Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les trois coups de minuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hyx, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Les trois coups de minuit   Ven 29 Juin - 17:20

Sous un ciel troublé par des éclairs de chaleur, sous une lune pleine et lumineuse, deux hommes en haillons se frayaient chemin à travers les bois tout en transportant un coffre. Ils s'arrêtèrent dans une clairière, le déposèrent, l'un d'eux se mit à genoux devant et sorti d'une poche deux crochets, il essaya de forcer le coffre un quart d'heure durant...

- Dépèche toi Gustave, ils pourraient nous retrouver si on reste trop longtemps sur place.

- T'en fait pas Sog, j'y suis presque je le sens...

Au moment où il disait cela, un déclic se fit entendre et il ouvrit le coffre. Il en sorti trois vieux parchemins, à peine il allait en ouvrir un qu'il senti dans son dos une lame s'enfoncer, puis un deuxième et troisième coup... Puis il s'affala sur le dos, son sang fuyait le navire...

- Sale traitre... on se reverra... j'en fais le serment...

- Héhéhé, merci pour ta coopération, c'était vraiment apprécié, avec sa j'atteindrai le paradis perdu, sans rancune l'ami ?

- ...

Sog fourra les parchemins dans sa besace et laissa pour mort son compagnon, s'enfonçant dans la forêt. Au bout d'un moment le coeur du mourant cessa de battre. Puis ce fut au tour du cerveau de s'éteindre, mais avant, dans ce qui lui restait de cerveau; des souvenirs, des regrets, les petits moments magiques, les images fusaient jusque dans l'orbite, ô miroir de l'âme.

Son corps gisait ainsi des heures durant, les éclairs grondaient, mais nul goute d'eau tomba. Derrière un nuage se cachait la lune pleine de promesses, lorsqu'elle se remontra, lorsqu'elle laissa choir quelques rayons d'argent sur ce pauvre damné, une nouvelle étincelle de vie dans son cerveau survint. Les paupières s'allégèrent petit à petit et l'image du corps céleste fit son chemin vers sa conscience. Ses orteils bougèrent, puis les doigts, au bout d'un moment il se rendit compte qu'il ne respirait plus, qu'il n'en avait pas le besoin. Il se releva péniblement et regarda autour, comme si c`était la première fois qu'il voyait le monde...

Ses pensées, elles, étaient confuses, et sa mémoire aussi noire que l'abime. Il choisit une direction au hasard et s'enfonça dans les bois. Il marcha ainsi durant ce qui lui sembla être l'éternité, jusqu'à ce qu'il atteigne l'orée, il y avait devant lui une plaine et au loin des lumières. Il se dirigea vers elles et une fois plus près il put distinguer une forteresse. Devant la grande grille, on lui ouvra l'accès sans aucune formalité, il entra et continua sans réel but son avancé, l'endroit lui semblait étrangement familier, pourtant aucun souvenir ne remontait à la surface. Il s'arrêta devant un feu, s'assit sur un tronc d'arbre et admira les flammes dansantes. Quelques minutes plus tard, un vieil homme se joignit à lui, prit ses aises sans s'occuper de lui.


Avec une certaine difficulté à articuler, Gustave dit;

- Bonsoir monsieur...

- Cyrus fera l'affaire. Mais dis-moi, tu réalises au moins que tu es trépassé ?

- Ridicule, je ne suis pas mort, je suis en pleine forme...

- Regarde-toi, ta peau vire au vert, tes yeux sont livides et tu sens la mort à plein nez.

Il regarda ses mains, ces avant-bras, la peau tirait effectivement sur le vert...

- Je n'arrive pas même à me souvenir de mon nom... Ni de rien en fait.


- Les pertes de mémoire, surtout de la vie d'avant, sont un symptôme de ta nouvelle condition, présentement tu es au bas de l'échelle, mais avec le temps tu évolueras, tu graviras les échelons, deviendra plus puissant, ta mémoire reviendra par bribe. Je te conseille de te baptiser sous un nouveau nom, c'est une coutume très importante chez les Mortanyss. Au vu de la cicatrice en forme de X sur ton torse, pourquoi pas Hyx... H-y-x.

- Pas mal, cela me plait, désormais, je suis Hyx...

- Alors bienvenue à toi! Il y a une bibliothèque par là, tu pourras y trouver divers ouvrages qui pourront t'aider à comprendre ta nouvelle condition.


Hyx salua le vieil homme, se dirigea vers la bibliothèque, une fois a l'intérieur il figea; ''toutes ces livres, comment je vais faire pour m'y retrouver'', se dit-il. L'homme qui tenait la boutique comprit et vint au mort-vivant lui proposer son aide, Hyx expliqua qu'il recherchait tout ce qui pouvait l'aider à comprendre la condition d'un mortanyss. Le bibliothécaire revint avec une pile de livres qu'il déposa sur un bureau, Hyx s'assit derrière et commença sa lecture... Il resta des heures ainsi plongé sur ces vieux livres...



à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les trois coups de minuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les trois coups d'etat, le "manje ranje de lespwa" pour le deuxie
» Des douze coups de minuit aux matines sonnantes, nous valserons ensemble macabre débutante
» Les Trois Mousquetaires
» Pour en finir avec les coups d'État en Haiti...
» La Geste des Trois Amants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Grimoire-
Sauter vers: