Bienvenue à Mortancia

Merci de mettre ton nom conforme et d'ajouter une virgule, puis ta race. On est très chiants ici avec cette règle, surtout Xenshi.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hyxtha'Iel, Bg Improvisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agone, nébulix

avatar

Nombre de messages : 84
Localisation : Partout et nulle part, mais officiellement Sombrum
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Hyxtha'Iel, Bg Improvisé   Lun 19 Mai - 16:28

Hildrim était calme.

Comme à tous les jours, la cité magique avait craché dans les rues ornées de runes luisantes sont lot d'enfant agités, criards et égrillards.

Hildrim était cal...

Ces derniers semant la zizanie, fomentant en leurs jeux les plus grandes guerres et les plus triomphales festivités, faisant montagnes de petits rien en les extrapolant, inversement minimisant ce qui pourrait sembler primordial. Babillant secrets d'état sur quelconque coup pendable, faisant rager les plus sages et disciplinés. Mais c'était des enfants, et Hildrim plus que tout autre cité est souple avec sa projéniture, autre extravagance reconnue au peuple stellaire.

En fait, pour dire le vrai, du coup, Hildrim devait être bien tout sauf calme.

Parmis ces bandes de gamins qui s'abattaient sur le pavé comme une volée de moineaux aux ailes à peine formées était une printannière. La petite Hyxaely ne semblait pas jurer particulièrement dans le lot. Follette, candide, folâtre. Bref, une enfant, à qui un hastane de passage aurait pu donner les six années.

Mais les gamins nébulix ont la merveilleuse, ou l'ignoble selon le point de vue, propriété de vieillir quand ça peut bien leur chanter. Hyxaely, ayant vécu dans la douceur des jeux, l'observation du déplaisir des devoirs qu'amènent la maturité, la couvaison d'une famille aimante, fit sentir dès qu'elle en eut conscience sa ferme opposition à la nécéssité de vieillir. Dès l'instant de cette prise de conscience, se retrouva rivée à une apparence, un âge, dont elle ne bougea pas d'un iota pour une durée que plusieurs peineraient à déterminer. Les compagnons de jeux finirent par ce succéder, aspirant à autre chose que la douceur sans profondeur des jeux. Et la petite nébulix ne manquait jamais d'inventer de nouveaux mots crus pour châtier à leur mérite ces derniers, qui lui semblaient bien traitres, s'étant détourné de l'enfance douillette pour s'intéresser à une voie qu'ils suivraient jusqu'à l'Abysse de leur vie.

Inversement, les parents de la gamine s'étaient vu prendre de l'âge à une cadence effarante. Peut-être par désir inconscient de voir vieillir leur éternelle enfant, ou bien car en avoir le soin finissait bien par gruger le moral et l'âme. Vint un temps où ils cessèrent d'être. Une autre chose merveilleuse des enfants est que, au naturel, la mort n'irait pas les effarer outre mesure, concept dépassant leur mesure du chagrin et de la perte. Hyxaely ne fut pas troublée outre mesure, donc, lorsqu'on l'informa que ses parents étaient "ailleurs", lorsque les membres de l'Académie Stellaire les emporta avec mille et une précaution, durant leur "sommeil", pour en avoir soin. Aucun trouble, aucun doute, ne vint troubler l'enfant heureuse et candide. Hildrim était bourrée de bonnes âmes, de toute manière, pour lui remplir la panse, lui fournir le gite chaud, companions de jeu, lui fournir attention et tendresse, et pour la rejeter sur le pavé le jour venu, avec les gamins de son accabit.

La volée de gamins colorés et égrillards aimaient ce qui pouvait leur sembler beau, magique, impressionnant, et Hyxaely était loin de faire exception, trouvant à s'extasier devant les runes, les éclats arcaniques plus que fréquents, les fleurs et les tenues aux couleurs tapageuses, les objets brillants ou ouvragés. Donc cette volée ne manquait jamais de faire tour des commerçants de la cité, s'arrêtant tantôt devant le forgeron aux produits si brillants et lustrés, nés du feu, qu'on leur interdisait formellement de toucher sous peine de taloches, tantôt devant le pâtissier-confiseur qui créait des chefs d'oeuvre qu'on espérait chiper plus que tout, pour en admirer le glacis coloré et le lustre, avant de les croquer sans procès, tantôt devant telle ou telle boutique, qui offrait le meilleur pour les yeux, les papilles ou le reste, histoire de baver devant la vitrine, de chiper une ou deux retailles quand l'artisan aurait le dos tourné, afin d'en faire un trésor jalousement gardé. Mais l'échoppe qui était préférée était celle de l'herboriste. On en admirait les fleurs exotiques, aux formes et odeurs surprenantes et entêtantes, on riait des choses étranges qui mascéraient dans les flasques, et surtout on admirait beaucoup les fioles qui s'alignaient, emplies de liquides colorées comme des gemmes liquides. Belles, odorantes, qui semblaient si délicates, suaves, boissons aussi attrayantes que les confits précédemment mentionnés.

Devant la demi douzaine de gamins qui bavaient devant ses fioles, trituraient ses ingrédients, laissaient toutes les traces de doigts possibles sur ses bocaux, compromettaient ses potions et ses commandes, l'alchimiste énervé eut une parole dont il ne mesura pas l'ampleur :

-Pas touche à tout ça. Et toi, lâche cette fiole! Siniox je te garantis bien, j'en fais serment, que tu ne verras jamais l'âge adulte! Allez, ON FICHE LE CAMP!

Sitôt dit, sitôt fait, l'artisan s'empressa de récupérer quelques fioles qui passaient de main en main, et de pousser tout ce petit monde dehors, courroucé, à renfort de quelques taloches senties.

Ce n'est que plus tard seulement que l'alchimiste remarqua l'absence de la fiole qu'il désignait. Une des gamines, une petite printannière, avait gardé en main cette jolie fiole travaillée, si fascinante, au contenu d'émeraude liquide, à l'odeur enivrante.

Ce n'est que plus tard que l'alchimiste paniqué retrouva le groupuscule d'enfants, et sa chère fiole. Dans les jardins de l'académie printannière, ils reposaient assis en cercle, les traits convulsés, les yeux ouverts, semblant plus foudroyés qu'endormis. Le poison détonnant, distillat d'une indéniable puissance qu'on les avait persuadé de boire, au nom de la fidélité à la jeunesse éternelle, les avait fauchés sur place, vite et bien comme si Kalos lui-même avait fait irruption au milieu de leur petite assemblée. L'alchimiste avait vu juste, jamais ils ne verraient l'âge adulte.

Dans l'énervement, le choc, personne, surtout pas l'alchimiste pétri par la panique à l'idée de rapporter le décès de cinq gamins, de son fait, à l'académie stellaire, ne remarqua l'absence du corps de la petite printannière.

Et au matin, malgré le temps pluvieux, les pas d'une gamine battaient les pavés d'une route qu'ils n'avaient jamais connus, la faisant se diriger vers un lieu dont elle ignorait tout, mais vers lequel elle était irremédiablement attirée. Après avoir emmené ses camarades à l'hécatombe, elle s'était détourné de ses corps crispés qui refusaient l'éveil, les boudant d'abord, puis les oubliant chemin faisant, charriant malgré la mort qui l'avait happée ses lubies, passions, fascinations d'enfant, et, sûrtout, sa jeunesse qui assurait d'être éternelle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Az'Tzaragh, Mortanyss

avatar

Nombre de messages : 986
Age : 22
Localisation : Devant son PC, toute la journée.
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Hyxtha'Iel, Bg Improvisé   Jeu 24 Juil - 10:19

C'est beau! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agone, nébulix

avatar

Nombre de messages : 84
Localisation : Partout et nulle part, mais officiellement Sombrum
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Hyxtha'Iel, Bg Improvisé   Dim 3 Aoû - 18:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hyxtha'Iel, Bg Improvisé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hyxtha'Iel, Bg Improvisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» Pique-nique improvisé [ PV Nora & Irving]
» [ Réunion familiale improvisée ]
» Garderie improvisée (pv Aku & Jitsurei)
» Une sieste improvisée... [Pv Danny -Irving]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Mortancia :: Discussion Hors Rôle-Play :: Grimoire-
Sauter vers: