Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ezhïel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ezhïel, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Ezhïel   Ven 30 Jan - 16:48

Voilà un petit bout, pour commencer proprement. J'espère que je n'ai pas fait dans les choux pour ce premier background Mortanyss et si c'est le cas, n'hésitez surtout pas à me remettre dans le bon chemin !



Onirisme en au-delà.

Citation :

    Herbes et fleurs parsemaient en tout lieu la clairière. Et, sous la caresse de mes pas, les jeunes pousses libéraient dans l’air la fragrance délicate d’un printemps avancé. Je foulais le sol avec envie, il était aussi moelleux qu’un nuage.

    Ici, l’ombre pesait avec légèreté sous le regard bienveillant de Lune. Et plus loin, le bleu de la nuit s’enfonçait avec prudence sous les frondaisons. Ici, mon cœur paisible n’avait rien à craindre du noir.

    Au milieu, un vieux chêne jetait ses racines séculaires dans le lit d’un ruisseau. Le clapotis de son eau flânait dans l’air, accompagnant le chant serein d’un oiseau somnambule. Perché haut sur une branche, ce funambule ailé m’accueillit d’un bruissement de plume.

    J’enjambais les boucles végétales qui croissaient sur le sol quand j’aperçus une silhouette.

    Elle était là, au creux d’une racine, le corps à moitié engoncé dans le cuir d’un habit de voyage. Ses cheveux humides formaient sur l’écorce des ramures automnales.

    A son côté, je m’assis. Mon regard sublimé ne pouvait quitter son visage. Malgré la mort imprégnée, elle avait gardé en elle une beauté mystérieuse et effrayante.

    La vermine formait comme des perles ruisselantes sur sa peau de nacre et une luciole amusée courrait son buste dénudé, posant parfois son phare sur un mont. Mais même ces stigmates d’inanité ne suffirent pas à me dérouter de cette sorte de vénération. Quand bien même le silence avait couturé sa bouche, je pouvais encore ouïr un souffle éternel qui échappait à tout entendement et rien en moi n’avait plus d’écho que ce chant lugubre.

    Le temps s’écoula longuement sans que je n’en souffre. Je restai à côté d’elle, spectatrice de cette macabre transformation. Il n’y avait aucun autre espace au monde que j’aurais pu désirer. Ce lieu seul résumait mon existence et nul besoin n’animait mon esprit d’en transcender les barrières.

    Quand la contemplation finit sa course, je pris ses doigts entre les miens. Mon geste fut délicat, de peur qu’ils ne fanent.

    A cet instant, l’ombre surgit, bestiale et cruelle.

    Je sombrai aussitôt.



Cauchemar au royaume des vivants.

Citation :

    Je ne saurais dire combien de temps je suis restée ainsi, adossée à cet arbre millénaire. Partout le néant avait fait son œuvre et jusqu’à mon cerveau engloutit. Je ne distinguais rien d’autre que les larmes de la lune sur le ruisseau attenant. Epinglée à la voute, cette dernière avait l’air triste d’un crâne accablé.

    Mon corps engourdi me donna quelques misères et je peinai à me remettre debout. J’avançai à tâtons dans l’ombre. Trébuchant sans cesse, je finis par cheminer à moitié à quatre pattes dans l’herbe rêche.

    Le vent hurlait à travers les branches dont le froissement me donnait des frissons d’horreur. Des silhouettes semblaient danser parmi les ténèbres et ces mouvements imperceptibles hantaient mon esprit en proie à la paranoïa. J’accélérais la cadence au mieux jusqu’à rencontrer un sol rocailleux qui blessa mes chairs.

    Il régnait au royaume de mes souvenirs une brume opaque et rien ne semblait filtrer à travers cette lie gluante. Les affres de ma mémoire stérile amplifièrent ma tourmente. Seul subsistaient quelques lambeaux d’un sombre rêve : le visage inconnu et inanimé d’une femme.

    Je finis par percevoir au loin une faible lueur. Une bâtisse ! Je forçais à nouveau le pas mais mes muscles étaient aussi rigides que le bois. Mon cheminement sembla éternel et ma peur bien plus grande.

    J’arrivai enfin au pied de la fermette. Mes mains retombèrent lourdement sur le battant de la porte. Je voulus hurler ma détresse mais ma gorge n’émit qu’un affreux gargarisme. Je suffoquai et vomit l’eau croupie qui encombrait ma voix sur seuil de l’entrée désormais entrouverte.

    Devant moi, haute comme trois pommes, une fillette aux cheveux aussi blonds que les blés me regardait avec deux yeux ronds comme des billes. Il me fallut un certain temps pour saisir l’expression de son visage : elle était aussi terrifiée que moi !

    Sa petite voix stridente déchira mes tympans, m’assommant de surprise quand soudain, une silhouette passa l’encadrement en repoussant la petite violement. Je n’eus pas le temps d’en distinguer davantage. Quelque chose heurta mon visage avec brutalité, m’envoyant rouler sur le sol.

    La porte claqua.

    Ma conscience, trop éreintée par les événements, s’évanouit avec ma chute pour ne laisser place qu’à l’instinct. Plus aucune réflexion n’anima le reste de mon errance.

    Je m’étais à nouveau enfoncée dans l’ombre des bois. Ma démarche saccadée me donnait l’allure d’un métronome. J’ignorais quel chemin j’arpentais à présent mais quelque chose, là bas, m’appelait. Ce chant lugubre et fascinant qui raisonnait en moi ne m’était pas inconnu...



Quand l'errance touche à sa fin...

Citation :

    J’avais rampé sur la terre, rampé sur le monde. Des heures, des jours… Je n’aurais su le dire, car à mon cœur dévoré, le glas du temps sonnait une ritournelle inconnue.

    De ce dont je me souviens, derrière les affres brumeuses de mon éveil difficile, des arbres endormis avaient longtemps couvé mon chemin, puis la pierre et la rocaille écorchés mon pas saccadé. Ballotée par un tangage incessant, j’avais fini par échouer mon être au milieu d’un marais dont la lie tendre avait apaisé mes douleurs.

    Peu à peu, l’instinct, qui m’avait conduit ici, relâcha son emprise. Mes pensées se heurtèrent à nouveau au mur de mon amnésie. J’essayai en vain d’extirper de l’abîme quelques souvenirs d’avant… d’avant mon éveil. Rien.

    Seul le visage horrifié de la petite fille hantait mon esprit comme unique souvenance. Je n’étais pourtant née des racines de cet arbre séculaire et quelle pulsion m’avait alors poussé à quérir aide ? Quel terrible effroi m’avait animé alors ?!

    J’essayai de comprendre, de joindre les morceaux de ce casse-tête infernal. Longtemps, j’ai réfléchi. Mais chaque piste ne m’apporta rien d’autre que son lot d’énigmes. Et elles étaient bien vaines, car de l’essentiel je ne m’étais encore aperçu…

    Il me fallut ouvrir mon regard sur mon corps, par hasard, car je voulus y chasser la vermine dérangeante. Quelle horreur ! Quand dans mon muscle, je la vis encrée et se faire aisément un chemin. Car en réalité, ce n’est pas cette peau verte qui m’aurait alarmé… je la trouvai plutôt naturelle.

    J’arrachai le malfaiteur quand d’autres parasites firent surface ! J’en étais infestée ! Tous gorgés autant qu’ils l’étaient de mes entrailles, ils dandinaient leur corps replet et repu comme des putains offertes à ma vue. Je voulus hurler mon dégout et à nouveau d’affreux gargouillis remontèrent jusqu’à ma bouche. J’expulsai aussitôt cette fange qui semblait m’imbiber jusqu’à la moelle et me mis à courir ou du moins essayer. Quelle absurde espérance… Car je ne pouvais échapper à cette sinistre destinée… J’étais morte. A n’en plus douter.

    Dans ma course angoissée, je voulus de mes mains dépecer ce corps que je croyais ne pas être mien. Un besoin infini de m’extirper de ce cocon frelaté m’animait. Avais-je seulement besoin de cette coquille putréfiée qui me retenait prisonnière d’un carcan de chair et dont je ne pouvais être l’esclave ? Pourtant, quelque part, au fond de mon âme, j’avais peur… peur qu’au delà de ces entrailles dont la survivance m’était irréelle, mon esprit finirait par s’effilocher, dévoré comme la chair par la vermine et le temps…

    Se faisant, je ne m’étais rendue compte qu’en Mortancia mon pas clopinant m’avait porté et qu’au pied d’un autel je me trouvais désormais. A genoux, je découvris mon être lové dans l’antre divin d’un Temple établi et de ma détresse, peu à peu, je sentis les vapeurs néfastes se dissoudre.

    Un murmure vint troubler le silence… ou peut être mon esprit…

    « Ezhïel … »

    Comme un baiser intangible…

    Celui d’un Père à son enfant.



Ferveur naissante.

Citation :

    J’avançai désormais avec l’insouciance d’un nouveau né. Partout, mon esprit trouvait chose à apprendre et quand d’autres je connaissais les principes, j’avais à cœur de les approfondir. Un soif intangible m’animait. De mes soucis passés, il ne restait que ce corps en lambeau qui me donnait parfois peine. Mais à force d’exercice, j’appris à apprivoiser cette raideur et je finis même par en rire quand d’aventure je me retrouvais le cul à terre.

    Nombreux Frères, jeunes éveillés tout comme moi, m’accompagnaient sur cette voie. Je m’étonnais parfois de voir combien l’amnésie s’était enracinée chez certains. Ils avaient l’air d’enfants innocents et je me prêtais volontiers à ce jeu. Car, en tout lieu, l’humeur gaillarde gagnait chacun de sa douce effervescence, émulsionnant nos esprits avares de connaissance. Nous étions comme des fourmis agglutinées sur le sucre du savoir.

    D’autres Frères et Sœurs, des êtres sans âges aux paroles des plus sages, semblaient prendre plaisir à combler notre appétit. Il y avait en eux une tendresse fraternelle exubérante à laquelle tout mon être voulait répondre.

    Père, les nôtres avaient maintenant pris place en mon cœur et nul autre doute ne pourrait, à nouveau, venir s’enraciner. Ils avaient chassé de moi l’horreur du périple passé, et tout ici n’était qu’évidence. L’idée même que je ne pouvais appartenir à cette famille, ma famille, ne put m’effleurer. Cela m’était tout bonnement inconcevable.

    Ma piété serait sans borne : je sentais déjà couler en moi cette foi intrinsèque, celle là même qui m’anima dans la mort et continuerait son formidable miracle jusqu’au porte de l’infini.

    Fin.




Dernière édition par Ezhïel, Mortanyss le Sam 7 Fév - 1:45, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalhaxa, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 2222
Age : 29
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Ezhïel   Ven 30 Jan - 16:56

Encore.

Edit: sérieusement, j'attends la suite avec impatience là! Razz

_________________
Approchez.
La Forêt vous offrira ses plus Beaux Secrets,
La seule chose qu’elle vous demandera,
C’est un peu de votre personne…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezhïel, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Ezhïel   Ven 30 Jan - 17:40

Zalhaxa, Mortanyss a écrit:
Encore.

Edit: sérieusement, j'attends la suite avec impatience là! Razz

Haha, tu risque d'attendre encore quelques temps :].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres, vampire

avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 30
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Ezhïel   Ven 30 Jan - 17:54

Hum, délicieux...
Tu vas donc nous incarner une poupée mortanyss ! hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazaroth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1060
Age : 28
Localisation : Pont-Rouge, Quebec
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Ezhïel   Ven 30 Jan - 18:06

J'aime! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xhilyan'ntru, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1785
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Ezhïel   Ven 30 Jan - 18:09

Tu n'as rien perdu de ta plume. Je m'incline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eazox, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 834
Age : 30
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Ezhïel   Sam 31 Jan - 0:37

C'est...impressionnant je dois l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xenshi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1572
Age : 31
Localisation : Saint-Jean Chrysostome, Lévis
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Ezhïel   Sam 31 Jan - 1:46

Wow... j'ai du le lire 3 fois d'affiler tellement j'étais fatigué XD. Et les trois fois... j'ai adorer...

Vraiment, les Mortanyss gagne beaucoup.

_________________
-Anima Draco Immortalis-
Senseï Xenshi, Merci Xhilyan'ntru ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virl'Hance, Kheijan

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 32
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Ezhïel   Sam 31 Jan - 3:26

C'est fou ton vocabulaire, tu dois etre forte dans les mots croisés ! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraz'x, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation : France.
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Ezhïel   Sam 31 Jan - 4:05

L'on aime les fleurs. Même déjà envoyées, je me répète, j'aime beaucoup Smile (certes c'est un résumé de ce que je pense, mais l'on s'en accommodera ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezhïel, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Ezhïel   Sam 31 Jan - 4:22

Virl'Hance, Kheijan a écrit:
C'est fou ton vocabulaire, tu dois etre forte dans les mots croisés ! Surprised

Haha, celle là m'a bien fait rire !

Quant à vous tous, je vous remercie pour vos commentaires Embarassed .
J'essayerais de faire au mieux pour la suite ! Plus qu'à attendre l'ouverture !

Eraz'x, Mortanyss a écrit:
L'on aime les fleurs. Même déjà envoyées, je me répète, j'aime beaucoup Smile (certes c'est un résumé de ce que je pense, mais l'on s'en accommodera ^^).

J'aime cultiver mon petit jardin :p.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaz'Xira, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 654
Age : 28
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Ezhïel   Sam 31 Jan - 10:32

C'est à croire que tous les français/belges sont de vraies bêtes poétiques.

J'ai parfois envie de rennaître parisien pour le côté abusif de la langue française si bien parlée et écrite. (Et aussi pour le côté chiant qu'ils ont ;p )

Je n'ai que des félicitations à t'offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xenshi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1572
Age : 31
Localisation : Saint-Jean Chrysostome, Lévis
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Ezhïel   Sam 31 Jan - 12:31

Lu une quatrième fois... et tout bien réveillé...

C'est encore plus sublime que c'était XD.

Qu'est-ce qui me prend tout à coup d'accueillir les gens gentiment daaaah.

_________________
-Anima Draco Immortalis-
Senseï Xenshi, Merci Xhilyan'ntru ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent C., Hastane.

avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 29
Localisation : Ste-Catherine, Montérégie
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Ezhïel   Sam 31 Jan - 12:55

Fascinant.

Il me tarde de lire davantage d'oeuvres provenant de cette plume. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezhïel, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Ezhïel   Dim 1 Fév - 13:00

Xenshi, Mortanyss a écrit:
Lu une quatrième fois... et tout bien réveillé...

C'est encore plus sublime que c'était XD.

Qu'est-ce qui me prend tout à coup d'accueillir les gens gentiment daaaah.

Bien, je vais pouvoir te faire faire une récitation de mes textes alors ! Twisted Evil
Attends toi à quelques beaux châtiments si tu écorche un bout de mes mots !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xul'Thris, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 344
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Ezhïel   Dim 1 Fév - 14:33

Un style d'écriture que j'adore. Je prends à l'occasion le temps de lire un BG et je suis tombé sur celui-ci. Je ne suis pas le moindrement déçu de ma lecture.

J'ai moi aussi hâte d'en voir davantage, que ce soit via forum ou En-jeu.

Au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezhïel, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Ezhïel   Ven 6 Fév - 13:54

Voici enfin la suite (en retard, oui je sais !) et d'autres viendront, assurez-vous en ! Car j'ai de quoi raconter avec tous ceux que j'ai pu croiser et je les remercie tous !

Quand l'errance touche à sa fin...

Citation :

    J’avais rampé sur la terre, rampé sur le monde. Des heures, des jours… Je n’aurais su le dire, car à mon cœur dévoré, le glas du temps sonnait une ritournelle inconnue.

    De ce dont je me souviens, derrière les affres brumeuses de mon éveil difficile, des arbres endormis avaient longtemps couvé mon chemin, puis la pierre et la rocaille écorchés mon pas saccadé. Ballotée par un tangage incessant, j’avais fini par échouer mon être au milieu d’un marais dont la lie tendre avait apaisé mes douleurs.

    Peu à peu, l’instinct, qui m’avait conduit ici, relâcha son emprise. Mes pensées se heurtèrent à nouveau au mur de mon amnésie. J’essayai en vain d’extirper de l’abîme quelques souvenirs d’avant… d’avant mon éveil. Rien.

    Seul le visage horrifié de la petite fille hantait mon esprit comme unique souvenance. Je n’étais pourtant née des racines de cet arbre séculaire et quelle pulsion m’avait alors poussé à quérir aide ? Quel terrible effroi m’avait animé alors ?!

    J’essayai de comprendre, de joindre les morceaux de ce casse-tête infernal. Longtemps, j’ai réfléchi. Mais chaque piste ne m’apporta rien d’autre que son lot d’énigmes. Et elles étaient bien vaines, car de l’essentiel je ne m’étais encore aperçu…

    Il me fallut ouvrir mon regard sur mon corps, par hasard, car je voulus y chasser la vermine dérangeante. Quelle horreur ! Quand dans mon muscle, je la vis ancrée et se faire aisément un chemin. Car en réalité, ce n’est pas cette peau verte qui m’aurait alarmé… je la trouvai plutôt naturelle.

    J’arrachai le malfaiteur quand d’autres parasites firent surface ! J’en étais infestée ! Tous gorgés autant qu’ils l’étaient de mes entrailles, ils dandinaient leur corps replet et repu comme des putains offertes à ma vue. Je voulus hurler mon dégout et à nouveau d’affreux gargouillis remontèrent jusqu’à ma bouche. J’expulsai aussitôt cette fange qui semblait m’imbiber jusqu’à la moelle et me mis à courir ou du moins essayer. Quelle absurde espérance… Car je ne pouvais échapper à cette sinistre destinée… J’étais morte. A n’en plus douter.

    Dans ma course angoissée, je voulus de mes mains dépecer ce corps que je croyais ne pas être mien. Un besoin infini de m’extirper de ce cocon frelaté m’animait. Avais-je seulement besoin de cette coquille putréfiée qui me retenait prisonnière d’un carcan de chair et dont je ne pouvais être l’esclave ? Pourtant, quelque part, au fond de mon âme, j’avais peur… peur qu’au delà de ces entrailles dont la survivance m’était irréelle, mon esprit finirait par s’effilocher, dévoré comme la chair par la vermine et le temps…

    Se faisant, je ne m’étais rendue compte qu’en Mortancia mon pas clopinant m’avait porté et qu’au pied d’un autel je me trouvais désormais. A genoux, je découvris mon être lové dans l’antre divin d’un Temple établi et de ma détresse, peu à peu, je sentis les vapeurs néfastes se dissoudre.

    Un murmure vint troubler le silence… ou peut être mon esprit…

    « Ezhïel … »

    Comme un baiser intangible…

    Celui d’un Père à son enfant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazaroth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1060
Age : 28
Localisation : Pont-Rouge, Quebec
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Ezhïel   Ven 6 Fév - 16:16

Tu veux mon avis? Écrit un roman, tu fera fortune! Very Happy

Franchement j'adore la qualité d'écriture qui compose ton texte, le tout est très captivant et magnifique. J'espère que tu ne te limitera pas simplement à ces textes là car je suis avart de lire plus de tes textes. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezhïel, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Ezhïel   Ven 6 Fév - 16:23

J'ai commencé un roman, que je reprends de temps en temps mais l'inspiration va au grès de mes humeurs. Peut être que je tenterais de le publier, dans quelques années, quand je l'aurais fini :p. Je ne suis pas pressée ! Je pourrais en mettre un bout ou deux ici, c'est encore à l'état de brouillon et en perpétuel mouvement.

Merci pour ce commentaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xenshi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1572
Age : 31
Localisation : Saint-Jean Chrysostome, Lévis
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Ezhïel   Ven 6 Fév - 17:46

Vraiment... je t'envie XD

Beau travail, et bon jeu également, lâche pas !

_________________
-Anima Draco Immortalis-
Senseï Xenshi, Merci Xhilyan'ntru ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezhïel, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Ezhïel   Sam 7 Fév - 1:42

Une suite, encore ! Et la fin, cette fois, de ce Background un peu étrange à forme autobiographique. Je compte reprendre la suite dans un journal. Pardonnez moi les fautes ou tournures, il était 6h du matin quand j'écrivais ce texte !

Ferveur naissante.

Citation :

    J’avançai désormais avec l’insouciance d’un nouveau né. Partout, mon esprit trouvait chose à apprendre et quand d’autres je connaissais les principes, j’avais à cœur de les approfondir. Un soif intangible m’animait. De mes soucis passés, il ne restait que ce corps en lambeau qui me donnait parfois peine. Mais à force d’exercice, j’appris à apprivoiser cette raideur et je finis même par en rire quand d’aventure je me retrouvais le cul à terre.

    Nombreux Frères, jeunes éveillés tout comme moi, m’accompagnaient sur cette voie. Je m’étonnais parfois de voir combien l’amnésie s’était enracinée chez certains. Ils avaient l’air d’enfants innocents et je me prêtais volontiers à ce jeu. Car, en tout lieu, l’humeur gaillarde gagnait chacun de sa douce effervescence, émulsionnant nos esprits avares de connaissance. Nous étions comme des fourmis agglutinées sur le sucre du savoir.

    D’autres Frères et Sœurs, des êtres sans âges aux paroles des plus sages, semblaient prendre plaisir à combler notre appétit. Il y avait en eux une tendresse fraternelle exubérante à laquelle tout mon être voulait répondre.

    Père, les nôtres avaient maintenant pris place en mon cœur et nul autre doute ne pourrait, à nouveau, venir s’enraciner. Ils avaient chassé de moi l’horreur du périple passé, et tout ici n’était qu’évidence. L’idée même que je ne pouvais appartenir à cette famille, ma famille, ne put m’effleurer. Cela m’était tout bonnement inconcevable.

    Ma piété serait sans borne : je sentais déjà couler en moi cette foi intrinsèque, celle là même qui m’anima dans la mort et continuerait son formidable miracle jusqu’aux portes de l’infini.

    Fin.




Dernière édition par Ezhïel, Mortanyss le Mar 10 Fév - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalhaxa, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 2222
Age : 29
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Ezhïel   Dim 8 Fév - 13:31

*bave* Encore? ^^

_________________
Approchez.
La Forêt vous offrira ses plus Beaux Secrets,
La seule chose qu’elle vous demandera,
C’est un peu de votre personne…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xenshi, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1572
Age : 31
Localisation : Saint-Jean Chrysostome, Lévis
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Ezhïel   Dim 8 Fév - 18:01

Tu connais déjà ma vision de tout ça...

Sérieusement on a hérité d'une talentueuse écrivaine et RPeuse... et ne nous quiite pas ! Sinon on va te tirer par les orreilles pour que tu restes !

_________________
-Anima Draco Immortalis-
Senseï Xenshi, Merci Xhilyan'ntru ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezhïel, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Ezhïel   Mar 10 Fév - 15:59

Merci :3 *fait des bisous tendres*
Oui, je vais essayé de m'y remettre vite ! Pas évident, j'ai plein de projets entre Hayath et Ezhïel Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazaroth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1060
Age : 28
Localisation : Pont-Rouge, Quebec
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Ezhïel   Mar 10 Fév - 16:45

Allons! On ne voudrais pas non plus te mettre aux travaux forcés! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ezhïel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ezhïel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Grimoire-
Sauter vers: