Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Nyla'Zhyx'X

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nyla'Zhyx'X, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 27/10/2011

MessageSujet: [BG] Nyla'Zhyx'X   Sam 29 Oct - 3:04



LA FLEUR EST COURTE, MAIS LA JOIE QU'ELLE A DONNÉE
N'EST PAS DE CES CHOSES QUI ONT COMMENCEMENT OU FIN.

N'est-elle pas magnifique ? Regardez-là attentivement, les yeux très très plissés. Regardez. N'est-elle pas belle ? Ce rouge vif, comme le sang de la Mère, ce rouge vif, comme l'Amour d'une femme, c'est si beau, n'est-ce pas ? Je n'arrive pas à ne pas aimer. Je n'arrive pas à en détourner les yeux. Elle est dressée là, au milieu de la boue, comme moi, comme mes genoux le sont, et elle est belle. Je ne peux pas en détourner mes yeux, et de toute façon, je n'y vois pas l'intérêt. Tout est si silencieux autour de moi, tout est si calme, sans le moindre bruit, rien. Je pourrais avoir peur, je pourrais me sentir seule, mais was. Je crois que la fleur me regarde, qu'elle est vivante, qu'elle est morte, et qu'elle m'enveloppe d'elle-même. Quelque chose comme ça.

Je ne sais plus depuis combien de temps. J'ai toujours eu un soucis avec les secondes, les minutes et les heures. Tout passe si lentement et si vite à la fois. Comment savoir ? Compter les soleils et les lunes est si répétitif et quotidien que tout le monde en perd le compte. A-t'il une seule personne qui sait avec exactitude son âge ? Lorsqu'ils atteignent le siècle, après, on dirait qu'ils oublient.

Cette fleur-ci par contre me semble intemporelle. Elle l'est peut-être. Je ne me lasse pas. Je n'ai aucune fatigue, aucun sommeil. Je la regarde et elle me regarde, et la lumière ne change pas. Ça ne peut pas faire plus de quelques heures. La même brume matinal nous enveloppe, ces matins tout gris où les couleurs semblent disparaître, toutes sauf celle qui s'extirpe des pétales de cette rose-ci. Cette rose-ci... Elle a quelque chose de mystérieux, je ne sais pas. Quelque chose d'inquiétant, peut-être, tout à coup ? Elle m'enveloppe toujours, son étau se resserre contre moi. Sa tige devient coupante, se peut-il ? Quelque chose est différent.

Je ne comprend pas.

Je pense que la fleur m'a mangé. Je crois que je me noie en elle. J'en suis pas sûr. Je me sens drôle, c'est difficile à décrire. Comme si chacune de ses bouchées m'enlevait un soleil et une lune à la fois. C'est dommage, elle était si belle. J'ai du mal à croire qu'elle était si vile, à l'intérieur. C'est ce noir dont les gens m'avertissait de ne pas m'approcher. Mais elle était si belle... combien de temps ? J'aurais du écouter les gens. Tout ces gens. Parce qu'elle me mange très vite. C'est pas très long. Je ne suis pas très vieille.

Je vais mourir, je pense.



LA VÉRITABLE NUIT EST DANS LE COEUR DES FLEURS,
DE GRANDES FLEURS NOIRES QUI NE S'OUVRENT PAS.

N'est-elle pas magnifique ? Regardez-là attentivement, les yeux très très plissés. Regardez. N'est-elle pas belle ? Ce noir profond, déchiré, comme l'oeuvre de Père, ce noir sec, comme la Mort d'une femme, c'est si beau, n'est-ce pas ? Je n'arrive pas à ne pas aimer. Je n'arrive pas à en détourner les yeux. Elle est dressée là, au milieu de la terre, comme moi, comme mes genoux le sont, et elle est belle. Je ne peux pas en détourner mes yeux, et de toute façon, je n'y vois pas l'intérêt. Tout est si silencieux autour de moi, tout est si calme, sans le moindre bruit, rien. Je pourrais avoir peur, je pourrais me sentir seule, mais nog. Je crois que la fleur me regarde, qu'elle est vivante, qu'elle est morte, et qu'elle m'enveloppe d'elle-même. Quelque chose comme ça.

Cette fleur-ci me semble intemporelle. Elle l'est peut-être. Je ne me lasse pas. Je n'ai aucune fatigue, aucun sommeil. Je la regarde et elle me regarde, et la lumière ne change pas. Pour être franche, franc... franche ? J'ai du mal à déterminer la lumière. Tout est relativement gris, un peu jaune, avec des tâches de verts. C'est difficile de s'y retrouver. Malgré tout, le noir de cette rose... si noir ! On dirait un puits sans fond qui m'engloutie, qui m'inspire, qui me donne le courage de respirer, de souffler ! Cette rose-ci... Elle est comme le bon transformé en bien. L'inévitable destinée d'une rose, si belle soit-elle. Morte, laide, séchée. Les gens sont tous comme ça. Laids. Un jour ou l'autre dans leur vie, autant de siècles peuvent-ils atteindre.

J'ai une idée.

Je l'amène avec moi. Le chemin va être long, et je ne sais pas où aller. Si je ne peux pas m'en détourner, je l'apporterai. Ses pétales sèches me montreront le chemin vers son père. Celui qui a fait en sorte qu'elle soit si laide, comme moi, si noire, comme moi. Elle saura où aller. On ira toutes les deux. Quelque part où tout sera plus beau que dans cette prairie verdoyante, avec d'étranges rochers avec d'étranges symboles nostalgiques.

Je serai cette fleur, maintenant. Corrompue. Si belle.




Dernière édition par Nyla'Zhyx'X, Mortanyss le Mer 21 Déc - 20:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhask'Xuma, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: [BG] Nyla'Zhyx'X   Dim 30 Oct - 8:33


_________________
Bientôt je m'avancerai à vous comme celle qui changera vos vies - vos morts -
Arhask'Xuma, Trésorière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyla'Zhyx'X, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 27/10/2011

MessageSujet: Re: [BG] Nyla'Zhyx'X   Ven 25 Nov - 19:08



IL EST D'ÉTRANGES SOIRS OÙ LES FLEURS ONT UNE ÂME.

La mort possède plein de surprises.

Je ne m'attendais pas à ça. Je ne croyais pas ça. J'ai eu de brefs regrets à l'idée. Cette fleur était au Qar'Targ, voyez-vous. Ai-je tuer, torturé, anéanti tant d'âmes de fleurs ? Tant pis, autrement... Elle était entre deux os, jonchée là, toute droite, un peu brumeuse, translucide, mais décidément une fleur. Je la fixai pendant des heures. Je ne comprenais pas. Je me mettait à sa hauteur : couchée à plat-cotes au sol. Je la fixais avec curiosité, mes orbites rivés vers elle, attirés par elle. Quelque chose de familier.

Cette fleur était belle, assurément. Elle n'était ni corps ni mort, simplement âme, éther, quoi qu'on en dise. Elle étirait ses pétales, se nourrissant d'on-ne-sait-quoi, on-ne-sait-où. Oh, ça, pour être belle... Elle était un mystère en elle-même. Un de ces mystères qui forcent profondément la réflexion, la méditation, des heures durant. Je ne peux pas dire depuis combien de temps j'y étais. Le squelette, dénué de chair, m'empêchait d'éprouver des crampes quant à ma position de longue durée. J'anglais la tête et observait la fleur, hésitant à étirer ma phalange pour la caressé, de peur d'y perdre mon âme.

Pfft, comme si les fleurs mangeaient les âmes.

Doute.

Ma phalange ne s'est jamais rendue. Aussi bien ne pas forcer le destin. Je continuais simplement mon observation, squelette dans les os, invisible aux passants. J’entrouvrais ma mâchoire, la refermait, puis l'ouvrait à nouveau, en attente d'un souffle, d'un mot. « Tu peux parler ?». Question idiote. Âme luisante de curiosité et d'impatience, de naïveté. Un silence m'a répondu. Ma main s'égara à mon crâne, question de répéter : «Iky'x'Erm'Garoth'Tyrmk ?»

«Zog.»

«Je peux te cueillir ? Hmh... M'Garoth Erm'Ktlu ?»

«Zog...»

J'aurais pas du. Finalement, c'est une fleur mangeuse d'âme. Il a de ces choses inconnues, dans la mort... Des choses dangereuses, aussi, qui s'attachent si solidement à nos os qu'ils ne semblent pas tenté de nous libérer de leur présence, même loin du Qar'Targ. C'est embêtant. Elle compte me manger ? Je ne sais pas, elle me parasite, à tout le moins. Pas que c'est douloureux, c'est mystérieux. Je vais devoir l'étudier, cet éther qui ne me lâche plus, comme milles racines, tiges et pétales qui forment un voile derrière mes os.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyla'Zhyx'X, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 27/10/2011

MessageSujet: Re: [BG] Nyla'Zhyx'X   Lun 19 Déc - 22:20



SUR SA BRANCHE, LA FLEUR SE CROIT TOUJOURS IMMORTELLE, MÊME FANÉE.
COMME NOUS.

Mes études ne mènent à rien. Malgré toutes mes tentatives, elle reste sur mes os. Je n'y arrive pas. Simplement pas. Elle est âme, elle est éther, elle est coriace. Elle est silencieuse, elle ne me parle plus. J'essai, mais elle ne me parle plus. J'aurais aimé. J'aurais pu savoir ce qu'elle voulait, pourquoi elle ne partait pas, pourquoi elle m'étranglait. Pas que je sente l'étranglement, nog, c'est que des os, de toute façon, je ne respire nog, juste que... je me sens drôle. Quand je ne bouge pas, elle s'avance, furtivement, hypocritement, et je la regarde du coin de l'orbite. Elle prend du territoire. Ses racines s'entortillent à mes os, et une fleur de plus éclot. Lorsque je bouge, elle se retire, mais pas entièrement. Elle m'engloutie tranquillement.

Je tente de rester active. J'ai peur de devenir comme cet âme verte du Qar'Targ. Peut-être est-ce que c'est ça ? Peut-être est-ce que cette âme est une victime de cette fleur ? Elle l'a mangé aussi, elle s'est emparée de son âme, de son corps et elle n'est plus que végétal sur éther. Ça se pourrait, nog ? Je ne veux pas devenir comme ça. J'ai encore des choses à faire.

Mais elle n'arrête pas. Je n'en médite plus. Je la regarde du coin de l'oeil. Quand j'ai peur, quand je suis nerveuse, inquiète, effrayée, incertaine, elle m'engloutie entièrement. Est-ce que ma faiblesse la rend plus forte ? Ou est-elle simplement force ? Je ne comprend pas. Elle ne m'aide pas à comprendre. Parfois, elle est entièrement autour de moi, même devant mes orbites. J'ai du mal à voir. Je vois au-travers d'elle, de drôles de lumières et de drôles de formes que je ne comprend pas.

Mais j'ai peur. J'ai vraiment très peur. Et parce que j'ai peur, mon Père, elle me mange. Survivrais-je ?

Nog. Cette peur profonde qui me tenaille l'âme en cette nuit, sous cette lune. Je m'égare, je me perd. Je ne pourrai pas lutter. Elle m'engloutie. Sous ses racines, mes os disparaissent. Je sens mon corps se dérober sous moi, mes cris n'y changent rien. Je suis dévorée. Mes bras, mon crâne, mon torse, dévorée. Nog.

- Yrth M ! Sers-moi, exécrable fleur !

Victoire. Désormais, nulle peur ne doit m'étreindre, ou ce combat redeviendra mien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyla'Zhyx'X, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 27/10/2011

MessageSujet: Re: [BG] Nyla'Zhyx'X   Lun 2 Jan - 2:52



AUCUNE FLEUR NE FLEURIT DIX JOURS, AUCUN POUVOIR NE DURE DIX ANS.

Les grands frères me le disent toujours. Les Mortanyss ont été grands. Les Mortanyss ont été forts. Les Mortanyss ont été craint. D'accord, mais maintenant, c'est plus le cas. Maintenant, on vit comme des rats dans une cage, craignant d'étirer la patte. Les rats. Je déteste les rats. Devrais-je aimer les rats ? Je n'aime pas les rats. C'est dit. Ils se baladent partout et mon oeil s'accroche à ces boules de poils vivantes. Vraiment... Je ne les aime pas. Et nous, nous sommes des rats. Est-ce que ça compte se régler ? Je crois que zog. Je vois de l'avancement chez certains frères. Je crois qu'on peut espérer un bon avenir pour la Famille.

Mais pour moi ? Comment ce serait possible !?

Cette fleur, cette damnée fleur ! Je ne comprend pas comment elle peut être belle ! Zog, d'accord, elle est jolie, et après ? C'est un parasite, quoi qu'on tente de me convaincre. Je crains d'élever la voix, de peur de réveiller cet éther qui dort, faible en ce royaume mortel. J'ai peur d'élever la voix, je redoute chaque fois qu'un cri ne m'échappe. Je dois être silencieuse. Le silence sera la clé de ma réussite. Je dois rester loin du Qar'Targ, là où elle retrouve ses forces, et me mange encore davantage, englouti le peu de morceaux qui restent de moi.

L'évolution, comme vous l'appelez, est effrayante. J'aimerais une éternité calme et stable, où rien ne distrait mon cocon. Une éternité à jouer. Ce serait si bien...

Mais c'est impossible, n'est-ce pas ? Une fleur ne peut pas dormir pour une éternité. Je serai encore submergée par quelque chose. On me mangera. Moi ou mon âme, ou les deux, ou les trois. Quels trois ? Les os, je crois. À tout le moins, rien ne restera calme. Ce sera le chaos. Je ne veux pas le chaos. Je veux le calme. Je veux le jeu. Je veux le drôle. Il n'y a rien de drôle à l'idée d'avoir peur. Je veux chasser les trésors, les jeux, les énigmes, les lieux inédits, les légendes et les mythes sans avoir peur.

Je dois lever la tête et la voix. Faire comme ces frères qui croient que le monde leur appartient, parce qu'il leur a déjà appartenu. Je dois avoir peur, pour pouvoir enfin jouer.

Ayons peur. Mon âme est entre vos mains, Père.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyla'Zhyx'X, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 27/10/2011

MessageSujet: Re: [BG] Nyla'Zhyx'X   Dim 22 Jan - 1:13



À VENIR


À droite. À gauche. Attends, nog ! Mais zut, à la fin... C'est simple, il suffit de ne pas marcher là. C'est ça. C'est simple. Mon oeil. Je ne vois plus rien, enfin, si, mais différemment. Je n’étudie plus, je n'ai plus le temps. Je ne pense plus, je n'ai plus le temps. Quand est-ce la dernière fois que j'ai vue la lumière du jour ? Le silence écrasant du Labyrinthe me permet de murmurer sans anicroches. À qui je peux parler, de toute façon ? Quelques Aerz. Xorth, surtout. C'est amusant. C'est un jeu. Un jeu qui me fait perdre la tête. Est-ce plutôt la peste ? C'est dur à dire. J'avance vers mon but en me voyant décrépir.

Bientôt, je vais mourir.

Je suis éternelle, immortelle, déjà-morte, et je vais mourir. Encore. J'ai demandé à mes frères de me semer, une fois morte, pour que je déploie en magnifique fleur d'éther. N'est-ce pas que ce serait joli ? J'aimerais être semée quelque part dans l'Ancienne Mortancia, près des roses noires.

Mais avant de mourir, avant d'être semée, j'aimerais terminer cette partie du jeu. Le Labyrinthe m'a ouvert ses mystères. Je craignais, un moment, en voyant tous ces mortels dans nos pattes. Qu'est-ce qu'il arriverait, s'ils trouvaient l'objet de ma visite avant moi ? Il n'était plus question de repos. J'enchaînais les énigmes sans répit, sans méditation, l'éther vacillante et piteuse des centaines de blessures que ce tombeau m'avait fait subir.

Je ne mourrai pas sans l'avoir lu. Ce serait une insulte à ma curiosité. Kalos m'irz, j'ai survécu. Par quel miracle ? Par la désobéissance. Avoir attendu de tester ce remède sur moi même m'aurait tuée. N'est-ce pas que ça m'aurait tuée ? Mourir... la mort, ce que je suis, ce dont j'ai peur. Sshttt...

Continuons le jeu. Changeons nous les idées. Shttht.



[Pour cause de fin que je ne connais pas, j'arrête ici. J'écrirai la fin lorsque... ma foi, je l'aurai jouée...!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG] Nyla'Zhyx'X   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG] Nyla'Zhyx'X
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noms de perso - D'où viennent-ils ?
» Dans l'espace, personne ne vous entendra tirer [Libre/Nyla Lirantch]
» Nyla Elbereth
» mori nyla ? psk rose veut dire vip
» Nyla • Gamma • Clan de Thalia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Grimoire-
Sauter vers: