Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BG de Azax

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: BG de Azax   Ven 24 Nov - 23:09

Alors voila, je reposte mon BG qui trainais sur notre ancien Forum :p.

Enjoy it.

Et les critiques sont toujours les bienvenues bien sur.


Je crois que nous sommes maintenant en droit de se questionner quant à savoir si c’est bien la vie qui engendre la mort, ou est-ce plutôt la mort qui engendre la vie.

C’est ici que ce paradoxe prend vie, c’était un jour comme les autres chez les Dureske, petite famille Hastane habitant un pauvre foyé dans les bas quartiers de Citria. Pendant que la jeune mère tentait tant bien que mal à remplir l’estomac de ses 2 enfants, âgés respectivement de 17 et 15 ans, son mari lui passait ses journées on ne sait ou exactement dans l’unique but de trouver de quoi payer ce que ses 2 enfants ingurgitaient.
Lina, n’était jamais particulièrement a l’aise de voir son mari, Joseph, partir le matin avec de nouvelles excuses toutes plus originales les unes que les autres, car elle savait très bien que ses méthodes pour dénicher un peu d’or était plus que risqué pour la vie de son mari, d’autant plus que les répercutions pourraient se rendre jusqu'à leur petite maison.

L’intuition féminine, il ne faut jamais la négliger. À peine le soleil eu atteint son zénith que Joseph déambula dans la porte de la maison, complètement à bout de souffle, percher contre le cadre de porte. Il s’écria à tue-tête dans la maison pour appeler sa femme et ses enfants. La crise venait à peine de commencer son doux chant. Le père ne perdit pas une seconde à ordonner à sa famille de le suivre, de quitter les lieux sans plus attendre. C’est dans ce brouhaha complètement désordonné, à la limite de la panique que la famille s’empressa d’abandonner leur foyé, ainsi que leur cité pour un endroit qui leur était encore inconnu. Arrivant à l’entrée d’une petite caverne, Lina perdit immanquablement patience et se mit à hurler en direction de son mari, cherchant en vain à comprendre tout ce qui se passait.. et surtout, pourquoi tout cela arrivait. Les 2 jeunes adolescents, Derek et sa jeune sœur Marie, regardaient leur parents sans trop comprendre. Il ne fut pas grand temps avant que Marie commence à pleurer devant toute cette agitation. Derek quant a lui, n’avait pas trop de mal a comprendre la situation, il voyait bien le comportement étrange qu’avait son père à leur égard depuis quelques temps et il connaissait bien l’état financier de leur famille.
Après que tout le monde se soit calmé, Joseph commença à expliquer la dramatique histoire qui les avait conduis loin de leur maison. Ce dernier, depuis quelques années, avait pris la mauvaise habitude de se lier d’amitié avec une bande de va-nu-pieds un peu connu qui sévissait quotidiennement dans les bas quartiers. Malheureusement pour Joseph, il avait pris le risque de leur tenir tête face à une situation ou il avait vaguement perdu le control. En effet, les brigands en question avait payé en avance Joseph dans l’optique que celui-ci réalise une mission pour eux, cependant après quelques tentatives, il était incapable d’accomplir la mission qui lui avait été confié. C’est alors qu’il revint voir ses employeurs pour leur expliquer qu’il n’était pas en mesure de réussir son objectif, mais qu’il ne pouvait pas se permettre de rendre l’argent qui lui avait été devancé. Les brigands sans aucun scrupule commencèrent donc à le menacer de s’en prendre à sa famille, ainsi qu’à lui, si il n’allait pas jusqu’au bout de ses contrats. Joseph, émergé par la colère, renversa aussitôt la table ou ils étaient assis et sortit en courant de l’endroit, semant derrière lui ses anciens confrères.
Lorsqu’il eu conclu ses brèves explications, Lina le fixa un moment sans mot dire, pour ensuite éclaté dans un cruel sanglot. Joseph vint pour la prendre dans ses bras et celle-ci le repoussa instinctivement sans donner plus d’explications. La petite famille resta un long moment ainsi, à se questionner quant à leur sombre futur, dans un lourd silence.
Lorsque la nuit tomba, la famille Dureske, malgré les différents, décida qu’il valait mieux se trouver de quoi se tenir au chaud pour la nuit et prirent les mesures adéquates pour survivre, au moins le temps d’une nuit.
À peine le soleil commença à éclairer de ses premières lueurs, que le jeune Derek se fit réveiller par quelques bruits sourds résonnant dans la forêt. Un peu énervé par ce qu’il croyait entendre, il ne perdit pas un instant pour réveiller le reste de sa famille. Presque au même moment, trois brigands sortit des arbres en s’écriant à haute voix qu’ils étaient la! En effet.. il s’agissait bien évidemment des agresseurs de Joseph. Le père cria à toute sa famille de fuir sans s’arrêter.. mais il était trop tard, le mal était déjà fait, un des brigands venaient de transpercer Lina de sa lame, devant ses 2 enfants complètement paralysé par ce qu’ils voyaient. Joseph, tout aussi sous le choc, se secoua un instant et cria à nouveau à ses enfants de s’enfuir pendant qu’ils le pouvaient. Derek et Marie s’exécutèrent finalement, le cœur dévasté par ce qu’ils laissaient derrière eux.
Deux des brigands s’emparèrent de force de Joseph, tandis que le troisième coursa les adolescents. Pendant leur course acharné, l’inévitable se produisit, Derek s’enfargea dans l’une des racines d’un arbre et tomba face première contre le sol. Marie s’arrêta nette dans l’intention d’aider son frère, mais celui-ci lui ordonna de continuer sa route, et de ne pas s’en faire, qu’il reviendrait la chercher. Marie, complètement abasourdie par ce qu’elle entendait, secoua fortement la tête, les larmes aux yeux, ne voulant pas abandonner son frère. Derek lui répéta dans un sanglot de ne pas rester la, que tout irait bien.. il lui en fit la promesse..
Le brigand arriva alors à leur porter et Marie repris aussitôt sa course, sous l’ordre de son frère aîné. Le troisième agresseur s’empara alors de Derek et l’amena rejoindre les autres.

Une nuit passa, alors que les 2 hommes de la famille se réveillèrent, tournant la tête l’un vers l’autre, pour observer leurs visages. Derek et Joseph étaient encore en vie, mais ils étaient séparés par de lourds barreaux de fer. En effet, ils étaient emprisonnés, là ou aucun d’eux ne pouvaient dire ou. Après avoir repris un minimum de conscience, leurs assaillants les approchèrent et commencèrent à rire gravement, ils étaient fier et ne se fit pas prier d’expliquer a Joseph que si il aurait coopéré et fait sa part du marcher, que tout ce serait bien passé. Le père de Derek cracha directement au visage de ce tourmenteur et lui esquissa un sourire digne d’un homme qui n’a pas peur d’affronter la mort. Le brigand en conclu la même chose et commença a lui expliquer ses intentions, après avoir essuyé la bave dégoulinant de sa joue.
Pour le punir de ses actes, il le garderait enfermé ici, jusqu’à temps qu’il périsse, mais pour rendre la sentence encore plus traumatisante, il allait obligé Joseph à regarder son fils être torturé jusqu'à la mort de celui-ci. Le père pris panique et commença a s’acharner sur les barreaux, il était hors de question que ça se produise, il insulta les malfaiteurs dans tout les sens, pendant que ceux ci s’emparèrent de son fils. Derek avait beau crier, se débattre, il ne faisait clairement pas le poids face a ses opposants. Quatorze heures.. cela aura pris 14 heures, avant que Derek finisse par succomber aux épouvantables tortures qui lui était imposé.. Joseph quant à lui, il avait fini par perdre la voix après environ huit heures de cries, cumulé à ceux de son fils. Il fini par perdre aussi la vie, quelques jours plus tard, après avoir sombré dans une courte folie, couché dans un coin de son cachot. Quant à Marie.. elle arpente encore les landes, dans l’espérance de voir un jour son frère, ainsi que son père réapparaître en lui expliquant que tout était enfin terminé.

Deux années passèrent, alors qu’une nuit particulièrement calme commençait à apparaître dans un cimetière non loin de Mortancia. Le grondement du sol se fit alors retentir, puis dans un effort particulier, une main sortit violemment du sol, donnant l’impression de vouloir aller cueillir la lune..

Un nouveau jour venait de commencer pour Derek.. mas il ne se doutait pas encore de l’ampleur de la situation..

Revenir en haut Aller en bas
 
BG de Azax
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Grimoire-
Sauter vers: