Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Bg] Lyan'nyrth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyan'nyrth, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 251
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: [Bg] Lyan'nyrth   Ven 13 Mar - 2:30

Bon, le tout n'est pas terminé encore, je développerai d'avantage le coté provenance, apparence et ce genre de trucs prochainement, tout cela pour dire que cela n'est pas fini et que c'est toujours en production. Je ne suis pas une fine plume, j'ai quelque difficulté a bien rédiger ce que je pense parfois mais j'espère que ça vous plaira.


Citation :


En mémoire d'Élina




Le soleil se couchait en un crépuscule plutôt lourd. Le rouge parcourant les monts de Kardin ne faisait que rependre le chagrin qu’un homme éprouvait. Agenouillé dans l’herbe, les yeux inondés de larmes, il tenait la dépouille d’une femme dans ses bras.


- Elina…pourquoi….pourquoi toi? Pourquoi maintenant?


Murmura le Daelwenas en sanglot. Son pouce parcourra avec regret le visage de la dame défunte, le regret de ne pas avoir été en mesure d’apporter son soutient à temps.


- Je…suis désolé pour ta sœur Elijah.


Dit une voix emprise d’un malaise et de condoléance. Le Daelwenas ayant émis ces paroles s’avança en direction de celui agenouillé, posant sa main sur son épaule, le regard perdu vers l’avant dans un vide infini.


-Tu n’y es pour rien mon frère, cesse de t’apitoyer sur ton sort. Elle n’aurait pas voulu cela venant de ta part. Après tout c’est elle qui à insisté pour partir en éclaireur.


Elijah se redressa sur ses deux pieds, tenant la dépouille meurtri de sa sœur de sang entre ses bras. Il se tourna vers le second Daelwenas présent pour venir y déposer son corps dans les bras de ce dernier en douceur, par respect pour le sommeil de celle ayant trépassée.



- Ramène-la en la Woiale! Qu’elle ait une cérémonie digne et honorable pour les actes qu’elle à accomplit!

- Que comptes-tu faire? Ne me dis pas que tu compte te lancer à sa poursuite seul! C’est de la folie!

- Cesse de discuter Taelnar! Le temps est compté à présent! Chaque seconde perdu en est une retardant la vengeance d’Elina!


Sans plus attendre, Elijah se mit en marche, ou plutôt il entreprit sa course. Là ou les pistes le menait. À peine avait-il entamé sa course que les larmes de la réalité revinrent border ses yeux en abondance, s’écoulant doucement sur ses joues. Le chagrin avait repris le dessus.

La nuit tombait et le traqueur ne fît ni halte, ni pause. Sa quête était désormais tracée avec précision dans son esprit et ce n’est qu’avec la mort du mortanyss ayant causé le trépas de sa tendre sœur qu’il se pardonnerait, qu’il lâcherait prise. La pluie se mit à tomber avec ferveur, allant s’échouer contre les fin feuillages des arbres peuplant cette forêt en projetant un ruissellement continue d’une sonorité exquise. L’eau se heurtait contre l’armure métallique du frère en deuil. Celui-ci fendait avec rapidité cette épaisse brume sinistre dans sa quête de vengeance. S’arrêtant net, haletant et trempé, son regard se posa devant lui, vers une silhouette sombre se tenant dans l’ouverture que la forêt voulait bien laisser, sans arbres ni arbustes, qu’un étendu de verdure restreinte. La silhouette se tourna alors afin d’aller croiser la rage d’Elijah de ses yeux luminescent. Brandissant alors son épée en direction du faucheur s’étant détaillé, il le pointa de cette même lame avec mépris.



- Toi! Prépare-toi à subir les conséquences de tes actes hors cycle! De par ma lame tu subiras ma fureur pour avoir éteint sa vie…LA VIE D’ÉLINA!!!


Sitôt la phrase fût terminée qu’elle fut agrémentée d’un tonnerre grondant sauvagement. Un rire sinistre et machiavélique provint alors des bois entourant la minuscule clairière, freinant ainsi l’allure du Daelwenas s’apprêtant à entamer sa charge.

Ses yeux à la fois emplis de fureur et d’inquiétude parcouraient les arbres l’entourant à la recherche de la provenance de ces rires. C’est alors qu’il distingua une deuxième présence dans l’un des arbres à sa gauche. Une liche accroupi sur une branche le fixait de ses orbites imprégnées d’un néant morbide. Elle fît quelques bonds acrobatiques d’une branche à une autre avant d’aller atterrir mollement auprès du faucheur, celui-ci ayant dégainé sa lame d’abyssium.

Elijah déglutit alors sa salive nerveusement, remettant en question ses actes précédents. Peut-être aurait-il dû en effet écouter les conseils de Taelnar mais, il était maintenant trop tard pour rebrousser chemin. Il Devait à présent faire face à son destin et venger sa sœur coûte que coûte. C’est en s’élançant, le cœur animé par sa hargne, qu’il alla à l’encontre des deux mortanyss lui faisant face.



- Frère… permet moi de refaire le portrait à cette ordure, je t’en pris!


S’exclama la liche, constatant l’assaut imminente du mortel.

- Fait ce que tu veux, je n’en n’ai rien à foutre.


Réfuta le faucheur avant de reculer de quelques pas vers l’Arrière. Quant à la liche, elle se contenta d’afficher le long de ses lèvres gercées un semblant de sourire, émettant un horrible son produit par les nerfs séchés de sa mâchoire se tendant, cédant partiellement. Elle entama par la suite sa course folle en direction du jeune homme d’une totale désorganisation, courant de gauche à droite d’un pas irrégulier.

À peine fût-elle à porté qu’Elijah porta un coup vif de sa lame, celui-ci vînt échouer vainement dans le vide, esquivé par son adversaire. Il n’eut que peu de temps pour enchainer une autre offense que l’être mortan répliqua. Assailli de violents coups de poing à une vitesse surhumaine. Les coups venaient de toutes les directions. L’instant qu’il prenait pour prendre conscience de la direction dont il était malmené était en soit trop lent, permettant ainsi au mortanyss d’enchainer ses crochets avec une efficacité hors norme. Telle une poupée de chiffon, il était trimbalé de gauche à droite sous la rafale atroce qu’offrait la liche qui semblait quant à elle s’amuser comme une folle, ricanant de manière maladive.

Dans ce néant créé par l’étourdissement, Elijah songea pour ce qui lui paru des heures, hors de porté du temps présent. Il vue ce qui lui paru une révélation, un signe. Plusieurs images se bouscula dans sa tête alors que les sons créés par les impacts des coups et le ricanement de son bourreau retentirent en arrière plan. Les images étaient aussi claires qu’elles étaient nombreuses, Sa propre personne, puis ses parents, sa femme, ses enfants, puis enfin, sa sœur, ce pour qui il était prêt à donner sa vie en ce moment. Cependant, une question vînt raisonner dans sa tête. Animée d’une voix féminine, familière, celle de d’Elina.



- A tu donné…tout ce que tu avais…mon cher frère?


C’est sous la sonorité de ces mots que notre jeune homme repris ses sens. Voyant la prochaine réplique physique du mortanyss se diriger vers sa tempe, il abaissa le chef afin de tenter une esquive dans un dernier élan d’espoir malgré son état désarçonné. Il saisit donc l’opportunité, son esquive réussite dans son regain d’énergie, il élança une attaque horizontale en direction du torse de son adversaire tranchant de ce fait même une partie de son grand manteau de même que la peau sèche et décomposée sous celui-ci.

Sous la pluie battante et les éclaires illuminant le ciel, la liche prit du recule en poussant un long hurlement plaintif et strident, de quoi en faire frémir plus d’un se trouvant dans les alentours. Elle bondit sans attendre vers l’arrière pour aller se percher de nouveau dans l’arbre le plus près, contemplant son abdomen.



- Gniiiiark! Mon manteau! Mon magnifique manteau!!! Tu l’as bousillé enflure! Idiiiot!!!


Les sens du guerrier détenteur de vie pris alors deux chemins séparés dans l’espace d’une seconde. Sa vue convoitait avec mépris l’être en décomposition perché dans l’arbre juste devant lui. Quant à son ouïe, elle fût distraite par une sorte de courant d’air agrémenté d’un fin cillement émis par ce que l’ont aurait pu qualifier d’une lame.

Le faucheur s’était glissé dans son dos tel le vent s’infiltrant dans les moindres recoins de landes, pour venir y faire parcourir, du flanc droit jusqu’à l’épaule gauche d’Elijah, sa lame d’abyssium, dessinant artistiquement une plaie béante au travers de son armure dans son dos. La douleur parcourant l’échine du Daelwenas le fît réagir avec une hâte impressionnante malgré la douleur qui pouvait à présent hanter son pauvre corps. Pivotant en direction du sombre mortanyss l’ayant blessé et d’un geste fin, puisant désormais ses force en sa volonté, le fils d’Aeltisis tenta de repousser d’un coup d’épée son assaillant mais en vain. La douleur le gagna rapidement, à petit feu, consumant ses forces. Il posa donc un genou par terre, tentant de reprendre sur lui mais également de reprendre le dessus sur cette douleur ayant dégradée légèrement sa volonté, sa fougue au combat. C’est en cet instant précis que l’être d’éther allant porter nombreux coups de sa lame fourbe. Sectionnant plusieurs tendons, muscles, transperçant à maint endroit la chaire du mortel pour dans un but stratégique et calculé, réduire les mouvements de ce dernier, le poussant dans un état de douleur extrême, gémissant, souffrant.

Il se tenait donc là, à genoux, devant le faucheur alors que son corps arborait une multitude de coupures profondes, d’entailles précises, fruit d’une rapidité cilienne qu’avait fait preuve le mortanyss à l’égard d’Elijah. L’épée du combattant balafré reposait entre son Némésis et lui, prête à être reprise en main, prête et paré au moment opportun, ce moment où le Daelwenas misa tout ce qu’il avait, y compris sa vie, pour porter une dernière attaque dans un élan désespéré. Agrippant celle-ci d’une main ankylosée, il reprit pied et tenta un coup d’estoc de sa lame, dans un dernier espoir contre la sombre silhouette. Alors que les éclaires et le tonnerre était à leurs apogée, le garçon de la forêt éternelle atteignis sa cible et ce en pleine poitrine de son épée, l’enfonçant au plus profond du néant que composait le mortan devant lui.

Malgré la tâche ardu, il avait sû faire preuve de bravoure et de persévérance, arpentant les coups pour porter les siens. Cependant, quelque chose n’allait pas. Relevant le regard vers son ennemie, il pu apercevoir la source de son inquiétude lui revenant en plein visage, un sourire était affiché sur le visage flou du faucheur sous son capuchon.

Saisissant sa sombre et fine lame, le mortanyss élança son arme à l’encontre d’Elijah pour venir lui trancher le bras en abattant sa lame contre son épaule droite d’un coup verticale excessivement violent.

La peur, la surprise, l’incompréhension mais bien entendu la colère et la douleur pu être perçu dans les yeux du Daelwenas alors qu’il alla s’effondrer contre le sol à nouveau sous la douleur l’écrasant. Il était au bout du rouleau, étalé dans l’herbe humide s’imbibant toujours de la pluie tombant sans cesse dans une frénésie intense émise des cieux. Il se demandait pourquoi. Pourquoi avait-il fahit à sa tâche, à ses convictions pourtant si forte? Son esprit était paralysé dans une confusion effroyable, impensable. Son corps lui, bien que faible et meurtrie, agissait de lui-même. Il se releva dans un dernier souffle, le souffle faisant prélude à sa mort. Tremblotant et vacillant d’un coté à l’autre sur ses deux jambes, il avança vers la silhouette ectoplasmique d’un pas lent et chancelant, tendant la main de son bras gauche restant vers l’être en guise de colère mais aussi de mépris. C’est ainsi qu’il sentit une emprise se refermer sur sa cheville gauche, la tirant vers l’arrière, lui faisant de ce fait aller a l’encontre du sol une nouvelle fois tête première contre celui-ci.



- M’ouiiiihihihihi! Je crois que nous avons affaire à une tête dure mon frère, qu’en pense tu?


S’exclama la liche alors qu’elle tirait toujours sur la jambe d’Elijah le trainant dans l’herbe sur quelques mètres tel un animal jouant de sa proie avant de l’achever. Pour ce qui était du faucheur, il demeura silencieux, contemplant le mortel à l’agonie en retirant la lame de son torse sans broncher, dans un calme posé.

Bien que cela était désormais futile, l’homme mi-décapité tentait vainement de se débattre mollement de l’emprise de l’abomination ayant refermé son emprise sur sa jambe.



- Toute qu’une tête forte en effet.


La liche le relâcha, lui donnant ainsi un maigre répits. Le tout fût interrompu rapidement. D’un geste précis, le mortan alla écraser vivement son pied contre le genou gauche de sa victime, lui broyant l’articulation de sa jambe en une seconde.



- ARRRRGG!!!

- Les têtes dures ont de besoin de murir un peut. D’être…RAMOLLIT!!!


Dans une fureur digne d’un individu hors de sois, ayant perdu patience, la liche repris d’une pogne ferme la jambe qu’elle venait de rendre infirme pour faire tournoyer d’un seul bras en un tourniquet macabre Elijah, mélangeant ainsi rires irrationnels et rage désaxé à son art avant d’envoyer le mortel se fracasser le crâne contre un arbre à la lisière de la petite clairière.

Il était étendu contre un arbre, le regard rivé vers les cieux pleurant, s’attristant, sa vision se mis a trépasser, sombrer vers l’embrouillement. Il pleurait, pleurait pour sa sœur, pour son effort vaine à vouloir la sauver, la venger. Des bruits de pas s’approchèrent alors dans sa direction. C’est dans le bref instant qu’il lui resta de vie qu’il pu apercevoir les deux silhouette de ses antagoniste, l’une éthérée et l’autre squelettique se pencher vers lui, se tenant sous la peine des nuages, sous la pluie.



- Bien fait pour lui…je ne peux simplement plus les sentir ces…vermines.

- Tu sais frère? J’ai envie de le ramener pour ce projet.


- Tu veux dire celui de…

- Tout à fait! Ce projet là!


- Rrrhm…fait dont ce que tu veux avec ce déchet, je m’en fiche.


S’exclama le faucheur en s’éloignant du corps. L’être décomposé allant alors approcher sa main squelettique du futur cadavre alors que la vue du Daelwenas s’éteignis. Il trépassa donc…ou du moins succomba, perdant connaissance rapidement suite aux paroles des deux mortanyss.

Quel projet? Où allait-il? Qu’adviendrait-il de lui? Il était malheureusement hors d’état de le constater.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Bg] Lyan'nyrth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mélyan. - Nos coeur à la lumière. Les étoiles dans nos bras. Et nos âmes en enfer
» Lyan Yzarc, le biker déjanté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Grimoire-
Sauter vers: