Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Ezhyx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: [BG] Ezhyx   Jeu 18 Juin - 21:18

Que celui qui veut mourir se lève :

Gaspard Velios, Salamandar, vivait aux Cents Pointes après une exile de son cru de Citria, suite à une grande humiliation de lui même et une honte ansi qu'un manque de confiance flagrant. Il vit longtemps dans cet endroit, était un Sorcier de talent, maîtrisant de mieux en mieux le feu, étant assez indépendant. Il n'avait effectivement pas sa place dans la ville cachée, parceque certaines personnes décidèrent qu'il devait mourir.

Dans l'auberge de Tyrimar, il entra dans une chambre, cherchant Xathwort le chancelier des Cents. La femme qui s'y trouvait lui vola son livre, le menaçant. Velios voulait seulement reprendre son livre et partir, mais elle insista et le détruit. Une escarmouche s'en suivit et l'homme fut atteint d'une dague au ventre. Résistant toujours, le Sifflement apparu qui le projetta deux pièces plus loin, enfonçant les portes et invita Lawreth pour le finir, qui lui coupa la gorge.

Donc, ouvrant les yeux, le visage dans le creux de la poussière, sur une pierre froide et crasseuse, un être se réveillait lentement. Poussant de l'air de ses poumons frénétiquement, roulant des yeux, se sentant faible et tentant de voir ce qu'il l'entourait. Ce réflexe de respirer était inutile, car cet être était mort. Ezhyx leva ses bras mous et les appuyèrent sur le sol, tentant de se relever maladroitement. Finissant par se remettre debout, il regarda l'endroit lugubre se dressant autour de lui, puis son regard se posa sur ses mains meutrie et molles. Il était bien... mort.

Ce n'est que sur ses jambes que le choc lui prit. Un vrai coup de masse droit au visage. Où? Qui? Quoi? Comment? Pendant les heures qui suivirent, il ne fit que rôder où il ne savait pas. Jusqu'à se qu'il rencontre de ses semblables, de ses grands frères, qui semblait mieux adapter, mais semblables quand même... Les observant, les imitants, il apprit bien des choses, posa bien des questions, mal formulés et vague, mais finit par trouver ce qui semblait être de bonnes réponses.

Voguant toujours dans les terres sombres, apprenant à être subtil, à manier les ombres et les armes. Il apprit lentement à savoir user de ces instruments favorables. Il prit rapidement conscience de l'utilité de ses nouveaux outils. Il allait en avoir besoin, dans ce futur si loin encore, parsemé d'étapes, où il allait finallement comprendre, qui il allait devoir tuer. Il allait probablement dresser une liste, et éteindre des vies. Leur donner un cadeau, pour leur faire comprendre. Kalos ne les choisiraient probablement pas. Il allait les éviter et ne pas leur faire attention. Et Ezhyx aurait finallement accomplit sa tâche : La vengeance.

Évoluant, s'Adaptant, apprenant et découvrant, il devenait de plus en plus indépendant et de plus en plus capable. Il devenait un subtil archer, Assassin de ses temps libre, à son compte.


Dernière édition par Ezhyx, Mortanyss le Jeu 11 Mar - 14:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Lun 19 Oct - 11:23

Parle et je te châtierai, châtie moi et tu te souviendra :

Voilà, c’en était assez. L’arrogance et l’égoïsme de Xul’Thris envers deux de ses frères était insupportable. Proposant la correction, Ezhyx attendit la réponse de Xathwort, en silence. Ce denier sembla prendre une grande respiration... Et Sauta comme une bête sur Xul’Thris. Ezhyx le suivi aussitôt, tentant de saisir l’autre squelette. Une lutte acharnée entre les trois frères était commencé. Xul’Thris semblait plus fort que Ezhyx, mais Xathwort semblait résister à merveille. Réussissant finalement à l’immobiliser et à la saisir, non sans se prendre quelques coups, ils le trainèrent pour la correction, la leçon : La marre...

Arrivant au point d’eau, les deux frères jetèrent l’insouciant à l’eau et Ezhyx s’appuya à l’aide de son pied sur le crâne du squelette arrogant. Après quelques secondes, il le ramassa par la nuque, le relevant. Xul’Thris se débattait toujours, mais Xathwort le retenait fermement.

- Ton égoïsme et ton arrogance est inacceptable envers tes frères! Puis Kalos te voir dans ta punition!

Puis Ezhyx tenta de le recaller, mais dans une frénésie de coup, Xul’Thris brisa une potion de transformation, cachée dans la toge de Xathwort... Ce qui le transforma en serpent. Xul’Thris put se libérer avec aise et une escarmouche envers les deux squelettes, grognant et jurant, pour déterminer qui se retrouvera dans la marre en premier commença. Xathwort rampa dans la cage thoracique de Xul’Thris puis il commença doucement à se changer en éther... C’est alors que les deux squelettes se repoussèrent l’un et l’autre, se relevant de peine.

Xathwort finit par revenir à sa forme.... Dans la cage de Xul. Alors, il enveloppa le pauvre squelette dans sa toge, l’habillant, serrant les bras autour de lui. Créant une espèce de camisole de force, immobilisant Xul’Thris. Alors Ezhyx se mit à l’écart, laissant faire son grand frère ayant la situation bien en main...

- Tu es né hier, heh? Alors tu n’as pas encore apprit les bonnes manières...

Xathwort parlait autour de Xul’Thris, l’éduquant...

- Tu ne sais pas qui je suis? Je suis Xathwort! Autrefois considéré comme Luthyss, Psychotique et maléfique...

Ezhyx releva la tête, perplexe puis ça le frappa. Il se prit le crâne à deux mains, hurlant de douleur, titubant et percutant l’arbre derrière lui. Il resta debout un moment, faible, toujours gémissant, le crâne dans ses doigts maigres puis soudainement, plus rien... Il tomba au sol dans un bruit sec et directe. Le crâne écraser dans le sol, la gueule ouverte et la petite lueur bleu avait disparut de ses yeux...

Quand Xathwort se présenta, on aurait dit que Ezhyx avait prit un coup de hache divine en plein esprit, en plein âme. Quelque chose de très étrange se passait dans sa tête... Il resta inconscient bien des minutes. Mais que c’était-il passer?

Il reprit conscience puis se releva de peine. Il remarqua Xul’Thris au sol, sur le bord de la marre, blessé et Xathwort se tenait près de lui. Se relevant de peine et de misère, il regarda Xathwort dans les yeux...

- Je te... Connais...
- Tu me connais?
- Oui... Non... Je sais plus...
- Allez... Souviens toi!
- Dans ma vie...
- Oh? Je t’ai tuer?
- Non... Agh... Peut-être...
- Que vois-tu, Ezhyx?
- Je vois... Des flammes. Beaucoup de flammes. Et... Tu étais quelque part dans ma vie avant. Je ne sais pas où, mais tu étais quelque part...
- Ah... Gaspard Velios...

À l’évocation de ce nom, Le squelette releva vivement la tête, d’un air furieux. Ça lui interpellait effectivement quelque chose. Xathwort se mit à rire de plus belle...

- Oui je t’ai bien tué...
- Raconte moi... DIT MOI! Nog... Arg.... Allez! PARLE!

Ezhyx prit Xathwort par la toge, le secouant. Ce dernier attendait seulement que ça passe.... Puis ils bougèrent vers le feu de Mortancia. Ils s’assirent autour du dit feu et discutèrent. Un jeune frère s’était rajouter, un zombie putride... M’enfin...

- Raconte moi, Xathwort.
- Tu étais Gaspard Velios et tu habitais les Cents Pointes. Tu étais... Tout feu tout flammes. Un jour tu étais utile, mais après, une nuisance. J’avais envie de tuer, et tu étais sur la liste noire... Donc. Hmm... Je viens de remarquer... Tu as les mêmes cheveux que dans ton vivant.

Ezhyx restait silencieux, écoutant attentivement. Tentant soudainement de poser une question...

- Ne m’interromps pas! J’arrive au meilleur bout! Tu m’a prit avec mon amante, un jour, le jour que l’occasion se présentait. En fait... J’étais là, mon amante, le Sifflement et un homme de main... C’était géniale. C’est l’homme de main qui t’as tué...
- Et c’est maintenant que je deviens violent...
- Hm? Tu veux te venger? Si c’est le cas, tu devras me tuer si tu veux être rassasié complètement...
- Tu es maintenant un aerz, Xathwort, je ne te ferai jamais de mal... C’est par pareil. Mais ce Sifflement et cet homme de main... Je jure vengeance. Qui sont-ils?
- Oh, inutile te bourret le crâne avec tant d’information, mon jeune aerz. Tu m’as l’air déjà beaucoup mieux. Prend le temps d’assimiler le tout.

Soudainement, Ezhyx se leva, enjamba le feu et alla à la rencontre de son grand Frère. Il tendit son bras droit devant lui, semblant sourire.

- Tu es un frère... Mortel, Xathwort.
- Mortel?
- Tu m’as tué, alors t’es mortellement efficace.
- M’haha.

Alors il lui serra le poignet de manière plus intime et Ezhyx alla se rassoir sur le banc d’en face.

- Oh, et le projet “changeos”... J’ai besoin d’un grande réserve d’éther, donc de plusieurs frères et soeur, sans qui ce ne sera pas possible. Le truc c’est que vous partagez votre Éther avec moi. J’aurai un énorme tas d’os, que j’aurais choisit et le but c’est de changer mes os. Non de les modifier, mais de les remplacer. Par des os plus fort, plus rapide... Tu Vois? Rompant les liens d’éther entre mes os, et le recréant avec un nouvel os pourrait marcher je crois... Mais c’est une première je pense, nous verrons le résultat...
- Hmhm... Nous verrons.
- Mais pour l’instant... Je vais me reposer... J’ai un de ces mal de bloque...
- M’hahaha!

Puis Xathwort disparut en un nuage de papillon tandis que Ezhyx se bougea vers l’auberge... Quelque chose de grand se passait en lui et pour la première fois depuis son réveille... Il se sentit bien.


Dernière édition par Ezhyx, Mortanyss le Jeu 11 Mar - 14:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Dim 8 Nov - 11:18

Les perdants ne peuvent changer :

Enfin la nuit de la pleine lune arriva. Ezhyx attendit impatient à l’ère de repos pour que ses frères viennent... Mais aucuns ne se montra à l’heure du rendez-vous. Prit d’impatience, il voulait commencer le rituel par lui même... Mais c’était insensé. Soudainement, Ezhyx fit la rencontre d’un frère qu’il n’avait jamais vu, Zulkir. Ils s’installèrent à l’ère de repos, les os inerte d’Ezhyx a ses pieds, la main tout aussi inerte près de lui. Ezhyx expliqua a son frère le but de la chose et comment ils allaient procéder. Il acquiesça et ils commencèrent. L’éther de Zulkir se gonfla et des filaments volèrent partout autour de lui violemment. Soudainement, l’éther active commença a envelopper le squelette, qui se préparais a tenter de rompre le lien d’éther entre sa main gauche et son poignet. Mais il s’arrêta net, brisant le lien et l’éther de Zulkir, lui expliquant que c’était pas le bon endroit. Zulkir avait déjà perdu beaucoup d’éther... Alors ce sera encore plus difficile à la deuxième essaie.

Ils se dirigèrent vers le temps du père au Royaume des morts, à l’étage du dessous, près de l’autel et il recommencèrent. L’éther du cauchemar se gonfla pour envelopper Ezhyx dans une protection contre les fuite d’éther et Ezhyx recommença, saisissant sa main gauche de sa droite et tirant doucement, se concentrant. La main se détacha tranquillement, le lien d’éther était visible et très résistant. La main fut prit de violents spasmes, ainsi que le bras gauche. Ezhyx tenta de la poser sur la table, mais les spasmes étaient de plus en plus violent. Ezhyx perdit de sa concentration tandis que l’éther de Zulkir était de moins en moins présente. Finalement, Ezhyx tenta de briser complètement le lien d’éther entre sa main et son bras, mais ce fut la plus grande erreur...

La main et le bras furent prit des plus violents spasmes. L’éther de Zulkir s’effondra aussitôt, laissant Ezhyx sans protection. L’éther d’Ezhyx s’échappait rapidement, et c’était inquiétant. La douleur que cette énorme fuite lui procurait était insupportable. Ezhyx hurlait au meurtre. Zulkir, impuissant à la situation, disait seulement à son frère de se concentrer, mais Ezhyx lui hurlait que c’était impossible, la douleur était trop intense. Il tomba sur le dos au sol, gigotant de douleur, prit de spasmes violents. La main, grouillant avec ferveur sur la table, explosa dans une pluie d’os impressionnante. C’est alors que la douleur fut des plus intense, que le bras commençait a se détruire.

Soudainement, avec l’éther qui s’échappait d’Ezhyx, une espèce de forme se matérialisait sur la Table, l’autel. La forme, s’alimentant de la douleur et de l’éther d’Ezhyx grossissait de plus en plus, prenant de plus en plus de consistance. Finalement, entre deux cri d’effroi d’Ezhyx. La chose prit la forme d’un spectre, aillant les caractéristiques du visage squelettique d’Ezhyx. Prenant totalement forme, il disparut aussi vite qu’il était apparut, s’enfuyant dans le royaume...

Zulkir fonça sur son frère, ayant préparer son éther dans ses mains, tentant de lui venir en aide. Propulsant son éther ver son frère. Il l’enveloppant encore une fois dans l’éther, mais cette fois, cela se passa différemment. Ce fut un espèce de drap d’éther qui tomba sur le squelette prit de spasmes de moins en moins fort. Le drap s’enroula autour du squelette, le soulevant doucement du sol, le remettant sur ses pieds. Quand les pieds du squelette touchèrent le sol mollement, l’éther se dissipa mais pas en entier. Elle pivota tout autour d’Ezhyx pour finalement s’y attacher. Une capuche et une longue cape firent leur apparition...

Le squelette restait silencieux, ses orbites éteints, le dos courbés, inactif. Zulkir s’empressant de prendre des nouvelles. Et soudainement, la non-vie reprit le squelette, se redressant péniblement, ses orbites se rallumèrent d’un rouge vif. Il regarda son frère, son sauveur, puis posa ses orbes rouges sur son bras meurtris... Il était manquant. Mais seulement l’avant bras. Au niveau du coude, il y avait une espèce de brulure noirâtre. Il le gigotant doucement, déçu...

Les deux frères discutèrent sur les évènnements et finirent par parler du Spectre D’éther. Ezhyx comprit aussitôt, faible, apeuré... Changé. Il savait qu’une partie de lui était partie... Mais encore dans ce monde... Il devait seulement la retrouver.... Mais où? Quand? Bref. Ils décidèrent d’aller se reposer...

Ezhyx avait peur. Il maudissait le ciel et ne voulait plus sortir de Mortancia. Il avait un but ultime, il devait retrouver son autre moitié... Pour redevenir comme avant. Mais pour l’instant, il ne sera jamais le même... Remontant sa capuche sur son crâne, masquant son visage de la lumière, seulement les deux orbites rouge paraissant, il quitta le temple avec son honorable frère...


Dernière édition par Ezhyx, Mortanyss le Jeu 11 Mar - 14:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Dim 8 Nov - 13:00

Génie inventif lira son rapport :

Ezhyx prenant la missive que le Corbeau lui apportait, l'ouvrant et la lisant...

Citation :

Ezhykov:
Essai sur un moulin de deux étages en bois, au toit en paille.

Notes:

1:
La chaleur dégagée par l'Ezhykov est très intense, comme preuve, les
serrures en fer des deux portes frontales se sont soudées ensemble.

2:
Vitesse de propagation très rapide, J'ai a peine eu le temps de jetter
l'explosif dans le bâtiment qu'il était enflammé.

3:
L'Ezhykov a tendance a faire une explosion plutôt qu'une flamme,
cependant, la chaleur intense mets instannément feu aux combustibles
environnant, ce qui lui donne une durée de vie impressionnante.

4:
L'arme Ezhykov est spécialement efficace contre les bâtiments, la
combinaison de l'huile et de l'alcool la rends difficile a éteindre et le Nox a
pour effet d'aider à la propagation du feu.

En conclusion.
L'arme Ezhykov est très efficace de par le court moment nécessaire à l'ignition
et des dégâts qu'elle inflige. Nous pourrions facilement voir dans les rangs
une équipe dans laquelle un porteur de flamme est choisi et les autres
comme lanceurs pour bombarder l'ennemi. On pourrais facilement en lancer
15 à la minutes avec une telle équipe. Le bâtiment de test auquel nous avons
mis feu est complètement cramé, inutilisable.

Il la referma, l'insérant soigneusement dans sa cape, avec la machoire déformée, semblant a un sourire satisfait.


Dernière édition par Ezhyx, Mortanyss le Jeu 11 Mar - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Mer 3 Mar - 23:25

Complication compliqués

Ezhyx gisait sur une chaise de la bibliothèque, poussant une toux éthéré, bien emmitouflé dans sa cape. Il proposa finalement à ses frères présents s’ils pouvaient l’aider à retrouver cet éther échappée. Deux de ses frères le suivirent, Rax’Zei et Qare, qui allèrent au Qar’Tagh pour accomplir la mission.
Ils marchèrent un moment, scrutant les environs à la recherche d’une forme spectrale qui pourraient bien être l’éther d’Ezhyx. Les âmes se poussèrent à la venu des trois frères et soudainement, une forme se matérialisa devant eux. Ezhyx fut prit d’une douleur quand il l’aperçu.

Le Spectre se laissa distancer rapidement, flottant rapidement dans le sens contraire des trois mortanyss. Après une pénible course dans les champs d’os du Qar’Tagh et la forme se cacha derrière une roche, stoppant sa course. Les Mortans s’approchèrent doucement. Le Spectre s’empressant de lancer des os sur les assaillants et quand un des projectiles atteignit Ezhyx à la tête, l’éther vivante se prit le crâne à son tour, atteint par la douleur lui aussi.
Ce fut rapide dans l’esprit des Mortanyss. Quand ils tentaient d’approcher la forme. Après plusieurs minutes de lutte inutile, Rax’Zei finit par mettre la main sur le Spectre qui se débattait violemment. Ezhyx, à bout de force, s’avança vers lui et aussitôt qu’il put mettre une main sur son éther, celle-ci se transforma doucement en épaisse fumée noire qui fut rapidement absorbée par le squelette.

Il tomba sur le dos, ses orbites rouges s’éteignirent rapidement et ses os tombèrent au sol, inactifs. Ses frères vint l’interpeller, inquiet, mais rapidement, le corps reprit non-vie et recommença a bouger. Le squelette se releva rapidement, ayant évidemment plein de son énergie d’en tant. Il regarda autour de lui, puis son corps squelettique, visiblement ravis des résultats.

Mais le calme et la joie ne restèrent pas. Soudainement, son bras brulé fut prit de vilaine secousses et le squelette se jeta sur le dos au sol, criant de douleur. Une lumière noire se trouva un chemin parmi les brulures de son bras, qui menaçait de céder sous la pression. Les deux autres frères paniquèrent un peu sur le moment et l’éther d’Ezhyx semblait s’échapper de son corps, qui ne pouvait visiblement pas contenir cet éther. Certainement par habitude ou par manque d’espace.

Soudainement, les frères eurent une idée et ils ramassèrent l’éther s’échappant du corps d’Ezhyx dans des bouteilles fermées. Après plusieurs bouteilles, Ezhyx se calma et perdit conscience tandis que les autres le transportèrent au temple.

Ils allongèrent le pauvre corps sur la table de pierre, l’observant. Rax’Zei proposa de créer un cercle anti démoniaque, vu que le comportement du squelette était bien étrange, mais pendant ses préparatifs, la main du squelette empoigna le bras de la Liche, stoppant ses préparatifs, lui affirma que tout se passait bien. Ses orbites avaient changé… devenu d’un mauve éclatant. Il se releva de la table et s’éloigna du cercle. Les frères se doutèrent de quelque chose, enfin, et le squelette adopta soudainement un comportement des plus étranges. Soudainement, un grand rire caverneux se fit entendre, prenant écho dans toute la salle. Une voix abyssale venait du crâne d’Ezhyx qui expliquait aux autres que tout ceci n’était pas du hasard.
Il expliqua aux frère que lors de l’Expérience d’Ezhyx, lui, Kaer’Sham, un démon mineur observait les Mortanyss depuis un moment et cherchait la brebis égaré pour exécuter ses plans. Il expliqua qu’il cherchait a prendre contrôle d’un Mortanyss pour avoir accès à une banque d’éther qu’il pourrait étudier et s’en servir. Le Spectre éthéré d’Ezhyx fut parfait, il en implantant doucement son contrôle, attendant qu’Ezhyx vienne l’Absorber. Quand cela fut fait, il expulsa l’éther sain de son corps, faisant de la place à son propre énergie démoniaque.

Les frères se firent menaçants, alors le corps possédé prit fuite et la course les mena à la Croisée. Là, hors de ses moyens, le démon menaça de suicider le corps, le laissant dans les mains de ses frères. Mais il décida de le quitter, amenant avec lui l’énergie tant convoité d’Ezhyx, le laissant dans sa phase d’inactivité encore. C’est alors que le squelette s’effondra au sol, dans un nuage mauve qui s’envola et se dissipa…

C’est alors que ses frères le ramenèrent en lieux surs, où il se réveilla et contempla son triste sort, déçu…


Dernière édition par Ezhyx, Mortanyss le Jeu 11 Mar - 15:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Mer 3 Mar - 23:44

Un pacte coloré

Assit sur les marches du temple du Qar’Tagh, Ezhyx observait, bien emmitouflé dans sa cape, les âmes qui passaient. Soudainement, il sentit une petite brise autour de lui et une voix se fit entendre derrière lui, sur les marches plus hautes.

- Tu t’ennuis, n’est-ce pas?

La chose qui était assit, les jambes croisés, sur les marches plus haute était une forme humaine avec une peau d’un mauve éclatant. Il était habillé avec un habit noir, une chemise blanche avec une espèce de cravate. Très élégants. Il avait de petites oreilles pointues, un visage normal, hormis sa couleur mauve et ses yeux blancs brillants. Il avait aussi de grandes cornes noires, remontant sur sa chevelure épaisse imitant celle des lions tout aussi noirs. Il regardait Ezhyx, sans montré d’agressivité.

- Je voudrais m’excuser de l’incident d’il y a quelques semaines… Hm, mon approche ne fut pas très saine…
- Qui êtes-vous?
- Je suis Kaer’Sham, évidemment..
- Ah… Enfoiré… Voleur d’éther, profiteur..
- Oh la… du calme, je viens en paix… et pour te proposer un marcher…

Ezhyx restait sur la défensive, mais à la mention d’un marché, il se démontra des plus curieux, toujours en se méfiant.

- Je me disais bien que cela t’intéresserait et je ne te fais pas lambiner plus longtemps : Je veux une petite partie de ton éther contre laquelle je te donne une partie de mon énergie démoniaque, qui compensera tes manques et en prime, je t’offre un bras tout neuf…
- Un bras? Tu me redonne un bras? Mais… que vas-tu faire avec mon éther, dit moi?
- Des expériences, je l’étudierai, mais je te promets que jamais de mon éternelle vie je tenterai quoi que ce soit contre ta famille.
- Hm… je sais nog si je devrais te faire confiance.
- Je comprends tes doutes. Mais je t’offre ce cadeau maintenant. Si tu refuses, ce sera trop tard déjà et ma quête aura échoué. Je me trouverai seulement un autre objet d’étude…
- C’est tentant… je rêve d’un nouveau bras depuis que je l’ai perdu… Tu ne feras rien de grave avec cet éther? Rien contre ma famille?
- Rien.
- Euh… bien j’accep…

Puis le squelette tomba sur les dalles de marbres du temple, inconscient. Il se réveilla quelques heures plus tard, ses orbites s’allumèrent d’un mauve éclatant et se poussa du sol avec ses bras. Rapidement, il prit position debout, semblant sceptique. Puis soudainement, il regarda son bras gauche… Il était présent, parfait. Il pouvait le bouger et il ne sentait plus cette brulure d’autre fois. Il remarqua quelque chose, par contre, un changement : sur le bras était gravé quelques petites runes inconnus du Squelette et le bras entier était illuminé d’une faible lumière mauve. Il haussa les épaules, le fit discret, mais n’y porta pas plus attention.

Le squelette avait enfin retrouvé sa forme d’avant. Il était énergique et avait retrouvé son bras. Mis à part les à peine perceptibles changements physiques du squelette, il était redevenu lui-même, promenant ses orbites mauves sur les mortels et ses frères, savourant à nouveau sa non-vie.


Dernière édition par Ezhyx, Mortanyss le Jeu 11 Mar - 15:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Jeu 4 Mar - 9:57

La couleur mauve te va bien :

Dans la soirée de la veille, Ezhyx était avec Vorak et 'Vahe dans la bibliothèque. Tout était tranquille jusqu'à ce qu'Ezhyx démontra un malaise douteux. Son bras gauche, alors posé sur la table se mit à briller un peu plus que d'habitude d'une lumière mauve mais tout en restant discret. Vorak'Hiel demanda alors à 'Vahe qu'est-ce qu'il devrait voir et ce dernier lui expliqua. C'est alors que le plus vieux des frères demanda explication à Ezhyx, qui mal-à-l'aise, s'empressa de dire que ce n'était rien d'important, mais l'insistance du cauchemar le fit rapidement céder.

Il raconta rapidement en résumant son histoire avec un certain démon, passant par changeos et tout. Vorak'Hiel s'empressa de lui dire de faire attention et de se méfier, que les démons sont de fourbes personnages, mais Ezhyx est persuadé que cela allait seulement lui apporter du bien. Il prit note des conseils de son frère quand même et il quitta la bibliothèque pour aller méditer sur ces derniers évènements. La méditation fut un sujet de la conversation et le squelette trouvait qu'il ne prenait pas assez contacte avec son propre intérieur.

Sur son chemin vers le temps du Qar'Tagh, son bras brillait de plus belle et une nouvelle sensation se fit sentir dans le dit membres au complet : Une sensation de chaleur douce, mais notable. Une sensation agréable, selon Ezhyx, qui arrêta sa marche et examina son bras doucement. Il passa sa main droite près de son bras gauche, sentant la chaleur sur sa main squelettique. Quelques questions trottèrent dans son esprit et il espérait le meilleur.

Soudainement, des images mentales le frappa. Il voyait un homme aux cheveux blancs et aux habits rouge feu, dans plusieurs scènes et une grande pièce en feu, le dit homme s'y trouvant dans le milieu. Ezhyx se prit le crâne, de brève douleurs l'accablait, mais cela se régla rapidement. Il continua sa marche, tout en pensant à cette scène et il fit rapidement des liens avec sa vie. Ce Gaspard Velios, la Salamandre, le mage de feu! Est-ce que sa vie peut avoir gardé des liens même après la mort? Il n'était pas spécialiste de sa propre vie, mais il connaissait ceux qui le connaissait.

Il oublia sa méditation et fonça vers Tyrimar, où il pourrait rencontrer son premier témoin : Lyan.


Dernière édition par Ezhyx, Mortanyss le Jeu 11 Mar - 15:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Mer 10 Mar - 0:12

N'oublie pas qui tu es :

Citation :
Tout commença avec un déclique. Pas n’importe quel déclique, mais un accident qui aurait pu mal tourner. Jouant avec quelques sorts dans l’auberge des Cents Pointes, l’homme toussant, Gaspard Velios eu un mauvais mouvement et un de ses sorts frappa la table où il était assit. Silence. Soudainement, quelques filets de fumée s’échappèrent de la table en question, qui s’enflamma aussitôt. Les quelques personnes présentes s’écrièrent au feu et prirent les moyens pour éteindre le feu. Après quelques minutes de gaspillage d’eau et de mauvais stress, la situation retomba sous le contrôle des habitants. Tout le monde retournait à leurs occupations, mettant tout le blâme sur le dos du pauvre Velios. La chose fut oubliée bien rapidement... Sauf du toussant.

Étant déjà incantateur, il maniait la magie destructrice à la base, mais aucunes spécialité ne l’avait intéressé jusqu’à maintenant. Depuis l’accident de l’auberge, il regardait le feu d’une nouvelle manière... D’une manière obsessionnelle et admirative. Le feu, pour Velios, était devenu source ultime de pouvoir. Déjà que l’énergie chaleureuse avait une signification toute particulière pour les Hastanes, il y avait encore plus à découvrir, pensa Gaspard. Suite à quelques discutions pour lui trouver un nouveau nom, plusieurs choix s’offraient à lui : Le Brasier, Le Tison, La Torche, Le Pyromancien, Pyro, La Salamandre ou... Salamandar.

Le Vampire ouvrit les rideaux doucement, menant à la petite pièce dans la bibliothèque de Tyrimar et alla s'assoir à la chaise du pupitre dans le fond. Rax'Zei commença à jouer avec la bague à son index tandis qu'Ezhyx lui parlait de ses inquiétudes. Il lui parla premièrement de son passé qui le hantait, en sachant un peu plus chaque jour, ce qui le troublait profondément et qu'il se demandait s'il devait suivre la voie qu'il voyait ou encore tenter de freiner ce passé et de l'oublier. Rax'Zei commença à parler en disant : "Si tu m'en parle, c'est que ça t'intéresse, non?" Et cela fit tout de suite réagir Ezhyx, puis une longue discution sur la véritable nature de tel ou tel, que l'on doit devenir ce que nous voulons et que nous ne sommes pas quelqu'un avec l'influence de ce que l'on fait, mais que nous sommes nous même en premier. La discution tournait toujours autour des incertitudes et des inquiétudes d'Ezhyx, qui finirent par se faire rassurer pas la sagesse de son grand frère, qui lui fit bien comprendre une partie de lui qu'il ne démontrait pas particulièrement. À la fin de la conversation, Ezhyx avait déjà fait un choix et il allait sérieusement méditer sur la question, pour y mettre ses idées en place. Rax'Zei lui souhaitait bon courage et de bien prendre soin de lui alors qu'il quittait. Ezhyx était bien soulagé d'en avoir parlé, en fait c'était son but, se libérer de questions sans réponses...

La canne sur les genoux, les mains jointes, appuyés sur le bout de bois, Ezhyx était assit sur un banc de l'aire de repos, plusieurs heures plus tard. Le bras mystique du squelette semblait avoir parfois des montés d'énergie, qui diffusait dans le corps du voilé, une chaleur revigorante et agréable. Même avec ces bouffées d'énergie, les os de l'être restaient froid et ses orbites semblaient à peine visible, pourtant fixées sur les flammes du petit cratère devant lui. Elles dansaient en face du squelette, léchant presque les pieds osseux du Mortanyss.

Le squelette était visiblement troublé. Les derniers évènements lui donnait bien des idées de carrières, qui se trouvaient finalement à être de simples théories sur son dit potentiel, qui n'a jamais été prouvé encore. La vie du mort était si différente et chaque jours, il en savait plus, chaque heures, il se posait de nouvelles questions. Des questions qui trottaient sans cesse, sans réponses. Il se découvrit de sa cape, massant son bras gauche doucement.

Pourquoi la Salamandre avait prit tant de temps pour étudier l'élément destructeur? Ses buts ne semblaient aucunement mauvais. À quoi sert le feu si ce n'est pas pour détruire? Peut-être que Velios désirait seulement la destruction des autres, de ses ennemis, voir de Teilia entier. Ou peut-être était-ce seulement une passion comme les autres, comme certains étudient le poison, d'autres les arbres, d'autres les armes, mais lui c'était le feu. Pourquoi le feu alors? Était-ce une coïncidence? Ou pas. Un destin? Gaspard et le feu devaient se rencontrer? Une bougie normale était beaucoup trop commun, mais une taverne incendié attirait beaucoup plus l'attention, en plus que rien de grave n'est arrivé...

Sinon, le feu devait avoir quelque chose de particulier pour attirer l'œil d'un homme aussi intensément. Ezhyx fixait toujours la flamme à ses pieds, tentant encore et toujours de saisir ce petit quelque chose de mystérieux qui donne la peine de prendre du temps et de s'attarder à l'élément. La flamme dansait toujours sous ses orbites, c'était peut-être une manière de parler, de s'exprimer. Les flammes sont peut-être toujours en train de parler et Velios les avait déchiffrées?

Après de longues heures à fixer les flammes et à méditer sur celles-ci, le squelette déposa sa canne au sol et se mit à genoux, s'approchant ainsi du cratère enflammé. Étant comme hypnotisé par la flamme, qui semblait l'interpellé. Il s'avançait toujours, maintenant à quatre patte, ses orbites mauve qui s'illuminèrent tout d'un coup. Il leva doucement son bras mystique, tout aussi illuminé que ses orbites et le tendit de tout son long vers le feu dansant. Tranquillement, le bras d'Ezhyx pénétra dans les flammes, le squelette sentait une douce chaleur pénétrer dans son bras, sans le blesser, qui l'énergisa. Son bras semblait se nourrir de l'élément. La flamme dansait autour du bras, le léchant et le caressant affectueusement, mais cela ne dura pas. Le bras d'Ezhyx fuma rapidement et brula, alors il le retira le plus vite possible du feu, poussant un léger cris de douleur.

Il revint s'assoir, massant doucement son bras qui passa dans le feu. Il ramassa sa canne et la posa sur ses genoux. Il semblait perplexe, quelque chose venait de se passer. Le feu avait beaucoup plus à dire que la lumière qu'il projette. Ezhyx avait le bras légèrement brulé, avec le temps qu'il passa dans le feu. Il se passa quelque chose, c'était certain. Soit que tout ceci était qu'une pure illusion de son mental instable à ces moments ou tout ce qui venait de voir était bel et bien arrivé. En fait, l'hypothèse de la théorie frôla à peine l'esprit du squelette qui pensait sérieusement qu'il venait de danser avec le feu. Il détenait seulement la pointe de l'iceberg que Velios avait finalement investit. Drôle de métaphore ironique, mais c'était la réalité. Ezhyx détenait quelque chose. Quelque chose qui méritait son attention et son attention elle aura. Les os de Gaspard Velios en disent de plus en plus chaque jours, et Ezhyx compte bien trouver le dernier morceau du puzzle à peine entamé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Jeu 11 Mar - 16:28

Enflammer la mort :

Citation :
Donc, Salamandar commença aussitôt ses études sur le feu. Il laissa son proche passé derrière, suite aux nombreux évènements marquant qu’il le troublait. Maintenant, il avait une nouvelle passion. Il commençait à aller observer le feu éternel dans les Cents Pointes, mais il ne trouva pas cela suffisant, donc il s’appropria divers trucs (bâtons, parchemins, torches) et quitta les Cent Pointes pour aller créer son propre sujet de recherche : Il allait allumer son propre feu. Étant devenu un vrai fanatique du feu, il était par le fait même devenu un peu pyromane et avait certainement un trouble obsessif-compulsif à la chaleur. Il usait maintenant beaucoup de métaphores impliquant le feu. Bref, quittant les Cents Pointes, se dirigeant vers le bois avoisinant...

Plaçant ses objets de manière à faire un bon feu, il se recula et incanta Vas Flam et les objets placés au sol s’enflamma sous l’impacte de la boule de feu. Le feu était d’origine magique, mais les éléments s’y trouvant était naturels : Un combustible et de la chaleur. S’assoyant au sol, Salamandar observait les flammes danser devant lui, s’approchant toujours un peu plus. Soudainement, sa voix s’élevait. Hypnotisé par les flammes, il leur parlait, leur demandant qui elles étaient, si elles pouvaient communiquer. Implorant leurs bénédictions, il se leva, prononçant le nom de Nàr le bouillonnant et ferma les yeux.

Il se concentrait grandement sur la chaleur des flammes devant lui, serrant les poings. Il se disait que ces flammes, qui ne sont pas créées par l’éther, pouvaient être contrôlées. Il croyait que oui. Se concentrant toujours plus, il tenta d’optimiser les flammes devant lui, par la seule force de sa pensé. La chaleur autour de lui devenait de plus en plus intense et le feu se mit à se propager. Ouvrant les yeux, fier de son coup, maintenant, il en était certain.


Le liquide de la bouteille était perturbé par les soudains mouvements de son contenant. Le récipient venait d’être extirpé de son logis, un simple coffre de métal et se fit trimballer avec peu d’attention. Les éléments constituant le mélange reformèrent un pacte homogène, avec le temps passé dans le coffre, les éléments s’étaient séparés, ne pesant pas le même poids. Une longue et épaisse bouteille d’alcool fort qui portait comme couvre chef un grand linge fait de restes de bandages et de tissus, visiblement très improvisé. Un étiquette reposait sur la face de la bouteille, l’enveloppant complètement et sur celle-ci était marqué : « Que par le feu périsse la vie, que par la propagation le maximum sera prit et que par la rage personne ne puisse rien y faire : Ezhykov. »

Le squelette marchait doucement, ses orbites avaient repris une illumination subtile, perdant en éclat tandis que le bras gauche de l’être brillait un peu plus qu’à son habitude. Sa démarche était effectivement peu pressée, étrange, même, ayant une cadence irrégulière, semblant fixer le sol devant lui. Son capuchon recouvrait entièrement son visage, invisible dans son ombrage et ses pieds laissaient de longues traces suite au trainage qu’ils étaient maintenant habitués. Les bras pendaient le long de son corps, prenant mouvement qu’avec le mouvement de l’être au complet, se balançant doucement. La bouteille était tenue dans sa main droite, balança elle aussi. La cape du Voilé retombait sur ses épaule, recouvrant une grande partie de son être et dans l’ombre qu’elle procurait, on pouvait cependant y remarquer la lumière que son bras diffusait dans le petit abri que l’objet éthéré procurait. Le liquide, toujours en se faisant brasser, retourner, produisait un son drôle. Les animaux se déplaçaient sur le chemin devant le squelette et il arriva finalement au pont menant vers le territoire Mortan.

Il quitta alors le chemin en terre et en cailloux pour finalement le longer à sa droite et se diriger vers la forêt. Marchant toujours doucement, de son pas irrégulier, il trainait dans la neige ses pieds maigres. Les oiseaux semblaient se taire et les lièvres se cacher à sa venue, de son comportement étrange. Après plusieurs minutes de marche, il se trouvait au beau milieu de la petite forêt, où il s’arrêta finalement, immobile, seulement le bruit doux du liquide se mouvant dans la bouteille se faisait entendre avec le son de la rivière non loin de là.

Le capuchon se redressa finalement, regardant autour : des arbres, des branches mortes au sol, dans la neige, quelques pousses ayant survécu à la neige et au froid, mais aucun genre d’espèce vivant se mouvant autour. Le calme. Les orbites du squelette tourbillonnèrent en se rallumant doucement de leur mauve éclatant. De ses pieds, il balaya la neige autour de lui, laissant voir le sol dur et froid, devant un grand arbre, plus gros que ceux qui se trouvaient près de lui, il était un peu distancé, un arbre à l’écorce noir, très haut, très grand. Ezhyx l’observait quelques instants avant de revenir à son travail de déblayage. Il finit par créer un grand cercle qui allait rejoindre tous les arbres autour, de deux mètres cinquante de diamètre, puis il alla en son centre.

Le squelette se plaça bien droit, la bouteille toujours en main, en face du grand arbre qu’il se mit à fixer. Il remonta doucement la bouteille devant lui, la regardant enfin, il lit l’étiquette deux ou trois fois avant de mettre la main dans sa cape pour y sortir un allume feu. Il alluma en quelques essaies le linge de la bouteille et regarda la flamme un instant, la faisant pivoter devant lui. Il la trouvait belle, il voulait partager sa chaleur et danser avec elle. Il empoigna solidement la bouteille, la levant le plus haut possible qu’il le pouvait et il murmura quelques mots : « Que par le feu périsse la vie, que par la propagation le maximum sera prit et que par la rage personne ne puisse rien y faire : Ezhyx Ax’x Bekr’x. » Puis il laissa tomber la bouteille, qui sembla prendre un temps interminable pour atteindre le sol. Pendant ce temps, les orbites du squelette s’éteignirent doucement, le bras toujours en l’air, la main grande ouverte. Quand la bouteille toucha finalement le sol, il put à peine sentir le liquide tiède sur ses pieds osseux, pendant que la bouteille éclatait, répandant le dit liquide partout autour et en partie sur Ezhyx, que le bandage le rejoignit, attisant la substance hautement inflammable.

Lorsque les flammes apparurent, suivant la route que le liquide se traçait dans le grand cercle créé par Ezhyx, allant rejoindre les arbres, commençant à les consumer doucement, les orbites d’Ezhyx se rallumèrent en une fraction de seconde, toujours tourbillonnantes. Il rabaissa le bras, penchant la tête en arrière, remontant ses bras en croix, ouvrant grandement les mains et un long rire éthéré semblait s’échapper de la gorge inexistante de l’être. Les flammes commençaient à prendre contrôle de la forêt, Ezhyx en son centre, les flammes commençant à grimper sur son corps osseux, ne semblant pas le déranger, mais c’était un vrai feu, elle brulait doucement le squelette, des deux pieds dans le liquide devenu bouillonnant. Son rire semblait éternel, il n’avait rien pour l’arrêter, mais il semblait apprécier l’expérience. Il se mit à hurler la phrase : « Que par le feu périsse la vie, que par la propagation le maximum sera prit et que par la rage personne ne puisse rien y faire : Ezhyx! Ezhyx! Ezhyx! » Maintes et maintes fois. Puis son bras sembla s’illuminer plus qu’il ne l’avait fait déjà.

Dans la tête du squelette, il se passait seulement une grande période euphorique puis doucement, il recommençait à ses poser ses questions, ses réponses théoriques, puis des faits. Il se répétait en lui que le feu faisait maintenant partit de lui. Qu’il était en lui. La chaleur n’était qu’une conséquence mineure à ce qu’il venait de faire. Il ne brulait pas pour vrai, il se nourrissait d’après lui. Il devait faire qu’un avec l’élément destructeur, qui par le fait même, consumait de plus en plus la forêt. Plus le temps avançait, moins il délirait. Les flammes dansaient autour de lui, sur lui, dans lui. Son corps brulait, mais soudainement, quand Ezhyx serra les poings, les flammes prirent de l’ampleur, allant atteindre d’autres arbres et l’engloutissant presque entièrement. Puis, quelques secondes après, elle se calmèrent. La cape éthérée du squelette voletait autour de lui, poussé par l’air chaud des flammes. Il rouvrit les doigts un par un, savourant cet instant, où les flammes se dissipèrent, à mesure que chaque extrémité des doigts se détachaient de la paume osseuse, les flammes semblant pénétrer le corps du squelette, pénétrer ses os, son éther.

Puis Ezhyx poussa un grand soupir de soulagement, semblant dans un bien être total puis ses orbites s’éteignirent totalement cette fois-ci. Il arrête de gigoter les doigts étrangement alors que ses membres devenaient mou, allant pendre, longeant son corps. Un petit rire sortit du squelette, qui tombait doucement par en arrière, dans les flammes autour de lui. À la seconde qu’il toucha le sol, une bouffée d’énergie mauve le quitta et emporta avec elle le reste des flammes de l’endroit, les faisant voleter dans les airs. Un mélange d’éther mauve avec le feu voguait doucement au-dessus du squelette inactif pour finalement lui foncer dessus, pénétrant par la bouche pour se dissiper dans son propre éther.

Le squelette gisait parmi la forêt brulée, ses os noircis par les flammes, la gueule ouverte et les membres bien éparpillé autour de lui. Le calme dominait l’endroit. Plus aucun son, surtout pas le tas d’os brulés, jonchant sur une cape éthérée, au sol, qui faisait du bruit. Cependant, à l’endroit même, le vent semblait murmurer très doucement : « Que par le feu périsse la vie….. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Dim 21 Mar - 1:37

Donnons un sens à la mort :

Une douce fumée s'étirait dans les airs, se dissipant dans le vent, au dessus de la muraille aux porte de Mortancia. Ezhyx était assit sur une chaise qu'il faisait basculer sur les pattes d'en arrière, les mains jointes sur le bassin, regardant le ciel. Il avait les pieds appuyés sur le muret du portail et la chaise craquait doucement sous les mouvements. Il semblait réfléchir de ses éternelles questions quand tout à coup, de nouvelles vint se reposer dans son crâne. Tous ses projets étaient bien tracés devant lui, mais pleins de questions restaient a résoudre encore, mais les quelques interrogations nouvelles ne prenaient pas ce genre de chemin. Ezhyx partageait une confusion relié à ce qu'il était en train de faire, présentement ainsi qu'à son attitude en générale. Le tas d'ordure que remplissait sa pipe crépitait sous la chaleur tandis le la chaise cessa de faire du bruit, Ezhyx ayant arrêté de se balancer. À quoi ça lui servait d'être aussi mystérieux et silencieux? Pas à grand chose. Ses frères n'avaient pas besoin de savoir, mais il était inutile de tout garder pour lui. De plus, en étant aussi étrange, il ne faisait que s'attirer de mauvais reproches de la part de ses semblables. Son manque d'ambition fut rapidement souligné, il n'y a que peu de temps. Peut-être devrait-il travailler là dessus?

Il n'y avait pas de réel manque d'ambition. Il y avait seulement un refus de l'accepter. Ses étude lui prenait beaucoup de temps, mais sans savoir réellement où cela allait le mener, ça n'engendrais rien de bon. Il avait des buts, qu'il reconsidérait toujours à cause qu'il en était jamais certain de la cause exacte et du résultat que ça allait engendrer. Et pourquoi tout cela? Il n'y avait aucune raison valable. Ezhyx était un question squelettique sur patte. Pourquoi pas s'affirmer? C'est une idée. Établir des buts précis et ne pas refuser de les cacher, cela prouverait aux autres son attitude ambitieuse. Voilà un point de régler. Il comptait silencieusement sur ses doigts tout ce qu'il avait en tête : Reprendre possession des pouvoirs destructeurs de Gaspard Velios, ainsi que ses études sur le feu pour devenir un Sorcier destructeur, continuer de prendre soin de l'atelier et apporter son soutien à l'Ordre avec ses connaissance en artillerie et son ingénierie, mettre en œuvre un entrainement aussi militaire que possible pour apporter un soutien directe au Régiment ou encore mieux focaliser sur son potentiel magique et devenir un des rares mages des Abysses, enquêter et investiguer le "Sanctuaire du Démonologiste", devenir un spécialiste Démoniaque en apprenant le plus possible sur le domaine (le dit sanctuaire, la tour, est étroitement lié avec ce dernier point.) Avec cela, Ezhyx est ambitieux.

Mais il reste un point : Sa personnalité passive. Quand est-ce que Ezhyx se fait marcher sur les pieds? Toujours. Pourquoi? Il ne s'impose pas assez. Parmi ses frères comme parmi les mortels. Il se fait passer pour un gros tas de chiffon osseux et ça commence à le fatiguer. Comment résoudre ce problème? Adopter une nouvelle attitude. Sa vie présente se résume à ses bouquins et à une étude constante. C'est ennuyant. Il devra bouger. Montrer encore plus qu'il est présent. Ce sera facile. L'autre point le plus difficile sera auprès des mortels. Les mortels... Ezhyx est tellement sympathique avec eux. Pourquoi en fait... Ces relations sont inutiles, peu distrayante et couteuse. Il devrait seulement adopter une nouvelle attitude. Comment se faire respecter des mortels? Être convainquant et intimidant, effectivement. Leur menacer leur fragile vie. Comment? Tous les moyens possible pour leur pourrir l'existence. Semer la peur parmi leur rangs. Distribuer généreusement le premier don. Qu'est-ce que c'est que cette attitude méchante et violente? La clef du succès. C'est de cette manière qu'Ezhyx arrivera à se faire entendre. N'avoir qu'une seule parole et faire respecter celle-ci. Voilà. Facile. Et pourquoi pas s'amuser en même temps? Les mortels ont un humour peu développer et Ezhyx pourra les aider à travailler là dessus avec sa nouvelle personnalité. Violence, maléfice, mépris, humour noir. Voilà les mots clefs. Ne plus avoir d'amis mortels? Tant mieux. Focussons sur la famille. Elle est la plus importante. Faisons couler le sang mortel pour nourrir la terre. Qu'Aeltisis se noie dans le liquide vital!

Il se leva lentement, posant ses mains sur les hanches et reculant la chaise d'un coup de pied. Il regarda partout autour, semblant prendre une bonne bouffé d'air dans ses poumons inexistants. Il secoua sa pipe dans le vide, la vidant de son contenu éteint, laissant dans l'air une odeur nauséabonde et il la replaça entre ses dents. Il siffla doucement d'une poussée d'éther et il s'exclama simplement : "La route vers l'Enfer est parsemé de bonnes intentions. La route vers Teilia est parsemé de crânes de mortels." Car après tout, c'est pour la famille qu'il fait cela... et peut-être aussi pour son propre égo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Jeu 25 Mar - 12:41

Sanctuaire devint alors Phare :

La lourde corde gisait au sol aux pieds du squelette voilé. Ce dernier regarda son frère Vorak et lui envoya un signe de tête pour lui demander s’il était prêt a mettre leur plan en marche pour faire main basse sur le « Sanctuaire du Démonologiste ». Ce dernier se leva lentement de son trône. Ezhyx enroula la corde autour de son épaule et ils partirent ensemble vers les Marais de Mortancia.

Rendu a destination après une marche lente de quelques minutes, ils se préparaient à exécuter leur plan quand un Hastane sortit de l’ombre juste derrière la tour. Il avait l’air d’un marin et était équipé d’un grappin. Les deux Mortanyss tentèrent de lui faire comprendre qu’il était en terre de Mortancia et qu’il risquait gros à fouler ces terres. Ezhyx prit alors sa dague et avança vers l’Hastane, qui s’arma d’une Rapière. Il n’eut aucun combat par contre, l’Hastane réussit a s’engouffrer seul dans les eaux sournoise des marais. Les non-morts parlèrent que sa colonne vertébrale irait parfaitement sur l’égérie et pensèrent qu’il n’était plus une menace pour l’instant, alors ils vaquèrent à leur occupation.

Ezhyx demanda à Vorak d’attacher solidement la corde sur la pierre qui venait de lui donner. Quand cela fut fait, Vorak alla se placer du coté du mur ouest de la tour et Ezhyx du côté sud. Il fit balancer la pierre au bout de la corde un peu, mais la lâcha aussitôt, voyant que l’Hastane s’était délivré de l’emprise des marais et prenait ses jambes a son coup. Peine perdu, il retourna à sa corde. Il la fit balancer un moment puis l’envoya dans les airs, par-dessus le mur sud et ouest. La pierre tomba sur le sol et Vorak alla la saisir, empoignant la corde. Il proposa a Ezhyx de s’attacher la corde à la taille, par mesure de sécurité. Ceci fait, il empoigna la corde et se laissa hisser tranquillement le long du mur de la tour.

Rendu au sommet, il étira les bras et fini par se hisser lui-même, s’écroulant sur le sol de pierre que composait le toit. Vorak’Hiel demanda des nouvelles et tout semblait correcte. Ezhyx descendit explorer la tour, à la recherche d’une clef et d’indice pouvant l’aider dans ses recherches démoniques. Il finit par s’apercevoir que la porte s’ouvrait de l’intérieur et il fit entrer Vorak qui attendait dehors. Tous deux ils explorèrent la tour.

Rien d’intéressant a première vue. Le nom de démonologiste n’allait aucunement à l’endroit. Au deuxième, il y avait un coffre remplit d’accessoires magiques, d’ingrédients et de runes et il y avait un corps décapité au sol, avec la toge d’un disciple runard. En bas, dans les étagères, il y avait des livres parlant de sujet divers, écrits par diverses personnes, la majoritéNargolith. Mais tous les sujets était sans intérêt et finirent dans un bon feu. Caché derrière un bouquin, il y avait la clé de la dite tour et Ezhyx s’en réjouissait grandement.

Il y avait alors un grand ménage à faire. Cela faisait des lunes et des lunes que l’endroit n’avait pas été occupé. Des ronces grimpaient sur les parois dehors, la poussière envahissait les meubles à l’intérieur. Quand Vorak fut partit, Ezhyx prit beaucoup de temps pour réaménager son nouveau logis : « Le phare de l’agonie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Jeu 8 Avr - 13:54

Et il échangera la cape pour la toge :

Trois frères marchaient d’un pas ferme vers le Qar’Tagh, l’un deux, en avant du petit groupe, portait en ses bras plusieurs ingrédients et équipements pour ce qui semblait être un genre de rituel. Ce mortanyss, à la grande cape flottante éthérée, était Ezhyx, le regard déterminé, il venait de découvrir son secret vers la puissance. Derrière lui marchaient Vorak’Hiel et Zxi, encore confus de l’objectif de l’heure d’Ezhyx. Le squelette semblait savoir où ses pas le menait, mais en réalité, c’était un peu improvisé, il allait où il le sentait, mais le but certain de leur voyage était le Royaume des Morts, où les énergies étaient des plus fortes pour la Famille de Kalos. Quittant à peine le temps, marchant sur les os gisant au sol, ignorant les âmes perdues qui semblaient vouloir leur parler, le groupe continua vers le Sud-Est, où ils tombèrent sur une parcelle de terre démunie d’os.

Ezhyx posa au sol les différents composantes pour réaliser son rituel et expliqua à ses deux frères comment procéder et ils s’exécutaient à mesure que les consignes étaient données. Pendant qu’il se tiendrait au milieu de la forme, en dessinant au sol avec du sang de Démon les runes nécessaire à la concentration d’énergie nécessaire pour le rituel, les deux autres frères allaient dessiner un triangle parfait autour du Voilé, reliant ainsi les runes magiques avec le contour de la forme. Il leur demanda ensuite de placer les torches qui se trouvaient un peu plus loin aux trois sommets du triangle et de lui en tendre une. Quand il en eu la possession, il vint la planter directement a ses pieds, exactement dans le milieu de la grande rune magique. Les deux autres allèrent installer les autres aux coins du triangle, y plaçant aussi un peu plus de combustible, voulant optimiser le feu. Le rituel pouvait maintenant commencer.

Ezhyx précisa alors que quand le signal sera donné, Les torches devraient être allumées une à la suite de l’autre, commençant par celle plus au nord, celle à l’est et enfin celle au sud. Ensuite, Zxi devrait prendre la main gauche lumineuse d’Ezhyx et tenter, avec son éther propre, de repousser les barrières qui empêche l’énergie du bras gauche d’Ezhyx de parcourir son corps entier, lui donnant ainsi la possibilité de manier les flux, donc d’user de la magie. L’énergie démoniaque d’Ezhyx restait dans son bras, concentré, ce qui lui donnait cette luminosité mauve. Vorak tant qu’à lui, reçu la demande de se tenir un peu plus loin pour faire profiter ses autres frères de bénédiction suite aux prières qu’il ferait. Après quelques bénédictions et consignes finales, les Frères allumèrent les torches une après l’autre…

Le rituel commença. Vorak’hiel se tenait à l’écart, récitant les prières au Père alors que l’éther de Zxi était visiblement en train de parcourir son bras, puis très rapidement, celui de son frère. L’éther venait frapper un mur à l’épaule du Squelette, ou la lueur mauve s’arrêtait, puis semblait travailler lourdement dans ce coin. Ezhyx se concentrait, tentant d’affaiblir l’énergie dans son épaule pour permettre à Zxi de détruire complètement le mur empêchant le flux de progresser dans le corps du Squelette. Soudainement, une douce faille se fit dans l’épaule et on pouvait remarquer l’énergie qui semblait rapidement couler dans le reste du corps. Ezhyx marmonna quelques paroles et soudainement, à ses pieds, la torche prit feu Violemment. Et on pouvait voir une espèce de satisfaction dans l’attitude d’Ezhyx.

Mais soudainement, la pipe dans la bouche d’Ezhyx craquait sous la pression que les dents faisaient dessus. Son corps se raidit, quelque chose n’allait pas. La lumière du bras devenait de plus en plus intense et rapidement, elle vint prendre le corps entier en assaut, le recouvrant complètement. Le squelette mit un genou au sol, semblant souffrir, mais Zxi gardait toujours sa main dans la sienne. Le corps du Voilé disparaissait sous la lumière aveuglante, diffusant une chaleur intense puis le tout explosa dans un flash impressionnant. Les deux autres frères, inquiets, tournèrent la tête, ne pouvant pas supporter l’intensité de la lumière.

Le tout s’arrêta, laissant seulement une grosse fumée épaisse sur place. Le bras entier de Zxi la pénétrait, toujours tenant la main de son frère. Lui et Vorak s’empressèrent d’interpeller Ezhyx, sans réponse apparente, mais soudainement, la main que tenait Zxi se raidit, reprenant non-vie. La fumée se dissipa enfin, laissant une silhouette accroupie au sol, qui se releva lentement. Plus la vision s’éclaircissait, on pouvait distinguer une toge mal entretenue, noire et rouge, troué par endroits, mais surtout brulée. On voyait ensuite ce qui s’y trouvait : Un grand squelette cramoisie, toujours aussi en mauvais état, les fissures ne s’étant pas réparé avec le temps et cet expérience avec Ezhykov… La pipe qui se trouvait entre ses dents tomba en cendre puis soudainement, les orbites de la chose s’éclaircissaient d’une lumière mauve intense.

Ezhyx se redressa alors de tout son long. Kalos avait échangé sa cape éthérée pour une toge renfermant les pouvoirs du nouveau Revenant. Il parla à ses frères, d’une nouvelle voix chaude et profonde, semblant venir d’un volcan même, les rassurant qu’il ne s’était jamais sentis aussi bien. Il transpirait la puissance magique. Venant doucement embrasser ses frères, semblant d’un calme surnaturel. Le rituel fut un succès et il ne tarda pas à quitter le lieu, tout en murmurant : « Je BRULE d’envie de libérer cette rage, ce feu en moi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiex'Kzal, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   Dim 30 Mai - 19:24

La mort d'un Terroriste :

Depuis plusieurs semaines, Ezhyx pourrit dans le fond d'une geôles de Tyrimar, sa tête bien pleines de questions et d'idées qui commencent à le rendre fou. Sa famille, ne semblant pas s'intéresser à son cas, n'allait pas le rencontrer pour éclaircir le fait, et cela le rendait malade. Pourquoi Kalos l'abandonnerait comme cela? Oui, il était un vrai fouteur d'embrouilles, mais il changeait un peu, il était plus bon.

Écrasé dans le fond de sa cellule, il avait sa dague, que les gardes n'avaient pas reprit, entre les mains, la faisant tournoyer entre ses phalanges cramoisies. Il la regardait avec une soif, se posant cette question : "Oserais-je?" Il n'apportait rien de bon aux gens qui l'entourait. Il faisait erreur par-dessus erreur. Peut-être était-il temps qu'il ai rejoindre Kalos? De toute façon c'est pas mal ce qui l'attendait avec les lois Tyrimarienne. Sois qu'il se faisait détruire par ce salaud de Thomas Garath sur la place publique, sois qu'il en finissait maintenant, par lui même, gardant un soupçon de fierté et d'orgueil. Il l'a toujours dit : "Le seul qui réussira à me détruire sera moi..." Ce jour est il arrivé? Il sortit un bout de papier où il écriva ses dernières pensées et son testament, léguant tout ses avoirs à Vorak'Hiel précisément...

Il jouait toujours avec sa dague, dans le fond de la cellule sombre quand soudain il la prit a deux main, fermement. Il se leva doucement, les mains tremblantes sous la pression et il leva la dague bien haut devant lui. Le garde près de sa cellule, voyant l'attitude d'Ezhyx, se dépêchait d'ouvrir la cellule pour l'arrêter, mais le stress du moment le fit perdre ses clefs et il était déjà trop tard. Dans un murmure pour lui même, Ezhyx soupira : "Kalos M'Lernnox..." Puis il enfonça sa dague carré dans son crâne, ses orbites mauves s'éteignant aussitôt, le squelette cramoisi, tombant au sol, mort pour de bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG] Ezhyx   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG] Ezhyx
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Grimoire-
Sauter vers: