un crâne dégarni, d’étrange choses pendouillantes, blanchâtres et pointues dans ce qui lui servait de machine à siffles, l’accordeur de cette machine se trouvait être une espèce de larve verdâtre changeant les sons s’il la bougeait.

Eraz’x découvrait tout ceci non pas par amusement, mais par nécessité.
Il avait une quête, il souhaitait quelque chose et allait l’obtenir, après tout, bien qu’il ne semblait pas encore s’en apercevoir, le temps était de son côté. L’objet de sa convoitise était simple, et la seule chose qu’il dépenserait pour l’avoir en sa possession était du temps, il voulait trouver l’aisance. L’aisance même dont il a vu ses aînés faire preuve. Leur connaissance de la non-vie est telle ; il ne les a pas vu s’émerveiller sur ce qui l’émerveillait, il en a déduit que ces choses étaient banales, bien que continuant à s’en ébahir.

Alors il touchait, sifflait, marchait, s’orientait vers un inconnu proche. Il aimait passer du temps à analyser, il disait souvent effectuer de « PrOmPtEs iDenTIfIcAtioNs ». Placées et classées dans sa mémoire, ces objets, animaux et, en réalité, tout ce qui lui passait sous la main, étaient tous des avancés vers cette aisance tant recherchée, ce but qui tôt ou tard arriverait.
« Tôt ou tard »… Que signifiaient ces mots. A l’oreille d’Eraz’x ils n’avaient pas encore grand sens, le temps ne rythmant pas la non-vie à travers la Morte, il n’avait aucune emprise sur notre zombie siffleur. Il ne s’était simplement posé aucune question quant à celui-ci. C’est en réalité un concept qui ne lui avait même pas effleuré l’esprit.

Le temps ne passait donc pas dans la tête du décharné et l’on entendait de nouveau cet horrible envoûtement.

Citation :
Teneur en décomposition.



Eraz’x vivait désormais…Que dis-je, était désormais animé depuis un certain temps. Il avait foulé de ses infects pieds la Morte, et l’avait visité dans son entièreté. La non-vie lui seyait plutôt bien, son corps putréfié un peu moins. Il avait mis du temps à s’y habituer, dodelinant, chancelant à plusieurs reprises, tentant de trouver l’équilibre, et à peine l’avait-il trouvé qu’il le quittait.

A peine l’avait-il trouvé, qu’il le quittait… En effet, ce nouveau corps ne pouvait rester tel, sa chair disparaissait à mesure que le temps passait, il trouvait l’aisance qu’il recherchait lorsque la viande l’abandonnait, on pouvait bientôt apercevoir quelques côtes dépasser ci-et-là, quelques os, dont peu doute l’existence, faire leur apparition.

Tout, dans ce changement, affectait le zombie. Physiquement, c’était évident, mais surtout mentalement. Il formait des phrases plus construites, sa mâchoire se replaçait petit à petit, sa chair commençant à ne plus obstruer la cicatrisation divine, et ses mots devenaient de plus en plus audibles.

Le zombie commençait sa mue, laissant peu à peu son enveloppe disparaître, s’abandonnant à ce soulagement ineffable.

Citation :
Teneur en décomposition - Suite.


L’évolution n’est en réalité, dans l’histoire de la vie, qu’une chose basique et avec un intérêt plus ou moins grand, selon les esprits. Ces mêmes esprits, dans la non-vie, portent toute leur attention sur ces mêmes transformations.


Evolution qui touchait de plein fouet le jeune Eraz’x : une grande partie de sa chair l’ayant quitté lorsqu’il avait, pour la première fois, touché les os anciens. Il ne restait de son corps de zombie que des viscères, quelques muscles recouvrant ses jambes, ses bras et la partie haute de son visage. L’on voyait, de l’autre côté, l’ossature brillante ressortir. Ses hanches étaient libres de viande, rendant ses mouvements plus simples ; la main qui avait été en contact avec les anciens ossements était totalement dénuée de carne.


Le presque-zombie était ce jourd’hui, comme tant d’autres, à la bibliothèque apprenant en lisant. Le thème de sa lecture matinale était l’étude des « cadavres », plus exactement des différentes évolutions par lesquelles passent les siens à travers leur non-vie. Depuis que ses os commençaient à montrer leur couleur opaline, il se posait beaucoup de questions quant à ces changements que son corps traversait et traverserait. Sa curiosité sans pareille le poussait à parcourir ces livres ou encore étudier ses aînés, ne serait-ce qu’en toisant du regard leur corps parfait ; il lui arrivait de poser quelques questions, mais il ne s’étendait jamais vraiment, comme si sa soif ne serait pas assouvie si la réponse lui était directement offerte. La recherche allait de paire avec cet appétit, et sa nourriture ne pouvait être trouvée que de ses propres mains.


Il parcourait, l’index posé sur les pages, l’énorme livre planté devant lui. Les chapitres passaient à mesure que les phalanges squelettiques avançaient sur l’ouvrage. Vint le chapitre qui l’intéressait, il le lit d’une voix haute et presque enthousiaste :

« Squelette ! »

Il semblait que beaucoup étaient passés par ce stade, et qu’il n’y échapperait pas comme son corps le laissait croire. Il dévora figurativement le chapitre (certains frères dévorant littéralement les livres, le figuratif se devait d’être souligné) il souhaitait savoir ce qui l’attendait, mais les réponses que le livre pu lui offrir ne furent pas celles qu’il attendait. A priori tous les fils du Triple évoluaient à leur manière, et chacun vivait ces différentes passes selon le désir du Père. Tous s’accordaient cependant sur un point, la sensation de bien-être était jusqu'à lors inégalée.


Une fois sa lecture terminée, son index squelettique se posa à l’endroit de sa feue lippe, un air pensif imprégné sur le visage. Il avait le regard rivé vers le toit de la bibliothèque, ses globes oculaires étaient envahis par une lueur grisâtre qui scintillait parfois, lorsque son esprit était dans un état d’intense réflexion ; elles rayonnaient. L’incertain ne lui plaisait absolument pas, et il réfléchissait aux différentes possibilités, à comment son évolution se passerait-elle, quand, pourquoi. Il se posait un très grand nombre de questions.
Après cet instant plus qu’épuisant pour le zombie, il arriva à la conclusion suivante : il ne savait évidement pas vers quoi il s’orientait, mais il savait qu’il souhaitait l’obtenir, et qu’il ferait tout pour complaire le Père à le lui donner.
Citation :
Opération divine.

Les jours passaient dans la vie du presque-zombie. Ponctués de visions, lectures et méditations, principalement. Le nouveau-né n’avait plus le temps d’errer dans les rues sombres de la Morte, de toucher tout ces objets qui lui paraissaient auparavant si fascinant. Il avait trouvé une certaine aisance et s’en contentait pour l’instant, continuant ses différents travaux de calligraphie. C’était d’ailleurs ce qu’il faisait. La pluie tombait à flots, le zombie réfugié dans la bibliothèque dessinait sur une feuille de papier ellipses et lettrines, un silence de mort régnait, seul le bruit de la plume qui semblait elle aussi éteinte de vie, n’offrant plus de barbes, s’entendait sur le papier déjà gorgé d’encre. La main décharnée faisait tout un travail, se tordant, se pliant, choses qu’une main de carne ne pourrait jamais produire. Mais les différentes figures ne lui plaisaient pas, il hochait négativement la tête entre chacune d’entre elles, insatisfait. Les efforts du zombie étaient surréalistes, une goutte perlait le long de son visage. L’on aurait pu croire au premier abord à un rhumatisme de son dessein, mais l’eau de la pluie en était en réalité la cause. Suintant lentement le long de sa figure, il passa le revers de sa main libre sur sa mine, essuyant l’ennuyeuse gêneuse. Une autre journée identique, crut-il. Rapidement il se rendit compte que cette pensée était fausse, la pluie s’était arrêtée soudainement, et il commençait à sentir des démangeaisons, sa chair le piquait. Il n’avait jamais ressenti ceci auparavant, il savait sa carne inutile et plus pénible qu’autre chose, mais jamais elle ne lui avait retransmit une douleur s’apparentant à celle-ci. Même lorsqu’il se grattait, rien n’y faisait, et le zombie pris au dépourvu, ne trouva remède que dans la méditation profonde, s’abandonnant aux songes, tentant d’oublier l’interminable douleur…L’opération était en route.

[ Les commentaires sont bien entendu attendu avec impatience, positifs comme négatifs, tant que constructifs Smile]


Dernière édition par Eraz'x, Mortanyss le Jeu 26 Fév - 12:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent C., Hastane.

avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 29
Localisation : Ste-Catherine, Montérégie
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Dim 18 Jan - 10:03

Simple, court et excellent. Smile T'es un bon. J'ai bien hâte de jouer avec toi. ^^

Au grand plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eazox, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 834
Age : 30
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Dim 18 Jan - 11:57

J'aime bien ce que je viens de lire. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zhirys, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Dim 18 Jan - 16:44

Oui. C'était un beau texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazaroth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1060
Age : 27
Localisation : Pont-Rouge, Quebec
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Dim 18 Jan - 22:55

Un bon petit texte en effet, j'attend avec intéret une prochaine expension. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xenshi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1568
Age : 30
Localisation : Saint-Jean Chrysostome, Lévis
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Lun 19 Jan - 17:36

C'est généralement bon. Ça promet.

Toutefois je ne peux quand même pas dire ça sans râler. Je te dirai alors qu'il y a beaucoup de ''...'' plus ou moins nescéssaire. Ces petits points sont bien populaire dans la rédaction de texte, mais pas toujours mit aux bons endroits. Ça allège le texte et ca fait que le lecteur n'a pas a se dire, pourquoi il y a des ''...'' ou bien qu'il cherche à savoir la raison des ''...'', autre que c'est bin cute Razz.

_________________
-Anima Draco Immortalis-
Senseï Xenshi, Merci Xhilyan'ntru ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xhilyan'ntru, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1785
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Lun 19 Jan - 17:59

C'est bien rédigé, ça on ne peut pas le contredire. Cependant, le texte demeure mystérieux quand au personnage. On sent très bien que ce dernier à vécu une vie, mais elle semble fade, un peu sans histoire. À un moment du énumère des épisodes de sa vie, qui se veulent probablement significatif pour quelqu'un les ayant joué, mais c'est abstrait pour un lecteur extérieur.

En bref, une histoire est racontée, mais le personnage n'est pas vraiment cerné. Ceci dit, je peux parfois être dur sur la critique. C'est du beau boulot. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraz'x, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation : France.
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Lun 19 Jan - 19:29

Effectivement en relisant et en regardant plus attentivement je vois qu'il y a un bon nombre de points de suspensions qui pourraient être évités, je ferais les modifications plus tard ^^

@Xhil : C'est vrai qu'il est difficile de cerner le personnage avec ce que j'ai écris, mais il serait également difficile de raconter toutes ces histoires en détails sans dériver du BG en lui même, vu que ces histoires ont été vécue IG et s'étendent en grande partie sur de longues périodes. Par ailleurs, je souhaitais synthétiser, mon personnage est Eraz'x désormais, pas Gralag. ^^
Mais je trouve la critique parfaitement compréhensible, je devrais peut être remanier un peu cette partie du texte, rajouter quelques détails sur une histoire précise, ça rajouterait un peu de contenu, ou possiblement en "annexe" au BG en soi.

Merci encore des commentaires Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalhaxa, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 2221
Age : 29
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Lun 19 Jan - 20:21

Texte intéressant à lire, j'ai bien aimé Smile
J'apprécie le fait que tout n'est pas dévoilé. Que cela soit volontaire ou non, j'aime bien quand les personnages gardent une part de mystère qui est connue que de leur créateur. Ca réserve de bonnes surprises a découvrir ig et surtout, ca éveille ma curiosité, ce qui n'est pas négligeable ^^

_________________
Approchez.
La Forêt vous offrira ses plus Beaux Secrets,
La seule chose qu’elle vous demandera,
C’est un peu de votre personne…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraz'x, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation : France.
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Ven 30 Jan - 7:48

Citation :
Volupté Florissante.

L’on entendait, à travers les rues et ruelles de Mortancia, un nouveau son. Un son parfois long et envoûtant, parfois horrible et déconcertant.
Il n’était pas bien difficile de situer ce son, bien qu’il semblait se mouvoir à travers toute la citée, sa vitesse de déplacement pouvait s’associer à celle d’un escargot dans les hautes terres enneigées. Pour la plupart cette mélodie était en réalité un massacre pour les oreilles, et la plupart s’en éloignait lorsqu’il l’entendait.

Peu de curieux s’en était allé voir d’où provenait ce mystérieux son, mais pour la minorité, ils eurent été déçus du voyage.

Le jeune zombie, pour le moins qu’on puisse dire, vaguait à ses occupations zombiesques, sifflotant plus que maladroitement et marchant d’un pas lourd et nonchalant. Il découvrait tant la vie que la non-vie, et sa première découverte fut le fait qu’il pouvait émettre un son à travers ce qui lui restait de bouche, et quelle était-elle ! Il ne se lassait donc plus de siffler, arpentant les couloirs sombres de la Morte, parfaisant sa connaissance de l’inconnu, s’exaltant d’un rien.

Il passa rapidement à une étape supérieure, ne laissant pas pour autant son siffle de côté, il commença à toucher. Toucher devint alors sa seconde découverte, quelle étrange chose, tout objet a sa propre forme, son propre contact.

Il marchait à présent, sifflotant et touchant, grattant mélodieusement les arbres morts, triturant harmonieusement les pauvres insectes lui passant sous la main. Chaque mur était son fil d’Ariane, il gardait un contact permanent avec quelque chose, et s’il n’avait rien sous la main, il se touchait lui-même, le plus souvent au visage : un crâne dégarni, d’étrange choses pendouillantes, blanchâtres et pointues dans ce qui lui servait de machine à siffles, l’accordeur de cette machine se trouvait être une espèce de larve verdâtre changeant les sons s’il la bougeait.

Eraz’x découvrait tout ceci non pas par amusement, mais par nécessité.
Il avait une quête, il souhaitait quelque chose et allait l’obtenir, après tout, bien qu’il ne semblait pas encore s’en apercevoir, le temps était de son côté. L’objet de sa convoitise était simple, et la seule chose qu’il dépenserait pour l’avoir en sa possession était du temps, il voulait trouver l’aisance. L’aisance même dont il a vu ses aînés faire preuve. Leur connaissance de la non-vie est telle ; il ne les a pas vu s’émerveiller sur ce qui l’émerveillait, il en a déduit que ces choses étaient banales, bien que continuant à s’en ébahir.

Alors il touchait, sifflait, marchait, s’orientait vers un inconnu proche. Il aimait passer du temps à analyser, il disait souvent effectuer de « PrOmPtEs iDenTIfIcAtioNs ». Placées et classées dans sa mémoire, ces objets, animaux et, en réalité, tout ce qui lui passait sous la main, étaient tous des avancés vers cette aisance tant recherchée, ce but qui tôt ou tard arriverait.
« Tôt ou tard »… Que signifiaient ces mots. A l’oreille d’Eraz’x ils n’avaient pas encore grand sens, le temps ne rythmant pas la non-vie à travers la Morte, il n’avait aucune emprise sur notre zombie siffleur. Il ne s’était simplement posé aucune question quant à celui-ci. C’est en réalité un concept qui ne lui avait même pas effleuré l’esprit.

Le temps ne passait donc pas dans la tête du décharné et l’on entendait de nouveau cet horrible envoûtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xenshi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1568
Age : 30
Localisation : Saint-Jean Chrysostome, Lévis
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Ven 30 Jan - 12:58

Ça me rend nostalgique de notre temps de Zombie...

Je sens que la race Mortanyss va faire naître plusieurs bons candidats à notre retour.

Qu'est-ce qui me prend à dire ca. Non de... !

_________________
-Anima Draco Immortalis-
Senseï Xenshi, Merci Xhilyan'ntru ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eazox, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 834
Age : 30
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Ven 30 Jan - 13:08

Ce ne peut qu'être bon pour la race, tout plein de petits Zombies à couvrir sous vos ailes de Grands Frères, Grandes Soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalhaxa, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 2221
Age : 29
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Ven 30 Jan - 13:23

Citation :
Ce ne peut qu'être bon pour la race, tout plein de petits Zombies à couvrir sous vos ailes de Grands Frères, Grandes Soeurs.

Tout à fait!

[Mod Zombiesitting ON]

Allez venez les poussins, on va bien s'occuper de vous!

_________________
Approchez.
La Forêt vous offrira ses plus Beaux Secrets,
La seule chose qu’elle vous demandera,
C’est un peu de votre personne…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xenshi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1568
Age : 30
Localisation : Saint-Jean Chrysostome, Lévis
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Ven 30 Jan - 13:25

Agent Tyran a écrit:
Ce ne peut qu'être bon pour la race, tout plein de petits Zombies à couvrir sous vos ailes de Grands Frères, Grandes Soeurs.

Encore une réferrence à mes ailes et je sais pas ce que je te fais Razz

_________________
-Anima Draco Immortalis-
Senseï Xenshi, Merci Xhilyan'ntru ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazaroth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1060
Age : 27
Localisation : Pont-Rouge, Quebec
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Ven 30 Jan - 15:48

Très bien oui, la découverte et tout donne une aspect d'aprentissage justement qui est intéressant, bien joué! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xhilyan'ntru, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1785
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Ven 30 Jan - 18:12

Avec un BG comme ça, je ne m'inquiètes pas pour lui, c'est comme s'il volait déjà de ses propres ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraz'x, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation : France.
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Sam 31 Jan - 3:40

Héhé merci beaucoup à vous ^^'
Je souhaitais tirer quelques traits de la personnalité de mon personnage avant l'ouverture du serveur, attendez vous aux sifflotements ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezhïel, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Dim 1 Fév - 10:12

Très agréable, particulièrement le dernière passage : mon préféré. Je suis bien en hâte de faire rencontrer nos deux personnages, voir quel genre d'alchimie cela fera naître !

Je trouve aussi très intéressant l'approche que tu as de la 'naissance' et le ressenti de ton personnage, assez différent du mien, en fait, mais tout aussi sympathique.

Cet ensemble hétéroclite dans le jeu Mortanyss semble très prometteur. On ne risque pas de s'ennuyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xul'Thris, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 344
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Dim 1 Fév - 14:41

Woah! Je vais dire comme les autres, on se retrouve avec de plus en plus de talents dans notre race. Cette vague de nouveaux ne peut nous faire que du bien.

J'ai particulièrement aimé la "Machine à siffle" et la "Larve verte". C'est le genre de comparaisons et de déductions innocentes qui viennent m'arracher un sourire.

Au plaisir de se voir, l'hirondelle Mortanne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraz'x, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation : France.
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Lun 9 Fév - 6:12

Citation :
Teneur en décomposition.



Eraz’x vivait désormais…Que dis-je, était désormais animé depuis un certain temps. Il avait foulé de ses infects pieds la Morte, et l’avait visité dans son entièreté. La non-vie lui seyait plutôt bien, son corps putréfié un peu moins. Il avait mis du temps à s’y habituer, dodelinant, chancelant à plusieurs reprises, tentant de trouver l’équilibre, et à peine l’avait-il trouvé qu’il le quittait.

A peine l’avait-il trouvé, qu’il le quittait… En effet, ce nouveau corps ne pouvait rester tel, sa chair disparaissait à mesure que le temps passait, il trouvait l’aisance qu’il recherchait lorsque la viande l’abandonnait, on pouvait bientôt apercevoir quelques côtes dépasser ci-et-là, quelques os, dont peu doute l’existence, faire leur apparition.

Tout, dans ce changement, affectait le zombie. Physiquement, c’était évident, mais surtout mentalement. Il formait des phrases plus construites, sa mâchoire se replaçait petit à petit, sa chair commençant à ne plus obstruer la cicatrisation divine, et ses mots devenaient de plus en plus audibles.

Le zombie commençait sa mue, laissant peu à peu son enveloppe disparaître, s’abandonnant à ce soulagement ineffable.


Un petit texte pour une petite évolution, je ne savais pas trop où le mettre (ni quoi dire ^^) mais je pense que ça fait partie intégrante de mon BG. Pour les changements IG, vous verrez bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraz'x, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation : France.
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Ven 20 Fév - 10:20

Citation :
Teneur en décomposition - Suite.


L’évolution n’est en réalité, dans l’histoire de la vie, qu’une chose basique et avec un intérêt plus ou moins grand, selon les esprits. Ces mêmes esprits, dans la non-vie, portent toute leur attention sur ces mêmes transformations.


Evolution qui touchait de plein fouet le jeune Eraz’x : une grande partie de sa chair l’ayant quitté lorsqu’il avait, pour la première fois, touché les os anciens. Il ne restait de son corps de zombie que des viscères, quelques muscles recouvrant ses jambes, ses bras et la partie haute de son visage. L’on voyait, de l’autre côté, l’ossature brillante ressortir. Ses hanches étaient libres de viande, rendant ses mouvements plus simples ; la main qui avait été en contact avec les anciens ossements était totalement dénuée de carne.


Le presque-zombie était ce jourd’hui, comme tant d’autres, à la bibliothèque apprenant en lisant. Le thème de sa lecture matinale était l’étude des « cadavres », plus exactement des différentes évolutions par lesquelles passent les siens à travers leur non-vie. Depuis que ses os commençaient à montrer leur couleur opaline, il se posait beaucoup de questions quant à ces changements que son corps traversait et traverserait. Sa curiosité sans pareille le poussait à parcourir ces livres ou encore étudier ses aînés, ne serait-ce qu’en toisant du regard leur corps parfait ; il lui arrivait de poser quelques questions, mais il ne s’étendait jamais vraiment, comme si sa soif ne serait pas assouvie si la réponse lui était directement offerte. La recherche allait de paire avec cet appétit, et sa nourriture ne pouvait être trouvée que de ses propres mains.


Il parcourait, l’index posé sur les pages, l’énorme livre planté devant lui. Les chapitres passaient à mesure que les phalanges squelettiques avançaient sur l’ouvrage. Vint le chapitre qui l’intéressait, il le lit d’une voix haute et presque enthousiaste :

« Squelette ! »

Il semblait que beaucoup étaient passés par ce stade, et qu’il n’y échapperait pas comme son corps le laissait croire. Il dévora figurativement le chapitre (certains frères dévorant littéralement les livres, le figuratif se devait d’être souligné) il souhaitait savoir ce qui l’attendait, mais les réponses que le livre pu lui offrir ne furent pas celles qu’il attendait. A priori tous les fils du Triple évoluaient à leur manière, et chacun vivait ces différentes passes selon le désir du Père. Tous s’accordaient cependant sur un point, la sensation de bien-être était jusqu'à lors inégalée.


Une fois sa lecture terminée, son index squelettique se posa à l’endroit de sa feue lippe, un air pensif imprégné sur le visage. Il avait le regard rivé vers le toit de la bibliothèque, ses globes oculaires étaient envahis par une lueur grisâtre qui scintillait parfois, lorsque son esprit était dans un état d’intense réflexion ; elles rayonnaient. L’incertain ne lui plaisait absolument pas, et il réfléchissait aux différentes possibilités, à comment son évolution se passerait-elle, quand, pourquoi. Il se posait un très grand nombre de questions.
Après cet instant plus qu’épuisant pour le zombie, il arriva à la conclusion suivante : il ne savait évidement pas vers quoi il s’orientait, mais il savait qu’il souhaitait l’obtenir, et qu’il ferait tout pour complaire le Père à le lui donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraz'x, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation : France.
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Jeu 26 Fév - 12:40

Citation :
Opération divine.

Les jours passaient dans la vie du presque-zombie. Ponctués de visions, lectures et méditations, principalement. Le nouveau-né n’avait plus le temps d’errer dans les rues sombres de la Morte, de toucher tout ces objets qui lui paraissaient auparavant si fascinant. Il avait trouvé une certaine aisance et s’en contentait pour l’instant, continuant ses différents travaux de calligraphie. C’était d’ailleurs ce qu’il faisait. La pluie tombait à flots, le zombie réfugié dans la bibliothèque dessinait sur une feuille de papier ellipses et lettrines, un silence de mort régnait, seul le bruit de la plume qui semblait elle aussi éteinte de vie, n’offrant plus de barbes, s’entendait sur le papier déjà gorgé d’encre. La main décharnée faisait tout un travail, se tordant, se pliant, choses qu’une main de carne ne pourrait jamais produire. Mais les différentes figures ne lui plaisaient pas, il hochait négativement la tête entre chacune d’entre elles, insatisfait. Les efforts du zombie étaient surréalistes, une goutte perlait le long de son visage. L’on aurait pu croire au premier abord à un rhumatisme de son dessein, mais l’eau de la pluie en était en réalité la cause. Suintant lentement le long de sa figure, il passa le revers de sa main libre sur sa mine, essuyant l’ennuyeuse gêneuse. Une autre journée identique, crut-il. Rapidement il se rendit compte que cette pensée était fausse, la pluie s’était arrêtée soudainement, et il commençait à sentir des démangeaisons, sa chair le piquait. Il n’avait jamais ressenti ceci auparavant, il savait sa carne inutile et plus pénible qu’autre chose, mais jamais elle ne lui avait retransmit une douleur s’apparentant à celle-ci. Même lorsqu’il se grattait, rien n’y faisait, et le zombie pris au dépourvu, ne trouva remède que dans la méditation profonde, s’abandonnant aux songes, tentant d’oublier l’interminable douleur…L’opération était en route.

La suite lorsqu'elle se sera produite en jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraz'x, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation : France.
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Ven 27 Fév - 23:16

Citation :
Opération divine - Suite.


Quelques temps étaient passés depuis les démangeaisons soudaines du presque-zombie. Il n’arrêtait pas, ce mal l’empêchait même d’exercer son art de calligraphe, le moindre de ses gestes étant au service de cette affliction.


Un jour - ou peut être une nuit - nouveau se leva. Le zombie marchait avec efforts, le moindre de ses pas lui demandant une certaine concentration. Le picotement étant au centre de son esprit, manipulant presque ses pensées ; il était certain que s’il restait ainsi, la folie prendrait le contrôle de sa raison. Il s’assit au milieu de ses frères qui semblaient perdus dans une conversation à grand intérêt. Tous ou presque étaient peu préoccupés de son cas, et c’était réciproque, Eraz’x n’avait pas la tête à une conférence. Il se grattait donc sans porter attention aux différentes paroles qui l’entouraient, le tout ressemblant plus à un tohu-bohu à ses oreilles. La voix de son frère Zxi vint cependant sortir du tas, il lui demanda, intrigué par l’état de son semblable, si tout allait bien. Ils n’échangèrent que peu de paroles, le zombie répondant majoritairement d’un geste du chef. Mais une phrase sortit du lot et trottinait désormais dans l’esprit du jeune Non-Mort.

« A force de te gratter, ta chair s’affaiblira et tombera. » ou – les démangeaisons s’arrêteront.

Car le zombie avait compris que la douleur provenait de la carne…Il rumina la phrase plusieurs fois avant de penser à son expérience précédente, à sa dernière perte de chair…Les os anciens !


L’opération était en route. Se relevant en hâte de l’air de repos, il se dirigea, de cette même précipitation, au royaume du Triple. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, le presque-zombie était agenouillé devant les ossements, la tête légèrement incliné, marmonnant quelques phrases qui se voulaient être une prière à ceux-ci. Sa seule main encore faites de carne vint se poser sur les os, le zombie attendait une rencontre salvatrice.
Rien.
Déçu, piqué dans les deux sens du terme, confus, tel était notre Eraz’x, désormais debout au sein du temple de Kalos. Il s’en alla, remâchant l’événement. Il reprit rapidement place au sein de ses frères, à l’air de détente. De toutes les émotions qui pouvaient passer au travers du zombie à cet instant, l’on pouvait sentir la confusion suinter de son corps décharné. Assis, serinant sa mésaventure au Qartagh, il ne se rendit pas compte de ce qui se produisait…


L’opération était en route. L’averse tombait sur notre zombie, l’eau glissait doucement sur sa carcasse putride. Il ne comprenait pas pourquoi ça n’avait pas fonctionné, pourquoi sa chair ne s’était pas envolée, comme la dernière fois. Il réfléchissait, pensait, et comme à chaque fois que sa réflexion était titillée, les lueurs grisâtres de son regard vinrent à danser tel un feu de bois. Bientôt, son affliction ne lui apparaissait même plus, il était obnubilé par l’échec de sa tentative. Les flammes de ses yeux continuaient leur valse, tandis que, rapidement, l’on vit des morceaux de chair se mêler à la pluie qui ruisselait le long de sa peau, se liquéfiant. Sa chair perlait désormais le long de ses os, et rien de tout ce phénomène ne touchait le zombie perdu dans son songe. Plus intriguant encore, lorsque les gouttelettes touchaient le sol, elles s’envolaient par la suite en volutes poussiéreuses. La dive excision continuait tandis que les frères présents observaient l’être fondre sous leurs yeux. Bientôt la carne entière fut disparue, ne laissant aux pieds du désormais squelette qu’un nuage de poussière. La confusion fut encore plus grande lorsque l’être osseux se rendit compte qu’il n’avait plus de chair…Il envisageait l’antérieur échec, mais ne comprenait pas la réussite impromptue de sa transformation. C’est alors enchanté mais intrigué qu’il alla, marchant avec une légèreté qui le troublait lui-même, méditer aux pieds du grand arbre de la Nécropole, assis à ses côtés dans la boue.


L’opération fut en route, scalpel et bistouri n’avaient en aucun cas été utiles à celle-ci. La chair décomposée s’était envolée en cendres, laissant place à l’éther immatériel. Les os imposants du désormais squelette se mouvaient de manière magique, les anciens muscles et tendons putrides avaient fait place à des ligaments d’air, à des nerfs légers, invisibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraz'x, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation : France.
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Lun 9 Mar - 5:54

Citation :

Tissu éternel.


Eraz’x s’était habitué à ce corps squelettique et l’appréciait énormément. Il lui permettait de travailler plus vite, et c’était un plus indéniable. Les commandes se succédaient et la patte du maître signait chacune de celles-ci : La triple ellipse et les initiales incrustées EZ. Il passait donc le plus clair de son temps soit à travailler, soit à errer à la recherche de clients potentiels, s’octroyant de temps en temps une pause qu’il s’estimait méritant. Les lueurs de son regard ne cessaient de briller de leur éclat cendreux, traduisant la vivacité de l’esprit du squelette.


Un jour de travail comme les autres, il ressentit un certain besoin entre l’écriture de plusieurs ouvrages. En effet, ses doigts étaient étrangement douloureux et, instinctivement, il exerça une pression sur ceux-ci, les faisant craquer. Quel phénomène étrange, l’éther entre ses phalanges regroupé en poches éclata, laissant la partie du doigt inerte pour quelques instants, avant de se rassembler. Le bruit de l’éther rompant était indiscernable ou presque, il était vague et ne ressemblait tout au plus qu’à une crépitation. Il éprouvait une sensation de bien être à chaque occurrence de l’événement, et ne se privait donc plus de le faire. Il décida de tenter l’expérience avec d’autres os, et celle-ci fut réussie, les os craquèrent de la même manière, l’éther réagissait de façon semblable et sa satisfaction n’en était que plus grande.


Bientôt une légère aura flotta autour du décharné donnant de lui une image légèrement floue, surtout au niveau de ses mains lorsqu’il travaillait, donnant l’illusion d’une vitesse d’écriture extraordinaire. Un halo grisâtre trainait donc derrière lui, lorsqu’il s’arrêtait et restait sur place un certain temps, les émanations d’éther prenaient la forme d’une pèlerine, enveloppant son corps osseux. Il se plaisait dans cette atmosphère qu’il créait et alimentait lui-même, à travers ses craquements chroniques, si bien qu’il faisait un maximum d’efforts pour que chacun de ses os craquent dès qu’il le pouvait. Il prenait donc des pauses entre l’écriture de plusieurs livres, craquant soigneusement la majeure partie des os de son corps.

L’on entendait donc à la bibliothèque, avant et après le bruit de la plume grattant le papier, le bruit des os craquant l’éther.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keïl'fyrn, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 104
Age : 34
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   Mar 10 Mar - 11:59

Je viens de découvrir ton BG, vraiment sympa à lire. Des félicitations s'impose...
Me voila encore jaloux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG] Eraz'x.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG] Eraz'x.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Grimoire-
Sauter vers: